Le Direct
Radio

Le choix dangereux de l’État, c’est d’avoir armé les groupes dont les FDLR (Ambongo)

Au lieu de renforcer l’armée régulière avec des soldats bien formés, le gouvernement a choisi d’outiller des groupes armés qui finissent par devenir un danger, a vociféré le cardinal Fridolin Ambongo à l’Agence Fides du Vatican. En effet, a-t-il regretté, l’exécutif congolais croyait que ces troupes allaient combattre aux côtés de l’armée contre la rébellion du M23.

Par Patrick Mputu

Fridolin cardinal Ambongo, archevêque métropolitain de l’archidiocèse de Kinshasa. @Photo Droits tiers.

publié le 19 avril 2024 à 14:22:04

Pour l’heure, l’archevêque métropolitain de Kinshasa dit craindre une insécurité généralisée dans l’est de la RDC car la situation de la ville de Goma au Nord-Kivu est grave.

Le chef religieux fulmine étant donné que c’est la population qui subit les conséquences des actes de ceux qui ont pris de mauvaises décisions. “En effet, le gouvernement a distribué des armes supplémentaires à divers groupes armés, comme les Wazalendo, mais aussi à certains appartenant aux FDLR (Forces démocratiques de libération du Rwanda, groupe fondé au début des années 2000 par les survivants de l’ancien régime hutu rwandais, ndlr), en espérant que ces groupes soutiendraient l’armée face à l’avancée du M23. Tous ces groupes sont aujourd’hui bien armés et c’est la population qui en paie le prix, générant toutefois un risque d’insécurité généralisée”, râle le prélat depuis Rome où il est en mission pastorale.

A en croire le prince de l’Église, les autorités congolaises ont des lourdes responsabilités dans la gestion de cette crise. Avec la condamnation à mort de l’inspirateur du “Wazalendo”, affirme Fridolin Ambongo, il est clair que ce groupe n’est pas homogène, car certains de ses membres sont passés dans les rangs du M23. “Il est difficile de contrôler ces groupes armés qui se réfèrent à autant de chefs. Ils agressent les citoyens, en commettant des vols et des meurtres, et en se lançant dans le commerce illégal des minerais extraits des mines artisanales de la région”, a fait remarquer le chef religieux.

Cependant, le terme “Wazalendo” (“patriotes” en swahili) désigne un ensemble de groupes qui ont pris les armes pour défendre la population contre le M23. Cependant, son inspirateur Éphraïm Bisimwa, leader d’une secte messianique locale, a été condamné à mort en octobre dernier pour les graves incidents du 30 août 2023 contre la présence des Casques bleus de la MONUSCO (Mission de l’ONU en RDC) à Goma, qui ont causé la mort de plus de 50 personnes.

Nos tags

Élection
Ceni
Politique
GUERRE
Agression
Culture
Économie

Lors de la première audience publique le 14 juin devant le tribunal militaire, Maître Carlos Ngwapitshi, l’avocat de Jean-Jacques Wondo avait plaidé pour une remise en liberté provisoire de son client, évoquant notamment l’absence de risque de fuite ou encore son état de santé.


Nation

La société turque Milvest du chairman Turhan Mildon est au cœur d’un scandale que s’apprêtent à dévoiler des lanceurs d’alerte. Elle ruinerait l’État congolais, selon un passage d’une enquête ayant fuité sur les réseaux sociaux.

Taux de change

DeviseCDF
1 Dollar Usa2,834.00 CDF
1 Euro3,039.75 CDF
1 Yuan390.40 CDF
1 FCFA4,63 CDF

Appel d'offres

Acquisition de mobilier et équipement de bureau au profit de la DANTIC


offres d'emploi

logo

2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.

Ouragan cd




2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.