Le Direct
Radio

La femme de Kabund risque un an de prison dans le dossier qui l’oppose à Gecoco

Un an de prison a été requis par le ministère public contre l’épouse de Kabund, l’ex-chef de l’Udps pour imputation dommageable à l’endroit du vice-gouverneur de Kinshasa, Gérard Mulumba.

Par Patrick Mputu

Christine Mikombe, épouse de Jean-Marc Kabund, ex-chef de l’UDPS @Photo Droits tiers

publié le 7 octobre 2022 à 19:26:00

Dans l’affaire opposant le vice-gouv de la ville de Kinshasa à Christine Mikombe, quatre infractions ont été mises à charge de l’épouse du leader de l’A.ch. il s’agit de fausse détresse, dénonciation calomnieuse, imputation dommageable et injures publiques.

Après instruction et plaidoirie jeudi devant le tribunal de paix de Kinshasa/Matete, seule la prévention d’imputation dommageable a été retenue contre la prévenue avant sa condamnation. La composition du tribunal de paix de Kinshasa-Matete a pris l’affaire en délibéré avant de retenir le défaut de comparution à l’encontre de l’accusée.

Le 10 septembre dernier à travers une vidéo devenue virale, l’accusée se serait fait passer pour quelqu’un en détresse en tenant des propos jugés déshonorants à l’endroit du numéro 2 de la ville.

Citée à comparaître, Christine Mikombe ne s’est pas présentée, ses conseils non plus ne l’ont pas représentés. De ce fait, le jugement qui sera rendu jeudi 13 octobre 2022, ne sera pas contradictoire mais par défaut et exécutoire, d’après le conseil de Gerard Mulumba.

Nos tags

Politique
Ceni
Expo Dubaï
Femme
Élection
GUERRE

Le procès de quatre des accusés de l’attentat jihadiste de la ville balnéaire de Grand-Bassam en 2016, le premier commis en Côte d’Ivoire, qui avait fait 19 morts civils dont des ressortissants européens, s’est ouvert mercredi à Abidjan.


Appel d'offres

Maintenance des splits des sites d’Equity BCDC de l’Est, du Nord et du Centre


offres d'emploi

logo

2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.

Ouragan cd




2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.