Le Direct
Radio

Limete : pneus brûlés, les pro-Kabund exigent la médiatisation du procès de leur leader

Enragés, les militants de l’Alliance pour le changement (A.ch) ne décolèrent pas. Ils exigent la médiatisation du procès de leur leader JM Kabund, lequel a débuté lundi 05 septembre 2022.

Par Patrick Mputu

Les partisans de Jean-Marc Kabund en colère, brûlent les pneus à la 1ère rue Limete à Kinshasa @Photo Droits tiers

publié le 5 septembre 2022 à 15:30:03

Tôt le matin avant le début de la première audience, les soutiens de Kabund ont brûlé des pneus et paradé sur le boulevard Lumumba dans la commune de Limete (1ère rue). Très en colère, ces combattants ont exigé également l’exécution de l’ordonnance d’assignation à résidence surveillée de Jean-Marc Kabund.

Admis dans une cellule au pavillon 8 à la prison de Makala depuis le mardi 09 août, l’ex-chef de l’Udps a été placé sous mandat d’arrêt provisoire. L’opposant est poursuivi devant la Cour de cassation pour outrage au chef de l’Etat, outrage au Parlement, au gouvernement et propagation des faux bruits.

Dans l’affaire qui l’oppose à l’État congolais, Kabund n’a plus de choix que de présenter ses moyens de défense mais visiblement, l’ancien premier vice-président de l’Assemblée nationale semble être prêt à affronter une justice qu’il clame tout haut être instrumentalisé par le régime Tshisekedi.

Nos tags

Politique
Ceni
Expo Dubaï
Femme
Élection
GUERRE

L’insécurité alimentaire et nutritionnelle faire parmi les fléaux qui gangrènent la République démocratique du Congo depuis des années. Plusieurs provinces touchées par les conflits armés et intercommunautaires sont les plus frappées. Voilà pourquoi, le Réseau de l’alliance parlementaire pour la sécurité alimentaire et nutritionnelle en République démocratique du Congo (RAPSAN/RDC) a résolu d’impliquer les députés nationaux et les sénateurs dans ce combat contre la faim.


GUERRE

Après cinq jours de trêve, des combats à l’arme lourde ont repris jeudi dans l’est de la République démocratique du Congo entre le M23 et l’armée congolaise, qui a accusé ces rebelles d’avoir massacré mardi au moins 50 civils.

Appel d'offres

Maintenance des splits des sites d’Equity BCDC de l’Est, du Nord et du Centre


offres d'emploi

logo

2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.

Ouragan cd




2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.