Le Direct
Radio

Beni : 13 militants pro-démocratie libérés après 9 mois passés en prison

Treize militants pro-démocratie condamnés à une année de prison par un tribunal militaire ont été libérés samedi, après neuf mois de détention, à Beni dans l’est de la République démocratique du Congo, a-t-on appris de leur mouvement.

Par AFP avec Ouragan

Les militants de la Lucha lors d’une manifestation contre l’insécurité à Beni au Nord-Kivu @Photo Droits tiers.

publié le 14 août 2022 à 16:37:43

“Ce samedi, nos 13 camarades détenus depuis le 11 Nov 2021 à Beni pour avoir dénoncé la persistance de l’insécurité en dépit de l’état de siège ont été libérés”, a annoncé le Mouvement Lutte pour le changement (Lucha) sur Twitter.

“Leur détention prolongée est injuste, condamnable et témoigne de la restriction continue de l’espace civique en RDC. Jamais la prison, les tortures ou toute autre forme de répression n’auront raison de notre engagement pour le Congo. Nous demeurons mobilisés pour nos droits”, lit-on encore.

Une militante tombée malade lors son arrestation au même moment que ses douze camarades, mais jugée et condamnée dans un autre procès pour s’être opposée à la mesure d’état de siège, a été elle aussi libérée, portant à 13, le nombre des militants libérés, a expliqué à l’AFP Me Jean-Pie Mumbere, leur avocat.

Les 13 militants étaient condamnés pour s’être opposés au maintien de la mesure d’état de siège décidée par le président congolais Félix Tshisekedi, qui a donné plein pouvoir à des officiers de l’armée et de la police pour lutter contre les groupes armés dans les provinces du Nord-Kivu et de l’Ituri.

Malgré cette mesure, les violences imposées par les activités de la centaine de groupes armés locaux et étrangers dans l’est congolais depuis près de trois décennies, n’ont pas cessé.

Né en 2012 à Goma, chef-lieu du Nord-Kivu, le mouvement Lucha regroupe des jeunes “indignés” et se définit comme apolitique, non violent mais déterminé à demander des comptes aux dirigeants.

Nos tags

Élection
Ceni
Politique
GUERRE
Agression
Culture
Économie

La cheffe de la Monusco a prévenu mardi le Conseil de sécurité de l’ONU sur le risque d’une extension du conflit à l’échelle régionale si les efforts diplomatiques en cours visant à apaiser les tensions et à trouver des solutions politiques durables aux problèmes qui opposent la RDC et le Rwanda, échouent.


Sécurité

Le chef de l’épiscopat congolais, Mgr Marcel Utembi a suggéré l’introduction d’une prière spéciale pour la paix à la fin de chaque messe à partir du deuxième dimanche de carême. L’initiative vise à mobiliser les fidèles dans une démarche de prière et de réflexion au regard de la situation qui prévaut dans l’est du pays.

Taux de change

DeviseCDF
1 Dollar Usa2657 CDF
1 Euro2 862,83 CDF
1 Yuan369,13 CDF
1 FCFA4,36 CDF

Appel d'offres

Réalisation deux Forages dans la province de Kwango près de la ville de Kenge


offres d'emploi

logo

2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.

Ouragan cd




2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.