Le Direct
Radio

RDC : bientôt, un document stratégique sur l’autonomisation des femmes dans l’agriculture

La République démocratique du Congo (RDC) va se doter bientôt du document de stratégie nationale sur l’autonomisation économique des femmes dans l’agriculture. La secrétaire générale au Genre, famille et enfant, Mme Esther Kamwanya, a officiellement lancé le jeudi 12 janvier, l’atelier du projet d’appui à l’élaboration du document stratégique.

Par Alexis Emba

La secrétaire générale du Genre, famille et enfant, Mme Esther Kamwanya, aux côtés du représentant adjoint de la FAO et d’autres parties prenantes lors du lancement officiel du projet d’appui à l’élaboration de la stratégie nationale sur l’autonomisation économique des femmes dans le secteur agricole @Photo Droits tiers

publié le 13 janvier 2023 à 15:49:00

L’objectif majeur est d’élaborer un document stratégique devant permettre aux femmes congolaises de jouer pleinement leur rôle dans le secteur agricole. Pour Mme le secrétaire général au Genre, les femmes étant majoritaires dans le secteur agricole, le pays a besoin d’un outil spécial pour permettre à tous les intervenants du secteur de suivre les orientations afin d’améliorer les conditions de vie des femmes.

Aussi, ce document, souligne-t-elle, permettra de travailler efficacement selon les règles qui seront établies. A l’occasion, Mme Marie Musifu Bougain, cheffe du projet et experte genre à la FAO, a présenté l’ébauche considérée comme importante pour résoudre les problèmes des femmes dans le secteur agricole. “Le secteur agricole est porteur de développement de la RDC. Etant donné que les femmes représentent la frange importante dans l’agriculture, il est important de laisser personne pour compte. Raison pour laquelle, nous avons jugé bon de mettre en place une stratégie qui pourra rencontrer les défis, les difficultés et les opportunités sur l’autonomisation des femmes dans le secteur agricole”, a expliqué l’experte genre.

Elle a souligné que les résultats attendus sont d’abord la formulation du document stratégique, ensuite le renforcement des capacités de partenaires techniques dans la collecte de l’analyse des données parce qu’aujourd’hui, on a besoin d’avoir de diagnostic, de document évident, des données évidentes et aussi des informations évidentes pour écrire une stratégie qui rencontre les besoins réels de la population spécialement des femmes agricultrices, a fait savoir Mme Musifu.

Le représentant adjoint de la FAO, Nourou Macki Tall, s’est réjoui de voir que la FAO, dans le cadre de son mandat, apporte assistance aux institutions de la RDC. Il a souligné que le ministère du Genre, famille et enfant avait soumis une requête à la FAO sollicitant un accompagnement technique et financier en vue de la mise en place d’une stratégie nationale de l’autonomisation économique des femmes dans le secteur agricole en RDC. Ayant souscrit favorablement à la demande du ministère du Genre, famille et enfant, la FAO s’engage à accompagner le ministère à doter le pays d’un outil qui permettra aux femmes congolaises de contribuer non seulement à l’amélioration de la situation de la sécurité alimentaire mais surtout à lutter contre la pauvreté, a dit Nourou Macki Tall. “Nous travaillons de sorte que les femmes aient accès aux fonciers, aux intrants. Dans tous nos programmes mis en place en RDC, 30% des femmes bénéficient des intrants, des outils agricoles, l’accès au financement rural”, a-t-il ajouté.

En RDC, les femmes représentent plus de 70% de la main d’oeuvre agricole et contribuent aux revenus familiaux et à la croissance de la communauté. Cependant, les femmes font face à des défis auxquels il faut relever si on veut qu’elles jouent le rôle moteur de développement au pays. Ces dernières sont butées au problème d’accès à la terre, au financement et aux crédits agricoles. Elles sont aussi confrontées aux problèmes liés à la transformation, la commercialisation des produits agricoles, l’état défectueux des routes de desserte agricole.

Au micro d’Ouragan.cd, Mme Isabelle Monga, présidente nationale du Réseau national des associations des femmes rurales, s’est réjouie de la formulation d’un document stratégique sur l’autonomisation économique des femmes dans le secteur agricole. “C’est parmi nos attentes car je suis dans la joie parce que nous avons fait le plaidoyer auprès de la ministre du Genre pour dire qu’il n’y a eu que de la participation politique des femmes qui a réussi mais concernant l’autonomisation économique des femmes, il n’y avait rien. Mais aujourd’hui avec le lancement de ce projet, je suis contente de voir ce programme parce que les femmes sont confrontées dans des difficultés énormes. Elles ne sont pas appuyées financièrement. Elles n’ont pas accès à la terre, aux crédits agricoles. Le transport pose problème. Les routes de desserte agricole, la transformation, l’emballage, la normalisation. Nous avons donc un paquet de difficultés qui va rencontrer ce projet. Nous prions pour sa mise en œuvre”, s’est exprimée Mme Monga.

Nos tags

Visite papale
Enrôlement
Élection
Ceni
GUERRE
Agression
Politique

Un cahier des charges reprenant les cas des violations de la Loi sur la sous-traitance, énumérés par la Fédération nationale des jeunes entrepreneurs du Congo (FNJEC), le club des sous-traitants et la Chambre des mines, a été déposé auprès de l’Autorité de régulation de la sous-traitance dans le secteur privé (ARSP).


Drame

Les organisations humanitaires nationales et internationales sont fortement préoccupées par la flambée des violences dans la province du Nord-Kivu. Des populations terrorisées manquent de tout dans les agglomérations de Kishishe et Kitshanga occupées par les terroristes du M23.

Appel d'offres

Maintenance des splits des sites d’Equity BCDC de l’Est, du Nord et du Centre


offres d'emploi

logo

2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.

Ouragan cd




2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.