Le Direct
Radio

Agression : des supporters du PSG opposés de plus en plus à la marque “Visit Rwanda”

Thomas, un supporter du Paris Saint-Germain (PSG), l’une des prestigieuses équipes françaises, fierté internationale, invite ses compatriotes à pousser la plus haute direction de l’équipe à renoncer au contrat de sponsoring avec le Rwanda pour la promotion de sa marque “Visit Rwanda”.

Par Athanase Mwenge

Un supporter du PSG opposé à la campagne “Visit Rwanda” pour protester contre les tueries et pillages commis par le régime de Kigali dans l’est du Congo-Kinshasa @Photo Droits tiers.

publié le 24 février 2023 à 05:16:00

Il y a de quoi se demander comment le Rwanda qui n’est pas le pays le plus visité au monde arrive à travers son Office du tourisme, à sponsoriser un club aussi prestigieux que le Paris Saint-Germain. Eh bien l’histoire cache bien de mystères. En effet, pour masquer les horreurs commises en République démocratique du Congo par les Forces de Défense du Rwanda (RDF), anciennes Forces patriotiques rwandaises (FPR), Paul Kagame n’a misé que sur les scandaleuses ressources naturelles de la RDC. Sa méthode est simple, entretenir indéfiniment des foyers de tension dans le Kivu (zone la plus riche en minerais stratégiques), pour piller le Congo-Kinshasa et s’enrichir. Plus grave, le Rwanda s’est présenté devant le monde entier comme pays producteur de coltan, cassitérite, niobium, etc. Des minerais stratégiques intervenant principalement dans la fabrication des appareils électroniques tels que les téléphones portables, les smartphones, les tableaux de bord des véhicules et même dans la fabrication des fusées.

“Visit Rwanda” cache des massacres des populations congolaises

Les massacres perpétrés dans l’est de la République démocratique du Congo (RDC) sont la conséquence d’une guerre économique parce que c’est le coltan, l’or, le cuivre …qui sont visés. C’est cela qui justifie l’entêtement de l’armée rwandaise à poursuivre ses offensives sur la partie orientale de la République démocratique du Congo. Kigali veut absolument contrôler toutes ces mines congolaises de l’est. Cette dénonciation faite depuis décembre 2022 par Julien Paluku, actuel ministre congolais de l’Industrie et ancien gouverneur de la province du Nord-Kivu, est finalement parvenue aux oreilles de certains supporters du Paris Saint-Germain en France. Selon Thomas, l’un des supporteurs de l’équipe française, c’est le congolais Albert Mukulubundu du parti politique Nouvel Élan la/France qui tente d’expliquer aux Français l’escroquerie criminelle de Paul Kagame. “C’est quelque chose de très peu médiatiser en France et que je voulais vous partager. Comment le Rwanda arrive à sponsoriser ? Il faut savoir que dans l’est du Congo, à la frontière rwandaise, le régime de Paul Kagame qui soutient les milices armées qui sèment la terreur et la guerre civile au Congo depuis plusieurs années déjà, pille le sol congolais très riche en minerais, notamment le coltan qu’on trouve dans les téléphones, smartphones, ordinateurs et tous les appareils électriques, une chose très prisée pour la construction des voitures”, a expliqué Thomas dans une vidéo très partagée sur les réseaux sociaux. Il s’agit des minerais de très grande valeur et c’est un enjeu économique de taille, souligne-t-il. Évidemment, toutes les firmes multinationales n’ont pas intérêt à médiatiser ce conflit dont on entend assez peu parler, reconnaît Thomas. “Du coup, c’est par ce billet là que “Visit Rwanda” a pu s’implanter derrière le Paris Saint-Germain. Je voulais vous alerter à faire attention à ce phénomène, d’ouvrir le débat sur l’éthique et la responsabilité qu’on a en tant que supporter parisien par rapport au port de ce maillot dont jusqu’à présent, je n’avais pas conscience. Si le club pouvait réfléchir à deux fois avant de se lancer à un tel partenariat”, a-t-il conseillé. Il s’agit d’un enjeu économique de taille, mais qui n’empêche pas le Paris Saint-Germain à privilégier des valeurs plus éthiques et responsables.

Comment et pourquoi le Rwanda est-il sponsor de PSG ?

Depuis 2021, les joueurs du Paris Saint-Germain portent sur leur maillot la marque « Visit Rwanda ». Le club parisien avait officialisé le samedi 4 décembre 2021 un partenariat de trois ans avec le Rwanda. Le PSG s’engageait à promouvoir le tourisme du Rwanda. Selon Le Parisien, le montant du contrat n’a jamais été précisé en public. Mais il s’agirait de plusieurs millions de dollars américains. Né de discussions entamées depuis 2020 par le président du club de football parisien, Nasser al-Khelaïfi, ce partenariat n’a pas pour but de recruter ou de détecter de futurs joueurs africains. Il est visible à travers des leds autour de la pelouse lors des matches à domicile ou encore la mise en avant du café et du thé rwandais dans les travées du Parc des Princes. Sans oublier la présence de temps en temps de joueurs parisiens au Rwanda, ou encore la création d’une académie de football à Kigali, la capitale du pays. La marque est aussi apposée sur la manche des joueuses féminines du PSG. Chercher à faire la promotion du tourisme sur le dos de la République démocratique du Congo est une grosse malhonnêteté. Car le régime de Kigali trouble la paix au Kivu pour faire fuir les animaux des parcs congolais vers le Rwanda. Voilà pourquoi Kagame ne se prive pas de perpétrer des massacres sur des civils afin de s’attirer davantage des bénéfices sur le sang innocent des Congolais. Selon Julien Paluku, « ce qui s’est passé à Rutshuru, c’est un drame, un crime de guerre, un crime contre l’humanité, parce qu’il y a même des camps des déplacés qui ont été détruits par les M23 ». Pour le ministre congolais de l’Industrie, ce qui se passe dans la partie est du pays n’est pas pas loin d’une planification du génocide au Congo parce que les ethnies sont visées, les personnes sont tuées à cause de leur appartenance ethnique. « Ça devrait faire l’objet des enquêtes au niveau international », a-t-il toujours insisté.

Nos tags

Élection
Ceni
Politique
GUERRE
Agression
Culture
Économie

La cheffe de la Monusco a prévenu mardi le Conseil de sécurité de l’ONU sur le risque d’une extension du conflit à l’échelle régionale si les efforts diplomatiques en cours visant à apaiser les tensions et à trouver des solutions politiques durables aux problèmes qui opposent la RDC et le Rwanda, échouent.


Sécurité

Le chef de l’épiscopat congolais, Mgr Marcel Utembi a suggéré l’introduction d’une prière spéciale pour la paix à la fin de chaque messe à partir du deuxième dimanche de carême. L’initiative vise à mobiliser les fidèles dans une démarche de prière et de réflexion au regard de la situation qui prévaut dans l’est du pays.

Taux de change

DeviseCDF
1 Dollar Usa2657 CDF
1 Euro2 862,83 CDF
1 Yuan369,13 CDF
1 FCFA4,36 CDF

Appel d'offres

Réalisation deux Forages dans la province de Kwango près de la ville de Kenge


offres d'emploi

logo

2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.

Ouragan cd




2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.