Le Direct
Radio

En Suède, ouverture d’un retentissant procès d’espionnage au profit de la Russie

Ils sont accusés d’avoir espionné la Suède pendant dix ans au profit de Moscou : le retentissant procès de deux frères suédois, dont un ancien agent des services de renseignement de son pays, s’est ouvert vendredi à Stockholm.

Par AFP avec Ouragan

publié le 25 novembre 2022 à 15:34:00

Cette affaire est unique à de nombreux titres. Nous n’avons pas eu de procès similaire depuis plus de 20 ans, a souligné le procureur Mats Ljungqvist au cours de la première audience.

Les informations obtenues, transmises et vendues par les deux frères, Payam Kia, 35 ans, et Peyman Kia, 42 ans, sont “extrêmement sensibles” et “nuisibles à la sécurité de la Suède”, a fait valoir le parquet.

Pour cette raison, une grande partie du procès aura lieu à huis clos et le parquet a requis que de nombreux éléments soient classifiés.

“La cour aura accès à des documents que très peu de gens dans ce pays ont pu voir ou avoir à en connaître”, a souligné M. Ljungqvist. Les deux accusés encourent la perpétuité.

Selon l’accusation, c’est le renseignement militaire russe, le GRU, qui a bénéficié des informations, entre 2011 et l’arrestation des deux Suédois fin 2021.

Les deux frères, issus d’une famille d’origine iranienne selon les médias suédois, plaident non coupables.

L’aîné, Peyman Kia, est apparu calme devant le tribunal, portant un costume gris sombre et une cravate, a constaté une journaliste de l’AFP.

Il a occupé de nombreuses fonctions sensibles au sein de l’appareil sécuritaire suédois, y compris dans l’armée et dans les services de renseignement de son pays (Säpo).

Selon le quotidien de référence Dagens Nyheter, il a même travaillé pour le KSI, l’Office du renseignement spécial, la section la plus secrète du renseignement militaire suédois.

Quant à son frère cadet Payam, il est accusé d’avoir “participé à la planification” du complot et d’avoir “géré les contacts avec la Russie et le GRU, y compris le transfert d’informations et la collecte de la rétribution” financière.

Barbu et portant sa tenue verte de prisonnier, il a dissimulé son visage en entrant dans la salle d’audience.

Le procès doit durer jusqu’au 12 décembre.

Nos tags

Visite papale
Enrôlement
Élection
Ceni
GUERRE
Agression
Politique

L’ingénieur André Kopita dénonce la spoliation d’environ 50 de 300 hectares de la concession du jardin botanique et zoologique de Gbadolité, au Nord-Ubangi.


Visite papale

Réconforté et affermi par le message de paix du Pape François, Martin Fayulu décide d’accorder finalement le pardon à ceux qui ont volé, selon lui, la victoire du peuple en 2018.

Appel d'offres

Maintenance des splits des sites d’Equity BCDC de l’Est, du Nord et du Centre


offres d'emploi

logo

2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.

Ouragan cd




2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.