Le Direct
Radio

Leadership de proximité, Nouvel Élan ratisse large en Ituri

Cinquième parti politique congolais en importance et en popularité, Nouvel Élan de l’ancien Premier ministre, Adolphe Muzito Mfumu MPa tisse sa toile d’araignée politique et électorale dans les villes comme dans les territoires. Après les provinces de l’ouest et du centre, cap vers les zones très peuplées de l’Est.

Par Jeanric Umande

Un séminaire idéologique au nouveau siège de Nouvel Élan au siège à Bunia en Ituri. @Photo Droits tiers

publié le 6 septembre 2022 à 14:38:42

L’implantation d’un parti politique est le signal le plus vif du sérieux d’une formation politique citoyenne. Nouvel Élan a choisi de conquérir adhérents, leaders et ses espaces d’activités propres. Sa stratégie englobe plusieurs dimensions. C’est notamment, optimiser les votes en sa faveur lors des prochaines joutes électorales. En ce sens, sa stratégie est étrotement lée à l’organisation de ses structures et assises administratives de référence dans les provinces et territoires. Action de convaincre autant d’électeurs que possible pendant les campagnes, c’est-à-dire la conquête de l’électorat et
de voter pour le parti en 2023. Cette stratégie ne se limite pas uniquement aux ambitions nationales. Muzito veut conquérir jusqu’aux conseils de secteur et des chefferies. Disposer d’élus légitimes à tous les niveaux pour mieux faire triompher son programme.

Muzito, le stratège qui prend de l’épaisseur politique

La stratégie organsationnelle du parti politique Nouvel Élan cible précisément les communautés locales, les chefs traditionnels et les citoyens à la base. Une campagne qui passe par l’explication du projet politique de Nouvel Élan en tenant compte de l’ntégration des fonctions sociales de son programme d’une manière très cohérente et plus large. Ce type de gestion stratégique
implique de pouvoir améliorer l’organisation structurelle du parti
dans toute la République, dans un contexte complexe et fonctionnant généralement sur base d’une certaine incertitude autour de la tenue effective des scrutins dans le délai constitutionnel (2023). Mais en fin politique, Adolphe Muzito Mfumu MPa laisse de côté toutes les tendances pessimistes pour privilégier la durabilité de son ouvrage. “Le parti doit s’implanter pour s’imposer”. L’ex-PM ne cesse de le souligner à ses collaborateurs. Il conçoit en son parti une imposante entreprise politique qui doit charrier toutes les sensibilités sociopolitiques du Congo-Kinshasa. “Pour y parvenir, Muzito prévoit différents niveaux d’actions qui partent de la stratégie, l’administration du parti à son plan opérationnel. Le tout, dans une vision bien assise autour de la création des richesses”. Pendant les actions d’implantation en province, les missions, le programme et les activités quotidiennes du parti sont vulgarisés. Un travail qui ne va pas sans allocation des ressources, un suivi des
performances et une évaluation
organisationnelle. “En République démocratique du Congo, les parts poitiques ressemblent aux entreprises
privées à certains égards dans le sens où ils sont
principalement financés par des fonds privés et ils évoluent dans un environnement fortement concurrentiel”
, rappelle un adhérent tres actif de Nouvel Élan à Bunia.

Gagner tout l’Est malgré le contexte très volatile

Nouvel Élan s’est lancé dans la conquête de la province de l’ituri. Après l’inauguration de son siège d’Aru et Mambasa, le parti d’Adolphe Muzito a inauguré son siège de Bunia, le chef-lieu de la province. “Une manière de se rapprocher et de se mettre à l’écoute de cette base qui souffre et qui a besoin d’appui de toute nature en ces temps de détresse“. C’est là que Muzito se précise avec ses solutions de la défense territoriale. Champion de la stratégie de reconquête du territoire national des mains ennemies, Muzito s’implante politiquement proche des victimes de cette longue tragédie d’insécurité qui ensanglante l’Ituri et le Nord-Kivu.

Nouvel Élan, 5ème parti politique le plus populaire de la RDC.

Les dernières enquêtes BERCI-Ebuteli ont accordé une bonne cote à Nouvel Élan de l’ancien Premier ministre Adolphe Muzito. Le parti vient donc en cinquième position avec 32% d’opinions favorables dans toutes les 26 provinces de la République démocratique du Congo, devant l’UNC de Vital Kamerhe et le Parti lumumbiste unifié (PALU) qui ont obtenu respectivement 29,4% et 28,1% de vote. L’Envol de Delly Sesanga bénéficie de 24,8% d’opinions favorables alors que l’ex-parti au pouvoir à savoir le Parti du peuple pour la reconstruction et le développement (PPRD) de Joseph Kabila clôture la marche avec 23,8% d’intentions de vote. Une distinction très importante qui tient compte des enjeux politiques, d’assises populaire et organsationnelle, gage de qualité pour le public congolais et international. Ceci permet à son lauréat d’obtenir une renommée mondiale, d’être considéré. Dans la gestion actuelle du processus électoral, cette enquête indépendante est un indicateur incontestable d’évaluation des grandes affiches politiques de notre temps.

Nos tags

Politique
Ceni
Expo Dubaï
Femme
Élection
GUERRE

La Casamance s’est recueillie lundi à la mémoire des près de 1.900 passagers du Sénégal et de multiples nationalités morts 20 ans plus tôt jour pour jour dans le naufrage du Joola, un des pires désastres maritimes civils de l’histoire.


Politique

C’est officiel . Le procureur de la Cour pénale internationale (CPI) a été officiellement saisi par une plainte de la Dynamique progressiste révolutionnaire contre le président de la République du Rwanda, Paul Kagame. Le regroupement politique accuse le chef de l’État rwandais de crimes de guerre, crimes contre l’humanité et crimes d’agression commis dans la partie Est de la République démocratique du Congo (RDC).

Appel d'offres

Banque centrale du Congo : Avis d’appel d’offres national


offres d'emploi

logo

2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.

Ouragan cd




2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.