Le Direct
Radio

Sous-traitance : les jeunes entrepreneurs du Lualaba, Haut-Katanga et Haut-Uele haussent le ton contre la FEC

Dans un mémorandum adressé au président de la République, Félix Tshisekedi, les jeunes entrepreneurs sous-traitants de trois grandes provinces minières de la RDC, à savoir le Lualaba, le Haut-Katanga et le Haut-Uele ont exprimé leur colère, dénonçant la gourmandise exagérée du patronat congolais. Et pour cause, la Fédération des entreprises du Congo (FEC) tient à s’accaparer de l’exécution des marchés dans les entreprises principales au mépris des autres corporations des entrepreneurs alors qu’elle n’est qu’une Asbl comme toutes les autres .

Par Alexis Emba

Des jeunes entrepreneurs manifestent leur colère contre la FEC. @Photo Droits tiers.

publié le 23 avril 2024 à 21:19:52

Piqués au vif, les jeunes entrepreneurs du Lualaba se sont rendus au siège d’exploitation de la société Tenke Fungurume Mining où ils ont désapprouvé l’exposé du patronat congolais alors que l’ARSP a accompli sa tâche en incluant toutes les entreprises de différentes corporations dans la liste des sous-traitants recommandés à TFM .

Ces jeunes entrepreneurs conduits par Don Israël Mbuyi ont signé un mémorandum adressé au chef de l’État Félix-Antoine Tshisekedi. « Nous, jeunes entrepreneurs, acteurs de la sous-traitance dans la province du Lualaba, poussés par le devoir de veiller sur l’essor économique de notre précieuse nation, la République démocratique du Congo, et mus par le souci d’accompagner la vision du président de la République, chef de l’Etat, Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, de créer une classe moyenne véritablement congolaise et Inclusive; Une jeunesse, oubliée pendant longtemps, naviguant à contre-courant, abandonnée à elle-même et devenue l’arme de destruction de tous les ennemis du pays, a pu retrouver l’espoir par votre détermination de lui offrir un avenir meilleur.

Par votre initiative, vous avez au mois de novembre 2022 organisé une journée de réflexion sur la jeunesse, suivie de la journée « meet the président » en date du 30 octobre 2023 à la cité de l’Union africaine sans oublier que plusieurs fois, vous vous êtes exprimé avec détermination pour donner de l’emploi par l’entreprenariat aux jeunes congolais. Grâce à vos actions salutaires, aujourd’hui, nous félicitons l’ARSP pour avoir, pour la première fois, dans l’histoire de la sous-traitance, procédé à une attribution équitable et juste des marchés au sein d’une entreprise principale en l’occurrence Tenke Fungurume Mining , TFM», peut-on lire dans le mémorandum.

Et d’ajouter : Nous nous insurgeons contre la démarche de la FEC tendant à privatiser les recommandations aux seuls membres de cette structure qui cherche à avoir à elle seule les 100% des marchés au détriment des sous-traitants affiliés à d’autres corporations. Pourtant, de l’analyse de la liste partielle de 25 sous-traitants recommandés afin d’assurer l’exécution des grands marchés au sein de l’entreprise TFM, il ressort clairement que les membres de différentes corporations se sont tous retrouvés, la FEC y compris, ce qui permet de matérialiser la vision du chef de l’Etat. Et à titre illustratif,

  1. BAD CONSTRUCT AND INDUSTRIE: FEC ;
  2. ÉLEPHANT TRADE SARL : Club des sous-traitants ;
  3. ALMER ENGINEERING : Fédération nationale des jeunes entrepreneurs du Congo (FNJC);
  4. MULYKAP : FEC
  5. GPM : FEC
  6. EAGLE Global : Jeunes entrepreneurs de la diaspora ;
  7. ORM LOGISTICS : Fédération nationale des sous-Traitants congolais (FNSC);
  8. Trade Service : FEC “.

