Politique

Kinshasa : pneus brûlés, les militants UDPS rejettent la démission de Kabund

La résidence du vice-président de l’Assemblée nationale est envahie par les militants en furie de son parti ayant appris sa démission.

author-image

Par Reagan Ndota

Kinshasa : pneus brûlés, les militants UDPS rejettent la démission de Kabund

En signe de contestation, certains combattants de l’UDPS ont brûlé quelques pneus devant le domicile de Jean-Marc Kabund. Ils invitent leur leader à reconsidérer sa décision. Pour les membres du parti présidentiel, cette démission pourrait fragiliser le régime.

« Nous ne pouvons pas accepter que le président ad intérim, Jean-Marc Kabund quitte son poste au bureau de l’Assemblée nationale. Il est en parfaite harmonie avec le chef de l’État, nous ne devons pas tomber dans la manipulation de nos ennemis qui ne jurent que par la division de l’UDPS et l’échec du mandat du président Félix Tshisekedi », a déclaré à Ouragan.cd un militant de l’UDPS trouvé à la résidence de Kabund.

Au fur et à mesure que le temps passe, le domicile du vice-président de la Chambre basse du Parlement est en train de se remplir par les sympathisants, cadres, combattants et alliés de l’UDPS, qui espèrent que Kabund va se raviser.

48 heures avant cette démission, le président intermédiaire de l’UDPS a subi une expédition punitive de la garde républicaine à son domicile. Certains de ses biens ont été détruits. Cette action de l’unité chargée de la protection du chef de l’État a été menée suite à la violence dont a été victime un de ses éléments par la garde rapprochée au cours d’une contravention routière.

uf2 sonas
cnsapp