Le Direct
Radio

Kinshasa : le quartier Ngomba-Kikusa menacé de disparition, FOK alerte

Il y a péril en la demeure. Le quartier périurbain de Ngomba-Kikusa/Buadi-Masisi situé dans la commune de Ngaliema, est menacé de disparition à cause des têtes d’erosion. La situation est inquiétante car la ville de Kinshasa risque d’enregistrer encore d’autres morts comme ce fut le cas avec les récentes pluies diluviennes ayant causé des centaines de morts dans la même municipalité. Ce quartier périurbain sera rayé de la carte de la ville si rien n’est fait par le gouvernement congolais, a alerté Obed Kambale, président de la fondation portant son nom.

Par Alexis Emba

La Fondation Obed Kambale assiste la population du quartier périurbain Ngomba-Kikasa/ Buadi Masisi face aux différentes érosions le menaçent @Photo Droits tiers

publié le 16 janvier 2023 à 22:38:00

Sur certaines avenues, l’érosion est à quelques mètres des habitations et à la moindre pluie, la population a la peur au ventre. Soucieux de l’avenir de son quartier, Obed Kambale accompagné des membres de sa fondation est descendu samedi sur le terrain muni de sacs et boutures de bambous pour lancer la lutte contre ces têtes d’érosion en attendant l’intervention du gouvernement.

Bêche à la main, Obed Kambale avec ses membres, a mobilisé la population de se prendre en charge et lui a demandé de promouvoir son fils qui doit aller faire entendre ses différents problèmes auprès des décideurs.

….le quartier Ngomba-Kikusa/Buadi Masisi, dans la commune de Ngaliema, connaît plus de 16 têtes d’erosions qui le menacent. Si rien n’est fait, ce quartier risque de disparaître de la carte géographique de la ville de Kinshasa. Comme l’État tarde à venir ici, nous nous sommes dit que nous devons nous prendre en charge. Voilà pourquoi, nous mobilisons la population à travers la fondation qui porte notre nom pour qu’elle prenne en charge parce que si rien n’est fait par le gouvernement, le quartier qui compte plus de 30 mille habitants, risque de voir ses habitants se retrouver tous des locataires éparpillés à travers d’autres communes de la capitale. Raison pour laquelle la fondation a acheté de gros et petits sacs même des bambous pour stopper ces érosions. Mais le degré du risque est tellement énorme et cela demande l’intervention du gouvernement . J’en profite pour appeler le gouvernement à travers le ministère des Infrastructures et travaux publics, celui du Développement rural mais aussi l’exécutif provincial d’intervenir rapidement au risque de voir ce quartier disparaître. Je préviens donc le gouvernement de venir ici parce que si rien n’est fait , on connaîtra des milliers de morts, a-t-il expliqué.

Cette initiative a été saluée par les bénéficiaires qui n’ont pas tari d’éloges envers cet homme de développement. Mbala Mwelz Fauguyss a, au nom de bénéficiaires, appelé à l’assistance du gouvernement provincial pour éviter le pire. “Nous interpellons le gouverneur Ngobila de venir nous assister. Nous avons la volonté de travailler mais nos moyens sont tellement limités vu la grandeur des ravins. Avec la main d’oeuvre on ne sait quoi faire. Il faut des machines et un bon financement. Grâce à l’initiative lancée par Obed Kambale, il essaie de déployer des sacs, motiver les jeunes gens et lui-même est au four et au moulin. Avec le niveau de ces érosions, on ne sait pas dormir avec quiétude, ni vaquer librement à nos occupations parce qu’on a peur. S’il y a moyen que le gouvernement congolais puisse penser à nous les habitants de cette contrée de la commune de Ngaliema”, a-t-il insisté.

Par ailleurs, Obed Kambale a mobilisé des tronçonneuses pour ouvrir la route qui était bloquée par les palmiers déracinés par la pluie qui a arrosé Kinshasa. A cette occasion, il a appelé la population de Lukunga à se faire enrôler massivement, avant de rappeler avoir créé la fondation dans l’objectif de promouvoir l’autoprise en charge.

Lors de cette descente, on a noté la présence du ministre de l’Industrie entouré de l’ambassadeur de l’Inde en RDC, Ram Karan Verma.

Nos tags

Visite papale
Enrôlement
Élection
Ceni
GUERRE
Agression
Politique

Un cahier des charges reprenant les cas des violations de la Loi sur la sous-traitance, énumérés par la Fédération nationale des jeunes entrepreneurs du Congo (FNJEC), le club des sous-traitants et la Chambre des mines, a été déposé auprès de l’Autorité de régulation de la sous-traitance dans le secteur privé (ARSP).


Drame

Les organisations humanitaires nationales et internationales sont fortement préoccupées par la flambée des violences dans la province du Nord-Kivu. Des populations terrorisées manquent de tout dans les agglomérations de Kishishe et Kitshanga occupées par les terroristes du M23.

Appel d'offres

Maintenance des splits des sites d’Equity BCDC de l’Est, du Nord et du Centre


offres d'emploi

logo

2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.

Ouragan cd




2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.