Le Direct
Radio

Afrique : le Burkina Faso exclu de l’AGOA par Washington

Les États-Unis ont retiré le Burkina Faso du programme de préférences commerciales de l’AGOA pour non-respect des exigences du statut de l’AGOA, a déclaré dimanche le bureau du représentant américain au commerce (USTR) dans un communiqué.

Le Forum AGOA 2019 à Abidjan en Côte d’Ivoire @Photo Droits tiers.

publié le 3 janvier 2023 à 12:56:31

L’administration Biden est “profondément préoccupée par le changement anticonstitutionnel” du gouvernement au Burkina Faso, selon le communiqué.

Lire aussi :
Le front anti-Kigali

La loi américaine sur la croissance et les opportunités en Afrique (AGOA) offre aux pays d’Afrique subsaharienne un accès en franchise de droits aux États-Unis s’ils remplissent certaines conditions d’éligibilité, telles que l’élimination des obstacles au commerce et aux investissements américains et la progression vers le pluralisme politique.

Le Burkina Faso recevra des « repères clairs » pour une voie vers le rétablissement du programme commercial, a déclaré le bureau de l’USTR, ajoutant que l’administration Biden travaillerait avec le gouvernement burkinabé.

Le Burkina est aux prises avec une insurrection islamiste, dans laquelle des militants liés à Al-Qaïda et à l’État islamique ont tué des milliers de civils; créant l’une des crises humanitaires les plus dynamiques du continent.

Les frustrations suscitées par l’insécurité croissante ont provoqué deux coups d’État au Faso en 2022. Les juntes précédentes et actuelles ont fait des efforts pour renforcer la sécurité et endiguer l’insurrection, mais les attaques se sont poursuivies.

Près de deux millions de personnes ont été déplacées et résident dans des camps de fortune, dont beaucoup sont gérés par les Nations unies.

VOA avec Ouragan.cd

Nos tags

Élection
Ceni
Politique
GUERRE
Agression
Culture
Économie

Le travail manuel communément appelé “salongo” initié par la mairie de Kinshasa dans le cadre de l’opération Kin-bopeto chaque samedi avant-midi afin de lutter contre l’insalubrité dans la capitale, est aujourd’hui réduit à un recouvrement pur et simple d’argent.


Sécurité

Le chef de l’épiscopat congolais, Mgr Marcel Utembi a suggéré l’introduction d’une prière spéciale pour la paix à la fin de chaque messe à partir du deuxième dimanche de carême. L’initiative vise à mobiliser les fidèles dans une démarche de prière et de réflexion au regard de la situation qui prévaut dans l’est du pays.

Taux de change

DeviseCDF
1 Dollar Usa2657 CDF
1 Euro2 862,83 CDF
1 Yuan369,13 CDF
1 FCFA4,36 CDF

Appel d'offres

Réalisation deux Forages dans la province de Kwango près de la ville de Kenge


offres d'emploi

logo

2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.

Ouragan cd




2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.