Le Direct
Radio

La Lucha vante les hauts faits d’armes de Mamadou Ndala

Neuf ans après, les Congolais n’ont jamais oublié les hauts faits d’armes du colonel Mamadou Ndala, un des vaillants soldats mort tragiquement après avoir essuyé un tir de roquette à bord de son véhicule, à quelques mètres de la ville de Beni alors qu’il venait de libérer Goma de mains du M23.

Par Alexis Emba

Le colonel Mamadou Ndala a été tué le 02 janvier 2014 alors qu’il se rendait à Eringeti. Son véhicule avait essuyé un tir de roquette @Photo Droits tiers

publié le 3 janvier 2023 à 15:36:38

« Aujourd’hui plus que jamais, ton professionnalisme, ton patriotisme et ton dévouement manquent cruellement à la République. A jamais dans nos cœurs vaillant soldat Mamadou Ndala Moustafa », a écrit sur Twitter le mouvement citoyen “Lutte pour le changement (LUCHA)”, en marge du 9ème anniversaire de la mort du colonel Mamadou Ndala célébré le lundi 02 janvier dans la ville de Goma, au Nord-Kivu.

Lors de cette commémoration, deux enfants, orphelins de l’officier décédé, ont salué l’assistance du gouvernement congolais à leur endroit. Fatuma Ndala et Moustapha Ndala ont exprimé leur gratitude pour cette marque de compassion. “Nous remercions le gouvernement congolais pour le soutien moral, matériel et financier tant soit peu qu’il ne cesse de nous assister. Et surtout que nous sommes encore tous mineurs de notre état”, ont-ils fait savoir, avant de demander au chef de l’Etat, en sa qualité de père de la nation, de faire quelque chose en mémoire de leur feu père. 

Nous regrettons et commémorons cette mort inopinée de notre cher papa aujourd’hui le 2 janvier 2023, neuf ans durant depuis qu’il nous a quitté, et nous disons que nous ne l’oublierons jamais, ont-ils ajouté.

Mamadou Ndala était le chef du 42ème bataillon commando de l’Unité de réaction rapide (URR) au sein des FARDC. Il dirigeait les opérations militaires contre les rebelles ougandais des ADF et tous les autres groupes armés actifs dans la région de Beni. Le vaillant officier a été tué dans une embuscade de son cortège alors qu’il se rendait à Eringeti. Après sa mort, il avait été élevé, à titre posthume, au grade de général de brigade.

En novembre 2014, le procès organisé sur son assassinat a débouché sur la condamnation du lieutenant-colonel des FARDC, Birocho Nzanzu Kosi et d’un rebelle ougandais des ADF à la peine capitale. D’autres prévenus avaient été également condamnés à des lourdes peines.

Nos tags

Visite papale
Enrôlement
Élection
Ceni
GUERRE
Agression
Politique

Un cahier des charges reprenant les cas des violations de la Loi sur la sous-traitance, énumérés par la Fédération nationale des jeunes entrepreneurs du Congo (FNJEC), le club des sous-traitants et la Chambre des mines, a été déposé auprès de l’Autorité de régulation de la sous-traitance dans le secteur privé (ARSP).


Drame

Les organisations humanitaires nationales et internationales sont fortement préoccupées par la flambée des violences dans la province du Nord-Kivu. Des populations terrorisées manquent de tout dans les agglomérations de Kishishe et Kitshanga occupées par les terroristes du M23.

Appel d'offres

Maintenance des splits des sites d’Equity BCDC de l’Est, du Nord et du Centre


offres d'emploi

logo

2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.

Ouragan cd




2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.