Le Direct
Radio

M23, Lutundula durcit les conditions avant des possibles négociations

Christophe Lutundula ne soupèse pas ses mots quand il s’agit de qualifier le M23 de mouvement terroriste. Samedi soir à la télévision publique, le chef de la diplomatie congolaise a rappelé que le M23 est un groupe terroriste avec lequel Kinshasa exclut toute possibilité de négociations conformément à la Convention sur le terrorisme de l’Union africaine. “Nous avons dit que le M23 est un mouvement terroriste et nous le disons pas par excès de langage. L’article 1 point 3 de la Convention sur le terrorisme de l’Union africaine est très clair”, a tranché Lutundula.

Par Landry Amisi

Le vice-Premier ministre des Affaires étrangères, Christophe Lutundula vendredi soir lors du briefing avec son collègue de la Communication et médias, Patrick Muyaya @Photo Droits tiers

publié le 12 novembre 2022 à 18:05:24

Est Acte terroriste : 145 (a) tout acte ou menace d’acte en violation des lois pénales de l’État Partie susceptible de mettre en danger la vie, l’intégrité physique, les libertés d’une personne ou d’un groupe de personnes, qui occasionne ou peut occasionner des dommages aux biens privés ou publics, aux ressources naturelles, à l’environnement ou au patrimoine culturel, et commis dans l’intention : (i) d’intimider, provoquer une situation de terreur, forcer, exercer des pressions ou amener tout gouvernement, organisme, institution, population ou groupe de celle-ci, d’engager toute initiative ou de s’en abstenir, d’adopter, de renoncer à une position particulière ou d’agir selon certains principes ; ou (ii) de perturber le fonctionnement normal des services publics, la prestation de services essentiels aux populations ou de créer une situation de crise au sein des populations ; (iii) de créer une insurrection générale dans un État Partie, lit-on dans le texte.

Le chef de la diplomatie congolaise a rappelé que “si cette posture du groupe restera ainsi, nous n’allons pas accepter de violer cette convention.” Il s’agit de cesser toute activité criminelle, de se retirer des territoires et localités occupés, d’assurer le retour des déplacés et la cessation de tout soutien au M23 ou tout groupe armé.

Sûr de lui, Lutundula a promis que les ennemis seront boutés dehors. “Nous ne changerons pas et nous sommes prêts à défendre l’intégrité territoriale de notre pays quelqu’en soit le prix”, a-t-il prévenu. Il a exprimé ainsi le dépit des autorités congolaises sur la violation répétée de l’intégrité territoriale de la RDC par le Rwanda. Lutundula a réaffirmé la détermination du gouvernement congolais à rétablir l’intégrité de son territoire.

Nos tags

Politique
Ceni
Expo Dubaï
Femme
Élection
GUERRE

Le procès de quatre des accusés de l’attentat jihadiste de la ville balnéaire de Grand-Bassam en 2016, le premier commis en Côte d’Ivoire, qui avait fait 19 morts civils dont des ressortissants européens, s’est ouvert mercredi à Abidjan.


Appel d'offres

Maintenance des splits des sites d’Equity BCDC de l’Est, du Nord et du Centre


offres d'emploi

logo

2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.

Ouragan cd




2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.