Le Direct
Radio

Kasaï – arrestation de présumés criminels, la lucha exige un procès public

Le mouvement pro-démocratie, Lutte pour le changement (lucha-Tshikapa), exige un procès public, quelques jours après la présentation un groupe de criminels arrêtés par les services de sécurité.

Par Faustin Nkumbi

Joël Minga militant de la lucha à Tshikapa @Photo Droits tiers

publié le 23 octobre 2022 à 13:47:13

Le procès des présumés criminels arrêtés par l’armée la semaine en cours s’annonce pour bientôt. Ces hors-la-loi ont été présentés devant les autorités politico-administratives.

Tout en mettant en garde les autorités politiques et judiciaires qui présentent des affinités avec les criminels au grand risque de les relâcher à notre grande désolation, nous exigeons une audience publique à Tshikapa et le non transfert de criminels détenus vers une autre destination avant jugement et condamnation comme l’a souligné le député Hubert Ngulandjoko, peut-on lire dans un message signé par Joël Minga.

La Lucha souhaite la poursuite des enquêtes pour démenteler le reste des gangs et la mise en place d’un numéro vert opérationnel pouvant faciliter la population à alerter tout cas suspect, question de consolider la collaboration entre la police de proximité et la population. Minga plaide pour la mobilisation des moyens conséquents et la mutualisation des forces PNC-FARDC afin de stabiliser la sécurité sociale.

A cette occasion, la Lucha a demandé aux autorités de prendre en compte le cri de détresse de la population. L’organisation a réiteré sa demande d’obtenir la mutation des responsables des services de sécurité dont certaines attitudes sont décriées.

Les autorités qui nous liront, sont priées de prendre en compte notre SOS, la population doit également dénoncer tout cas suspect et éviter toute forme de complicité. Nous réaffirmons notre lutte contre les autorités policières affairistes et complices des criminels pour qui nous exigeons la mutation. Le maire de la ville, comme toujours, règne par un silence radio et reste incapable de nous faire ne fût-ce qu’un simple état de lieux de la juridiction dont il est garant, sa démission reste notre seule alternative. Nous restons vigilants et suivons de près le drame sécuritaire qui se vit sur la ville. Veillez nous sécuriser, a interpellé le mouvement.

En l’espace dune semaine, des visites à domicile et des attaques ont été signalées à Tshikapa et ses environs. L’insécurité grandissante à Tshikapa serait orchestrée par des personnes non autrement identifiées ayant des armes de guerre. Les plus grandes victimes sont les responsables de divers services de l’État à Tshikapa notamment le chef de Division de l’environnement Patrice Lukunyi Kalala et le président de l’entente urbaine de Tshikapa.

Nos tags

Politique
Ceni
Expo Dubaï
Femme
Élection
GUERRE

Le procès de quatre des accusés de l’attentat jihadiste de la ville balnéaire de Grand-Bassam en 2016, le premier commis en Côte d’Ivoire, qui avait fait 19 morts civils dont des ressortissants européens, s’est ouvert mercredi à Abidjan.


Appel d'offres

Maintenance des splits des sites d’Equity BCDC de l’Est, du Nord et du Centre


offres d'emploi

logo

2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.

Ouragan cd




2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.