Le Direct
Radio

Conflit aux portes de Kinshasa : un militaire et quatre miliciens tués

Un militaire de l’armée congolaise et quatre miliciens ont été tués jeudi dans une attaque dans la périphérie de Kinshasa, capitale de la République démocratique du Congo, a-t-on appris de source militaire.

Les militaires de l’armée régulière envoyés en renfort à Nguma, à 75 km de Kinshasa @Photo Droits tiers.

publié le 11 mai 2023 à 18:17:05

Des “miliciens Yaka communément appelé Mobondo ont attaqué” la localité Nguma, située à 75 kilomètres de Kinshasa, a indiqué le général Sylvain Ekenge, le porte-parole de l’armée interrogé par l’AFP.

Le bilan encore “provisoire” de cette attaque qui a eu lieu vers 5h00 (4h00 GMT) est de “quatre miliciens neutralisés (tués) et un soldat des FARDC (Forces armées de la RDC) grièvement blessé à la machette qui a succombé à ses blessures”, a-t-il détaillé.

Les militaires des FARDC ont récupéré quatre armes et des munitions ainsi que “plusieurs armes blanches”, a ajouté le général Ekenge. “Les renforts en provenance de Kinshasa sont déjà sur place et les opérations de nettoyage de la zone continuent”, a précisé l’officier.

Présentés comme membres de la communauté Yaka, les miliciens “Mobondo” sont accusés de prendre une part active dans les violences communautaires qui secouent le territoire de Kwamouth dans le province de Maï-Ndombe (ouest).

Ce conflit foncier oppose depuis juin les Teke qui se considèrent comme originaires et propriétaires des villages situés le long du fleuve Congo sur une distance d’environ 200 kilomètres, aux Yaka venus s’installer après eux.

Après une accalmie, les violences ont repris début mars et depuis, des dizaines de personnes ont été tuées dans les attaques qui ont visé les villages Teke. Les violences se sont ensuite étendues à la province de Kwilu.

Les populations ont fui la zone de conflit pour rejoindre notamment la commune périphérique de Maluku, à une centaine de kilomètres de Kinshasa. Dimanche, une autre attaque attribuée à la milice Mobondo avait fait neuf morts à Yosso, dans la même zone.

Le conflit a fait au moins 300 morts, en moins d’une année, selon un récent rapport de l’ONG américaine Human Rights Watch. Ce conflit qui couve dans l’ouest de la RDC a été largement ignoré, l’attention étant portée sur la région orientale du pays où la rébellion du M23 a conquis des larges portions du territoire dans la province du Nord-Kivu, tandis que le groupe armé Codeco (Coopérative pour le développement du Congo) sème la terreur dans celle de l’Ituri.

Nos tags

Élection
Ceni
Politique
GUERRE
Agression
Culture
Économie

L’Observatoire de la liberté de la presse en Afrique (OLPA), a condamné avec véhémence les actes d’intimidation contre une responsable d’un média basé à Goma, capitale du Nord-Kivu, de la part des individus arborant la tenue de la Direction générale des migrations (DGM).


Économie

La Cellule nationale des renseignements financiers (Cenaref) a sensibilisé les magistrats civils et militaires ainsi que les avocats dans la lutte contre le blanchiment des capitaux et le financement du terrorisme.

Taux de change

DeviseCDF
1 Dollar Usa2,805.00 CDF
1 Euro3,005.84 CDF
1 Yuan386.34 CDF
1 FCFA 4,63 64437 CDF

Appel d'offres

Consultant (firme) pour l’élaboration de l’EIES relative aux travaux prioritaires d’amélioration du système d’alimentation en eau potable de la ville de Kananga


offres d'emploi

logo

2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.

Ouragan cd




2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.