Le Direct
Radio

Au moins 15 morts dans un regain de violence à Kwamouth

Au moins quinze personnes ont été tuées cette semaine par des hommes armés dans l’ouest de la République démocratique du Congo, après des semaines d’accalmie dans cette région en proie à des violences communautaires, a-t-on appris jeudi de sources locales.

Des maisons brûlées lors des attaques entre les communautés rivales à Kwamouth dans la province de Maï-Ndombe dans l’ouest de la RDC @Photo Droits tiers.

publié le 9 mars 2023 à 23:29:00

Mercredi à l’aube, “des assaillants ont attaqué” les villages de Somakita et Kinsele, situés sur la route nationale 17 dans le territoire de Kwamouth, province de Mai-Ndombe, a déclaré à l’AFP Damien Bungu, responsable d’une organisation de la société civile.

Le bilan provisoire fait état de 15 personnes tuées à Somakita, plusieurs maisons incendiées à Kinsele et plusieurs blessés dans les deux villages, a-t-il précisé.

Ce bilan de 15 morts a été confirmé par Guy Musomo, un élu provincial. “On ne sait pas (encore) combien de civils, combien de militaires, combien d’assaillants” figurent parmi ces morts, a-t-il ajouté.

D’après M. Bungu, environ 200 personnes ont fui la zone et se sont dirigées vers la capitale Kinshasa, tandis que d’autres se sont rendues dans des localités de la province voisine de Kwilu.

Selon des médias congolais, d’autres attaques ont eu lieu en début de semaine. Des violences avaient démarré en juin dernier dans la province de Mai-Ndombe autour d’un conflit foncier et se sont étendues, notamment à la province voisine du Kwilu, où des attaques de villages ont fait des dizaines de morts.

Le conflit opposait les Teke, qui se considèrent comme originaires et propriétaires des villages situés le long du fleuve Congo sur une distance d’environ 200 kilomètres, et les Yaka, venus s’installer après eux.

Les affrontements entre les membres des deux communautés ont fait au moins 180 morts, selon le gouvernement de Kinshasa. Les Nations unies ont chiffré à plusieurs dizaines de milliers le nombre de déplacés, chassés de leurs villages par ce conflit.

Cent personnes accusées d’avoir participé à ces attaques entre juin et novembre 2022 sont jugées depuis mi-décembre par un tribunal militaire régional.

Nos tags

Élection
Ceni
Politique
GUERRE
Agression
Culture
Économie

L’Observatoire de la liberté de la presse en Afrique (OLPA), a condamné avec véhémence les actes d’intimidation contre une responsable d’un média basé à Goma, capitale du Nord-Kivu, de la part des individus arborant la tenue de la Direction générale des migrations (DGM).


Économie

La Cellule nationale des renseignements financiers (Cenaref) a sensibilisé les magistrats civils et militaires ainsi que les avocats dans la lutte contre le blanchiment des capitaux et le financement du terrorisme.

Taux de change

DeviseCDF
1 Dollar Usa2,805.00 CDF
1 Euro3,005.84 CDF
1 Yuan386.34 CDF
1 FCFA 4,63 64437 CDF

Appel d'offres

Consultant (firme) pour l’élaboration de l’EIES relative aux travaux prioritaires d’amélioration du système d’alimentation en eau potable de la ville de Kananga


offres d'emploi

logo

2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.

Ouragan cd




2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.