Le Direct
Radio

Human Rights Watch craint la répression de nouvelles marches de l’opposition

L’ONG Human Rights Watch a dit craindre lundi un “usage excessif de la force” par la police lors de futures manifestations politiques en République démocratique du Congo, après les félicitations du président Tshisekedi à un commandant de ce corps.

Les manifestants de l’opposition lors du dernier sit-in à Kinshasa @Photo Droits tiers.

publié le 30 mai 2023 à 04:46:00

Une manifestation d’opposants contre la “vie chère” avait été violemment réprimée par la police congolaise le 20 mai. Cette répression a été condamnée par l’ONU, l’Union européenne ou encore l’épiscopat congolais. Deux jours après, le président Félix Tshisekedi a “publiquement félicité le chef de la police qui a supervisé (ces) opérations”, a indiqué HRW dans un communiqué. “Bravo pour le travail que vous avez fait, zéro mort (…) Les voyous ont été maîtrisés, c’est très bien”, lui a-t-il notamment déclaré, note l’ONG de défense des droits humains.

Ces propos de M. Tshisekedi “font craindre que l’enquête policière sur les violences manque d’impartialité et que le gouvernement encourage l’usage excessif de la force par la police lors de futures manifestations”, s’inquiète l’organisation.

“La brutalité de la police congolaise contre les manifestants est une tentative de réduire au silence toute dissidence et de dissuader les futures manifestations”, estime dans le communiqué Carine Kaneza Nantulya, directrice adjointe de la division Afrique de HRW.

Le président Tshisekedi “ne devrait pas récompenser les officiers supérieurs lorsque les manifestants sont violemment réprimés, mais plutôt veiller à ce que les enquêtes soient crédibles et équitables et que tous les individus reconnus responsables d’abus soient sanctionnés ou poursuivis de manière adéquate”, ajoute Mme Kaneza Nantulya.

Jeudi, après avoir été empêchés par la police de se rassembler devant le siège de la commission électorale nationale indépendante, des leaders et militants d’opposition ont affirmé leur intention d’organiser des manifestations chaque semaine à Kinshasa. Une élection présidentielle, scrutin à un seul tour, est prévue le 20 décembre en RDC. Au pouvoir depuis 2019, Félix Tshisekedi est candidat à sa réélection.

Nos tags

Élection
Ceni
Politique
GUERRE
Agression
Culture
Économie

Une tragédie a frappé la ville de Bukavu, chef-lieu de la province du Sud-Kivu, dans l’est de la RDC. Une mère et ses trois enfants ont péri dans un incendie survenu dans la nuit de dimanche à lundi, a rapporté l’Agence congolaise de presse (ACP) ce lundi 10 juin, citant des sources locales.


Taux de change

DeviseCDF
1 Dollar Usa2,803.00 CDF
1 Euro3,044.90 CDF
1 Yuan384,59 CDF
1 FCFA 4,64 15686 CDF

Appel d'offres

Sélection des fournisseurs des équipements médicaux en faveur des projets du FCP III – Phase transitoire en Ituri et au Sud Kivu


offres d'emploi

logo

2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.

Ouragan cd




2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.