Le Direct
Radio

Interclubs CAF : fin de l’aventure pour les clubs congolais

Les quatre clubs congolais ont connu un week-end noir, samedi et dimanche lors des matchs de la 5e journée de la phase de poules de la Ligue des champions et de la Coupe de la Confédération de la CAF. Aucun représentant de la RDC ne sera à l’affiche des quarts de finale des Coupes d’Afrique des clubs.

Par Dan Kalala Kalambay

Le latéral gauche du TP Mazembe Ernest Luzolo au marquage d’un joueur de l’As Real Bamako du Mali au stade du 26 mars @Photo Droits tiers.

publié le 21 mars 2023 à 10:41:00

Une véritable hécatombe. Le football congolais est dans le gouffre. V.club en C1-CAF, Mazembe, Lupopo et DCMP en C2-CAF n’ont pas réussi à s’imposer dans leurs matchs décisifs pour espérer la qualification à la prochaine étape de ces compétitions.

En Ligue des champions, l’Association sportive V.club a été éliminée après son nul blanc concédé face à Wydad Athletic club de Casablanca (0-0), samedi 18 mars 2023 sur la pelouse du stade Alphonse Massamba-Debat de Brazzaville. Les Vert et noir de Kinshasa n’ont pas réussi l’exploit de battre le tenant du titre. Au terme d’un match sans saveur, les Dauphins noirs ont fait montre d’une prestation moins convaincante, incapables de faire tomber le géant marocain.

Sans inspiration, les joueurs de Raoul Shungu ne se sont créés que très peu d’occasions. Et pourtant, il fallait se montrer dangereux pour venir à bout des Rouge et blanc de Casablanca et se relancer dans la course pour la qualification.

Malheureusement, l’attaque de Vita n’a pas carburé et a péché par le manque de lucidité et de réalisme. Ni Etekemia, moins encore Marouf Tchakei n’ont pu trouver la faille pour battre Tagnaouti de grand jour. Le gardien marocain a annihilé toutes les tentatives des Kinois gardant sa cage inviolée.

L’aventure s’est arrêtée ainsi pour V.club après ce triste résultat. Les Vert et noir n’ont plus franchi la phase de poules de la C1 depuis 2014, la même année qu’ils ont atteint la finale pour la troisième fois de leur histoire. Les protégés de Bestine Kazadi quittent la plus prestigieuse de compétitions avec une seule victoire contre trois défaites et un match nul.

En C2 africaine, Lupopo se tire une balle dans le pied, Mazembe impuissant et DCMP au fond du trou

Alors qu’il menait et maîtrisait son sujet, le Football club Saint Eloi Lupopo a été surpris en un rien de temps par l’équipe de l’Union sportive Médina d’Algérie (1-1). Une fin de match désastreuse, dimanche après-midi au stade Lévy Mwanawasa de Ndola en Zambie. Pourtant, les cheminots avaient leur destin en main après l’ouverture du score par la pépite congolaise Horso Mwaku (73e, 1-0). Sauf que les Jaune et bleu de Lubumbashi ont visiblement oublié d’assurer leur arrière-garde pour préserver cette avance jusqu’au dernier coup de sifflet final.

Suite à un but contre son camp de Kateregga (90e, 1-1), l’équipe de l’USM Alger a réussi à égaliser brisant ainsi le rêve de Lupopo de franchir la phase de poules de la C2 africaine. C’était un scénario rocambolesque qui a du moins fait le bonheur des Algériens d’assurer la qualif en quarts de finale.

Faute de victoire, le Saint Eloi Lupopo a réalisé naturellement un mauvais résultat. Les Cheminots quittent la compétition, seize ans après leur retour à cette étape. Le club lushois demeure 3e de son groupe (5 points) après 5 matchs.

De son côté, le Tout Puissant Mazembe s’est totalement effondré. Le club de Lubumbashi s’est incliné à nouveau devant l’As Real Bamako du Mali (2-1), au stade du 26 mars. Les Corbeaux ont concédé un quatrième revers de suite, une première depuis 23 ans dans les compétitions interclubs de la CAF. Condamné à s’imposer devant les Scorpions, le TP Mazembe ne s’était pas clairement facilité la tâche, encaissant même un but marqué par Kamissoko, suite à une erreur fatale de la défense des Corbeaux juste avant la pause (45e+1, 1-0). Alors que l’on pouvait logiquement penser que les joueurs du TP allaient cravacher pour rattraper leur retard, c’est bien l’équipe de Real Bamako qui est revenue des vestiaires avec les meilleures intentions.

Entreprenants devant l’insipide prestation de Congolais, les Maliens ont alourdi le score grâce à Kamissoko qui a signé, au passage, un doublé, profitant encore d’une autre bourde de défenseurs du TP (60e, 2-0). Quelques minutes après, les hommes de Pamphile Mihayo sont parvenus à réduire tout de même le score par l’entremise du nouvel entrant Fily Traoré, qui a repris de la tête un bon centre de Kinzumbi pour battre Berthe le gardien de Real Bamako (67e, 2-1).

Les derniers espoirs du TP Mazembe de chercher une place de qualification en quarts s’étaient définitivement envolés. Les Badiangwenas sortent de la scène africaine jusque-là avec une seule victoire et quatre défaites concédées en cinq sorties. L’élimination de l’équipe chère à Moïse Katumbi est surtout actée par la victoire de Young Africans de la Tanzanie devant le club tunisien de l’Union sportive Monastir (2-0), au stade Benjamin Mkapa de Dar es Salam.

Le Daring club motema pembe est l’autre équipe ayant vécu un dimanche cauchemardesque. Les Vert et blanc de Kinshasa se sont inclinés encore devant l’ASEC Mimosas de la Côte d’Ivoire (1-2), sur la pelouse du stade national du 11 novembre de Luanda en Angola. Les Toupamaros avaient pourtant contrôlé le débat et sont passés ensuite à côté du match concédant le premier but (27e, 1-0). Menés à la pause, les Kinois ont tout fait pour revenir au score quelques instants après la reprise grâce à Mido Kingu Yallet (52e, 1-1). Mais le Daring a été cloué définitivement en encaissant un deuxième but à la dernière minute du temps réglementaire (90e, 2-1).

Le DCMP a raté sa phase de poules cette saison en C2 africaine. Les Immaculés n’ont pas remporté jusque-là la moindre victoire. Ils ont enregistré deux matchs nuls blancs (0-0). Les Kinois occupent la dernière place du groupe avec 2 points après 5 journées.

Nos tags

Élection
Ceni
Politique
GUERRE
Agression
Culture
Économie

Le travail manuel communément appelé “salongo” initié par la mairie de Kinshasa dans le cadre de l’opération Kin-bopeto chaque samedi avant-midi afin de lutter contre l’insalubrité dans la capitale, est aujourd’hui réduit à un recouvrement pur et simple d’argent.


Sécurité

Le chef de l’épiscopat congolais, Mgr Marcel Utembi a suggéré l’introduction d’une prière spéciale pour la paix à la fin de chaque messe à partir du deuxième dimanche de carême. L’initiative vise à mobiliser les fidèles dans une démarche de prière et de réflexion au regard de la situation qui prévaut dans l’est du pays.

Taux de change

DeviseCDF
1 Dollar Usa2657 CDF
1 Euro2 862,83 CDF
1 Yuan369,13 CDF
1 FCFA4,36 CDF

Appel d'offres

Réalisation deux Forages dans la province de Kwango près de la ville de Kenge


offres d'emploi

logo

2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.

Ouragan cd




2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.