Le Direct
Radio

Patrick Mundeke : “les États-Unis doivent changer leur politique vis-à-vis de la RDC”

Le secrétaire d’État américain, Antony Blinken, arrivé mardi 09 août à Kinshasa a été interpellé par Patrick Mundeke, un cadre d’Ensemble pour la République de Moïse Katumbi.

Par Richard Ntumba

Patrick Mundeke, conseiller de Moïse Katumbi en charge de la jeunesse, et cadre d’Ensemble pour la République @Photo Droits tiers

publié le 10 août 2022 à 02:42:00

Le jeune leader a lancé un message au chef de la diplomatie américaine pour que son pays s’implique réellement dans la résolution des questions sécuritaires en République démocratique du Congo.

Au yeux du conseiller en charge de la jeunesse de Katumbi, la RdCongo fait face à un fardeau de rejet de la part des États-Unis. Alors que le pays subit les agressions incessantes de la part de ses voisins, notamment avec l’occupation de Bunagana par le Mouvement du 23 mars (M23), soutenu par le Rwanda. Pour lui, l’arrivée de Blinken à Kinshasa semblait être un signal fort, surtout aux agresseurs de la République démocratique du Congo mais, dit-il, la réalité est plus complexe.

Dans une interview sur RFI, le chef de la diplomatie américaine a été évasif sur les faits présentés dans le rapport des experts des Nations Unies sur le soutien du Rwanda au groupe terroriste M23. Une déception pour Mundeke qui constate que les États-unis sont une fois de plus face à la population congolaise. “Depuis vvingt-cinq ans, en tant qu’acteur politique de premier ordre, j’ai l’impression que tout le monde fait la même chose. On a connu Hillary Clinton et autres dans ce pays. Tous sont venus à des moments de crise au Congo, mais nous n’avons pas eu une solution définitive aux problèmes sécuritaires”, s’indigne le cadre de Ensemble pour la République de Moïse Katumbi.

Le notable du Kivu trouve injuste le silence des États-Unis face à la crise en RDC, alors que le pays de Biden s’est impliqué par tous les moyens en s’engageant aux côtés des Ukrainiens. Pour le conseiller de Moïse Katumbi, les États-Unis ont perdu le prestige qu’ils avaient de réguler la marche du monde. Par ailleurs, le jeune leader appelle les États-Unis à être un bon partenaire des Congolais.

Antony Blinken poursuit sa tournée en Afrique. Les Etats-Unis veulent redessiner la stratégie américaine sur le continent.

Nos tags

Politique
Ceni
Expo Dubaï
Femme
Élection
GUERRE

La Casamance s’est recueillie lundi à la mémoire des près de 1.900 passagers du Sénégal et de multiples nationalités morts 20 ans plus tôt jour pour jour dans le naufrage du Joola, un des pires désastres maritimes civils de l’histoire.


Grogne sociale

“Choqué”, le mot dénote du ton ferme utilisé par Denis Mukwege après la violente répression de la manifestation des médecins du SYNAMED en grève sèche depuis deux mois.

Appel d'offres

Banque centrale du Congo : Avis d’appel d’offres national


offres d'emploi

logo

2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.

Ouragan cd




2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.