Le Direct
Radio

Les Teke et Yaka enterrent la hache de guerre

L’heure est à la réconciliation. Après plus de deux ans de conflit, les communautés Teke et Yaka jouent la carte de la paix en signant lundi un «acte d’engagement global et inclusif pour la paix et la stabilité dans les provinces de Maï-Ndombe, Kwilu, Kwango, Kinshasa et Kongo central », aux termes de trois jours des travaux présidés par le vice-Premier ministre de l’Intérieur, sécurité et affaires coutumières, Peter Kazadi.

Par Rich Ntumba

Les communautés Teke et Yaka ont signé un acte d’engagement global et inclusif pour la paix et la stabilité dans les provinces de Maï-Ndombe, Kwilu, Kwango, Kinshasa et Kongo central. @ Photo Droits tiers.

publié le 27 mars 2024 à 17:18:17

Le symbole est fort. Dans une vidéo postée sur X par le VPM Peter Kazadi, les notables de deux communautés se sont livrés à des poignées de main, accolades et arborés de sourires pour sceller la réconciliation, la paix et la cohabitation. De vive voix, les représentants de Teke et Yaka ont déclaré avoir enterré la hache de guerre et fumé ainsi le calumet de la paix.

« Nous avons tenu des réunions avec nos frères de deux communautés, Teke et Yaka, depuis le vendredi, sur recommandation du chef de l’État. Aujourd’hui, nous venons d’adopter deux documents importants. Il s’agit du rapport sur la manière dont nos réunions se sont déroulées et aussi un acte d’engagement souscrit par tout le monde, lequel reprend les décisions que les deux parties ont prises, notamment la cessation des hostilités et le retour de la paix à Kwamouth, dans le Kwilu, à Kinshasa et Kongo central, partout où la paix publique a été troublée», a indiqué Peter Kazadi avant de préciser que “la primeur du contenu de l’accord est réservée au président de la République”.

Près de 200 personnes ont pris part à ces consultations, entre autres les chefs coutumiers Teke et Yaka ainsi que les notables de ces deux communautés, les représentants de la présidence de la République et ceux des provinces affectées par le conflit.

Des violences communautaires dans l’ouest de la RDC s’étaient déclenchées en juin 2022 dans le territoire de Kwamouth, province de Maï-Ndombe, autour d’un conflit foncier entre les Teke, qui se décrivent comme originaires et propriétaires des villages situés le long du fleuve Congo sur une distance d’environ 200 kilomètres, et les Yaka, venus s’installer après eux.

Nos tags

Élection
Ceni
Politique
GUERRE
Agression
Culture
Économie

Grâce au protocole d’accord signé entre l’Agence pour le développement et la promotion du projet grand Inga (ADPI-RDC) et la société natural oilfield service limited (NOFLS), il sera construit, dans les mois à venir, un barrage d’une capacité minimale de 7000 MW sur un potentiel de 42000 MW.


Nation

Une fausse alerte a été lancée cette semaine contre Barnabé Muakadi Muamba, le DG de la Direction générale des impôts autour d’un prétendu déguerpissement irrégulier des occupants de l’immeuble Avé Maria situé dans la commune de la Gombe.

Taux de change

DeviseCDF
1 Dollar Usa2,780.00 CDF
1 Euro3,021.86 CDF
1 Yuan384.38 CDF
1 FCFA4,13665 CDF

Appel d'offres

Acquisition de 13 véhicules pour la Coordination de l’UC-PIF et ses Antennes Provinciales


offres d'emploi

logo

2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.

Ouragan cd




2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.