Société

JME : l’UNICEF appelle à l’implication de tous pour un monde meilleur en faveur des enfants

Le Fonds des Nations unies pour l’enfance (UNICEF) appelle à l’implication de tous « pour bâtir un monde meilleur en faveur des enfants ».

author-image

Par Lydie Matadi

JME : l’UNICEF appelle à l’implication de tous pour un monde meilleur en faveur des enfants

Le représentant de cette agence de l’ONU en RDC a lancé cet appel samedi 20 décembre à Kinshasa, à l’occasion de la célébration de la journée mondiale de l’enfance. Une manifestation officielle a été organisée à l’Académie des beaux-arts à Kinshasa. A l’initiative, le ministère de l’Environnement et développement durable, celui du Genre, famille et enfant, en partenariat avec l’UNICEF. L’activité a été marquée par une exposition photo des œuvres réalisées par les élèves de cette institution d’enseignement spécialisée autour du thème mondial « lutter pour le réchauffement climatique » et du thème national  » je m’engage et j’agis avec ma communauté face aux enjeux climatiques environnementaux ».

Dans son allocution, Édouard Beigbeder a rappelé l’engagement de la RDC pour la protection des droits des enfants. Pour le gouvernement congolais, tout enfant du pays sans discrimination aucune doit jouir de tous les droits que lui reconnaît la Convention de droits de l’enfant (CDE).

« Une génération entière d’enfants grandit sous la menace de changement climatique et la dégradation de l’environnement. La crise climatique est une crise de droit de l’enfant. Nous devons agir ensemble de façon concertée pour bâtir un monde meilleur pour tous les enfants. L’UNICEF appelle à la mobilisation de tous les adultes pour trouver des solutions durables pour protéger la RDC contre le changement climatique et la dégradation de l’environnement », a martelé le représentant de l’UNICEF en République démocratique du Congo.

Le haut fonctionnaire de l’ONU a aussi insisté sur le fait que la JME est une une opportunité pour promouvoir le droit de l’enfant. « La crise climatique est une crise des droits de l’enfant. La jeunesse congolaise est consciente que les effets du changement climatique mettent en péril leur avenir », a ajouté Édouard Beigbeder. Et de rappeler que « la Journée mondiale de l’Enfance est un moment important pour promouvoir le respect et les droits des enfants, mais aussi pour transformer cet événement en actes concrets. Nous devons agir ensemble et de manière concertée pour bâtir un monde meilleur pour tous les enfants ».

Parlant au nom du gouvernement congolais, la ministre de la Formation professionnelle a plaidé pour une forte sensibilisation de la population sur les droits des enfants. Concernant l’implication du pays dans la lutte contre le changement climatique, Antoinette Kipulu a rappelé l’engagement de la RDC dans le projet un million d’arbres à l’horizon 2023, un projet initié par le président de la République pour lutter contre la déforestation et les émissions de gaz à effet de serre.

L’UNICEF a saisi l’occasion pour lancer la nouvelle grille de programme de la radio Bana Okapi dédiée aux enfants. Informer les enfants sur leurs droits et devoirs et sensibiliser les parents au respect des droits des enfants, tels sont les objectifs que poursuit la radio Bana Okapi.

Au niveau international, la 32ème journée mondiale de l’enfance a été célébrée sous le thème, lutter contre le changement climatique. La RDC a retenu comme thème national, environnement et climat.

Selon un rapport de l’UNICEF, les jeunes vivants en RDC sont parmi les plus exposés aux effets du changement climatique et notamment, à la pollution de l’air, des sols et de l’eau. C’est une situation qui menace leur santé, leur éducation, leur sécurité, et leur fait courir le risque de contracter des maladies mortelles.

uf2 sonas
cnsapp