Le Direct
Radio

Kinshasa : 300 chiens vaccinés à Mont-Ngafula

Au moins 300 chiens ont été vaccinés dans la commune de Mont-Ngafula à Kinshasa. Le ministère de la Pêche et élevage, avec l’appui de l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), en collaboration avec l’approche “Une santé”, a organisé jeudi 29 septembre 2022, à Mont-Ngafula, à Kinshasa, la campagne de vaccination des chiens dans le cadre de la lutte contre la rage, en marge de la célébration de la Journée mondiale contre la rage.

Par Alexis Emba

Dans la commune de Mont-Ngafula à Kinshasa, les chiens ont bénéficié jeudi du vaccin contre la rage en marge de la Journée internationale contre la rage célébrée le 28 septembre de chaque année @Photo Ouragan.cd

publié le 30 septembre 2022 à 16:33:40

A Mont-Ngafula, il a été question de sensibiliser les propriétaires des chiens de cette municipalité sur l’importance de la vaccination de leurs animaux en vue de sauver les vies humaines face aux morsures et aussi éliminer la rage à l’horizon 2033. Un engouement hors pair a été observé au terrain Mama Yemo au quartier portant le même nom où plusieurs chiens ont bénéficié gratuitement des vaccins pour une durée allant d’une année et plus.

D’après Dr Marcel Boka, chef d’équipe du Centre d’urgence pour la lutte contre les maladies animales transfrontalières (ECTAD/FAO), cette activité est un exemple donné à la population pour qu’elle compenne que les chiens doivent être vaccinés, tout en espérant qu’à travers cette campagne démonstrative, les propriétaires vont intégrer l’intérêt de la vaccination de leurs animaux contre la rage et pourront eux-mêmes prendre l’engagement de faire vacciner leurs chiens auprès d’un vétérinaire.

“Il ne faut pas attendre la Journée mondiale contre la rage pour vacciner les chiens car cette journée est une activité de sensibilisation de la population sur le danger que constitue la rage”, a laissé entendre Dr Boka, soulignant que la vaccination est annuelle. Par ailleurs, il a fait observer qu’en matière de sensibilisation, les populations sont souvent réfractaires mais l’engouement observé ce jour est justifié par la gratuité de la vaccination. Voilà pourquoi, dit-il, il faut intensifier la sensibilisation. Les médias sont appelés aussi à s’impliquer davantage pour véhiculer le message. “Vous êtes conviés à nous aider à relayer le message parce que la vaccination reste la stratégie la plus efficace pour éliminer la rage”, a-t-il dit, ajoutant que “nous devons amener les Congolais à vacciner les animaux chaque année car l’objectif est de protéger au moins 70 % de la population de la rage canine pour espérer éliminer cette dangereuse maladie”. Une fois de plus, il a demandé aux médias d’accompagner le ministère de la Pêche et élevage ainsi que celui de la Santé à véhiculer le message essentiel, clé, de la prévention afin de contribuer à l’élimination de cette pathologie.

Pour la professeure Ngombe Kabamba Nadège, coordonnatrice de l’approche “Une santé”, cette campagne de vaccination est démonstrative dans le sens où elle sensibilise et responsabilise les propriétaires des chiens afin de lutter efficacement contre la rage. “Nous sensibilisons les propriétaires des chiens à faire vacciner leurs animaux contre la rage car cela va nous aider à éliminer la pathologie progressivement jusqu’à avoir zéro cas de rage d’ici 2030”, a-t-elle dit. A l’occasion, elle a vivement salué la participation active des étudiants des Facultés de Médecine vétérinaire, de Pharmacie, de Médecine, des Sciences sociales voire des anthropologues de l’UNIKIN dans la sensibilisation de la population de cette municipalité. “Ces étudiants ont appris que la santé est une et indivisible, c’est-à-dire un monde, une seule santé. Ils mutualisent leurs efforts en apprenant ensemble comment on peut s’occuper de la santé de tout le monde”, a fait savoir Mme Ngombe, avant de remercier les partenaires techniques et financiers, particulièrement la FAO qui accompagne la RDC chaque année dans la célébration et surtout dans la mise en oeuvre de toutes les activités de lutte contre la rage dans le pays.

Interrogée par la presse, Prisca Kabangu, étudiante et vice-présidente du club “Une santé” , a souligné qu’à travers cette activité, “nous avons sensibilisé des gens sur l’importance de la vaccination tout en leur signifiant que même si aujourd’hui le vaccin est gratuit, ils ont le devoir de faire vacciner leurs chiens dans les années prochaines”. Elle a aussi remercié la FAO pour son appui.

Lors de la célébration mercredi 28 septembre 2022, de la Journée mondiale contre la rage, toutes les parties prenantes avaient fait un plaidoyer pour la mobilisation des ressources nécessaires en vue de la mise en oeuvre du plan d’action national intégré de lutte contre la rage en RDC d’ici 2033.

Nos tags

Politique
Ceni
Expo Dubaï
Femme
Élection
GUERRE

Le procès de quatre des accusés de l’attentat jihadiste de la ville balnéaire de Grand-Bassam en 2016, le premier commis en Côte d’Ivoire, qui avait fait 19 morts civils dont des ressortissants européens, s’est ouvert mercredi à Abidjan.


Économie

Le ministère de l’Economie a revu à la hausse les prix des carburants terrestres. C’est ce qui ressort de l’arrêté n°039 portant fixation des prix des carburants dans la zone ouest, signé le 28 novembre par Nicolas Kazadi, ministre ad intérim.

Appel d'offres

Maintenance des splits des sites d’Equity BCDC de l’Est, du Nord et du Centre


offres d'emploi

logo

2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.

Ouragan cd




2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.