Le Direct
Radio

La mort à la prison centrale de Walikale

Les conditions carcérales à la prison centrale de Walikale sont exécrables. Deux cas de décès ont été rapportés dans la semaine. 14 morts en cinq mois. D’après un communiqué du député provincial Prince Kihangi Kyamwami, la prison centrale de Walikale fait état d’un manque criant d’une prise en charge médicale appropriée alors que les prisonniers éprouvent une crise alimentaire inexplicable.

Par Athanase Mwenge

La prison en RDC est devenue un mouroir. A Walikale au Nord-Kivu, on déplore des morts comme partout ailleurs à cause de mauvaises conditions carcérales @Photo Droits tiers.

publié le 2 juin 2023 à 05:01:00

On totalise ce jour 14 décès dans une période de cinq (5) mois dans des circonstances quasi similaires, alerte l’élu de Walikale. Prince Kihangi Kyamwami révèle que “des compatriotes sont morts sans avoir comparu devant leur juge naturel” et personne ne sait s’ils étaient ou pas coupables des faits qui leur étaient reprochés de leur vivant. “Ils sont morts jouissant de la présomption d’innocence. Leur progéniture ne saura jamais pour quels faits juridiquement établis, leurs parents ou membres de famille avaient été détenus jusqu’à ce que mort s’en suive”, déclare le député Kihangi.

Conditions inhumaines, un mouroir

Cette maison pénitentiaire présente des conditions des plus abominables. Le député Kihangi rappelle qu’il n’a pas cessé de décrier les conditions carcérales pénibles, inhumaines et de nature à donner la mort dans la prison centrale de Walikale. “Les locataires de cette maison carcérale sont tous candidats permanents à la mort, car cette maison est devenue un mouroir”, explique le député provincial. C’est dans cette prison, dit-il, où le délai de détention préventive peut dépasser deux ans, même pour des faits bénins de limite de champs, de vol de poule ou manque de respect à l’autorité et tutti quanti. L’on rapporte que certains dossiers sont fixés au tribunal militaire de garnison de Goma, mais aucune audience ne s’est tenue depuis plus de deux ans. Et, “rien ne rassure que la prochaine chambre foraine se tienne à Walikale, ou alors, que les détenus soient acheminés à Goma”, se plaint-il.

Appel au gouverneur militaire du Nord-Kivu

Prince Kihangi Kyamwami saisit cette occasion pour demander au gouverneur militaire du Nord-Kivu de mobiliser, en toute urgence, son gouvernement et les partenaires afin d’organiser la chambre foraine expéditive à Walikale, mais aussi d’assurer une prise en charge sanitaire responsable dans la prison. “Les locataires de cette maison carcérale doivent également être nourris par l’Etat congolais” interpelle l’élu de Walikale. Pour lui, aucun fait reproché aux justiciables ne saurait justifier leur mort précoce. Sinon, la responsabilité de l’Etat congolais doit être établie pour non-assistance à personne en danger ayant conduit à la mort.

Nos tags

Élection
Ceni
Politique
GUERRE
Agression
Culture
Économie

L’Observatoire de la liberté de la presse en Afrique (OLPA), a condamné avec véhémence les actes d’intimidation contre une responsable d’un média basé à Goma, capitale du Nord-Kivu, de la part des individus arborant la tenue de la Direction générale des migrations (DGM).


Économie

La Cellule nationale des renseignements financiers (Cenaref) a sensibilisé les magistrats civils et militaires ainsi que les avocats dans la lutte contre le blanchiment des capitaux et le financement du terrorisme.

Taux de change

DeviseCDF
1 Dollar Usa2,805.00 CDF
1 Euro3,005.84 CDF
1 Yuan386.34 CDF
1 FCFA 4,63 64437 CDF

Appel d'offres

Consultant (firme) pour l’élaboration de l’EIES relative aux travaux prioritaires d’amélioration du système d’alimentation en eau potable de la ville de Kananga


offres d'emploi

logo

2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.

Ouragan cd




2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.