Le Direct
Radio

Kibumba : après le retrait des rebelles du M23, les déplacés appelés à regagner leurs villages

Les rebelles du mouvement du 23 mars (M23) se sont retirés vendredi 23 décembre 2022 de leurs positions stratégiques de Kibumba à 20km au nord de la ville de Goma. Une cérémonie de remise de contrôle de cette zone à la force régionale de la Communauté des États de l’Afrique de l’Est (EAC) a été organisée au bureau administratif de Kibumba.

Par Daniel Michombero

publié le 24 décembre 2022 à 01:01:35

Après avoir repris le contrôle des positions jadis occupées par le M22, Jeff Nyaga, le commandant de la force de l’Afrique de l’est (EAC) a appelé les déplacés à regagner leurs villages. Il a, par la suite, rassuré que la sécurité des citoyens est garantie à plus de 100% dans cette zone.

“Toute personne qui tentera d’attaquer la population civile, nous comme force de l’Afrique de l’est, nous n’aurons plus qu’un choix. Nous le prendrons en charge pour en finir sans aucune autre forme de procédure. Nous n’allons pas continuer de voir la paisible population civile être tuée. Nous voulons nous rassurer que la sécurité de cette population qui vient s’installer ici, est garantie si pas à 100%, donc à 110%”.

Insistant sur un dialogue direct avec le gouvernement congolais, les rebelles, disent avoir ainsi répondu à l’appel des chefs d’Etats de l’Afrique de l’est réunis à Luanda fin novembre.

“Nous facilitons le processus de paix et nous demandons un dialogue direct avec le gouvernement congolais. Ça ne devrait surtout pas être une demande plutôt un droit. C’est de notre droit de dialoguer avec notre gouvernement étant fils du pays. Il est important de tabler sur les problèmes qui secouent le pays pour y trouver une solution durable”, a confié à Ouragan.cd, le colonel John Nzenze, représentant du chef d’état-major du M23.

Vendredi 23 décembre toujours, des affrontements entre les rebelles et l’armée congolaise ont été signalés du côté nord-ouest du territoire de Rutshuru vers Kitshanga. Différentes initiatives diplomatiques avaient été lancées pour tenter de résoudre la crise qui secoue l’est de la RDC. Le sommet organisé, il y a un mois à Luanda, avait décidé d’un cessez-le-feu le 25 novembre au soir, et envisagé un retrait du M23 des zones conquises deux jours plus tard.

Nos tags

Visite papale
Enrôlement
Élection
Ceni
GUERRE
Agression
Politique

Au pied du volcan Nyiragongo, à une dizaine de kilomètres de Goma au Nord-Kivu, les travaux d’aménagement du site où devait se tenir la messe papale s’étaient arrêtés depuis fin juin. Du chantier ouvert il y a 7 mois, il ne reste que la charpente de la tribune et quelques traçages de la vaste étendue qui était déjà compartimentée en zones.


Appel d'offres

Maintenance des splits des sites d’Equity BCDC de l’Est, du Nord et du Centre


offres d'emploi

logo

2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.

Ouragan cd




2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.