Le Direct
Radio

ICCN : Olivier Mushiete et son adjoint révoqués pour “mauvaise gestion”

Le directeur général par intérim de l’Institut congolais pour la conservation de la nature (ICCN) Olivier Mushiete et son adjoint, désignés il y a une année, ont été révoqués par la ministre de l’Environnement pour “mauvaise gestion”, a-t-on appris samedi auprès du ministère.

Par Ouragan avec AFP

Olivier Mushiete, L’ex-directeur général révoqué pour mégestion par Eve Bazaïba, la VPM de l’Environnement @Photo Droits tiers

publié le 18 septembre 2022 à 06:56:51

La vice-Première ministre de l’Environnement, Eve Bazaïba a aussi désigné Henry Mbale Kunzi et Bernard Mbath Nzekana “pour assurer l’intérim” du directeur général et directeur général adjoint au sein de l’ICCN, selon le texte d’arrêté signé vendredi, authentifié par l’AFP auprès de son service de communication.

La nomination des MM. Mbale et Mbath vise à “mettre de l’ordre” dans cet établissement public qui a été “gangrené par la mauvaise gestion et les conflits permanents” entre les deux anciens dirigeants, a expliqué à l’AFP Michel Koyakpa, conseiller en charge de la communication au ministère de l’Environnement.

L’ex-directeur général par intérim Olivier Mushiete et son adjoint Vincent Imbongo, avaient été promus à ces postes en août 2021, après la suspension de l’ancien directeur général Cosma Wilungula et de tous les membres du conseil d’administration de l’ICCN par Mme Bazaïba.

Interrogé par l’AFP, M. Mushiete a confirmé qu’il avait été mis fin à ses fonctions, sans faire de commentaire.

L’Institut congolais de conservation de la nature est l’organisme public qui gère les dizaines de parcs et réserves de la République démocratique du Congo.

Nos tags

Politique
Ceni
Expo Dubaï
Femme
Élection
GUERRE

La Casamance s’est recueillie lundi à la mémoire des près de 1.900 passagers du Sénégal et de multiples nationalités morts 20 ans plus tôt jour pour jour dans le naufrage du Joola, un des pires désastres maritimes civils de l’histoire.


Politique

C’est officiel . Le procureur de la Cour pénale internationale (CPI) a été officiellement saisi par une plainte de la Dynamique progressiste révolutionnaire contre le président de la République du Rwanda, Paul Kagame. Le regroupement politique accuse le chef de l’État rwandais de crimes de guerre, crimes contre l’humanité et crimes d’agression commis dans la partie Est de la République démocratique du Congo (RDC).

Appel d'offres

Banque centrale du Congo : Avis d’appel d’offres national


offres d'emploi

logo

2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.

Ouragan cd




2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.