La même réaction a été observée auprès des jeunes entrepreneurs du Haut-Katanga. Ces derniers se sont rendus au gouvernorat pour annoncer aux autorités provinciales leur opposition au diktat de la FEC.

Nous entrepreneurs, réunis au sein du collectif des jeunes entrepreneurs œuvrant dans la sous-traitance principalement dans la province du Haut-Katanga où se trouve le siège social de l’entreprise Tenke Fungurume Mining, avions été désagréablement surpris et écœuré de lire le communiqué de la Fédération des entreprises du Congo  datant du 10 avril 2024 désapprouvant la liste publiée par l’Autorité de régulation de la sous-traitance dans le secteur privé (ARSP) sur les antennes de la RTNC sous prétexte que cette liste devrait être rédigée en concertation avec elle, en se basant seulement sur un protocole d’accord signé avec l’ARSP», ont dénoncé ces jeunes dans leur mémorandum lu devant le gouverneur de province.

Ils ont critiqué la FEC qui a tendance à tort d’ailleurs, de vouloir monopoliser les marchés pour ses membres au mépris des membres d’autres corporations alors que le chef de l’Etat, Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, travaille activement pour une sous-traitance INCLUSIVE et donc ouverte à tous les Congolais en vue d’aboutir à l’émergence d’une vraie classe moyenne congolaise».

Aussi, opposés à la FEC, les jeunes entrepreneurs de Durba dans le Haut-Uele appellent l’ARSP à recommander les entrepreneurs comme il l’a fait à TFM. Comme les jeunes entrepreneurs du Haut-Katanga et du Lualaba, ceux de la province du Haut-Uele basés à DURBA, ont aussi dénoncé, dans leur mémo, adressé au chef de l’Etat, le comportement de la FEC qui méprise les autres corporations des entrepreneurs. Les protestataires ont, par ailleurs, demandé à l’ARSP de répéter la même expérience avec les entrepreneurs de leur province :

Nous demandons au DG Miguel Kashal à ne pas céder à cette FEC qui n’est là que pour des intérêts égoïstes, mais de faire diligence afin de reproduire la même action ici dans la province de Haute Uele, car nous l’attendons avec impatience après son dernier passage ici , pour que la classe moyenne véritablement congolaise se retrouve et que la création des millionnaires soit une réalité.

En définitive, il appartient au chef de l’État, Félix Tshisekedi, de constater l’ingérence de la FEC dans le travail de l’ARSP et d’agir en conséquence afin de permettre l’éclosion des entreprises à capitaux majoritairement congolais, lesquelles vont être recommandées pour l’exécution de grands marchés dans les entreprises principales.

Nos tags

Élection
Ceni
Politique
GUERRE
Agression
Culture
Économie

L’Observatoire de la liberté de la presse en Afrique (OLPA), a condamné avec véhémence les actes d’intimidation contre une responsable d’un média basé à Goma, capitale du Nord-Kivu, de la part des individus arborant la tenue de la Direction générale des migrations (DGM).


People

Une réponse inattendue mais digne d’un homme de Dieu. Le pasteur Marcello Tunasi est revenu sur les propos injurieux tenus par le polémiste, Denis Lessie, sur sa défunte femme, Blanche Tunasi. Sur ses réseaux sociaux, le représentant de l’Eglise La Compassion a publié un message de pardon. Le prédicateur invite également ses adeptes à prier pour “l’homme de pétage”, “car selon lui, il a besoin de restauration et d’amour”.

Taux de change

DeviseCDF
1 Dollar Usa2,805.00 CDF
1 Euro3,005.84 CDF
1 Yuan386.34 CDF
1 FCFA 4,63 64437 CDF

Appel d'offres

Consultant (firme) pour l’élaboration de l’EIES relative aux travaux prioritaires d’amélioration du système d’alimentation en eau potable de la ville de Kananga


offres d'emploi

logo

2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.

Ouragan cd




2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.