Le Direct
Radio

Muhindo Nzangi, où sont les diplômes ?

Le 21 avril 2023 l’ex-ministre de l’Enseignement supérieur et universitaire, Muhindo Nzangi signait une instruction pour l’entérinement/homologation des arriérés des diplômes de plusieurs décennies.

Muhindo Nzangi, ancien ministre de l’Enseignement supérieur et universitaire aujourd’hui ministre de Développement rural @Photo Droits tiers.

publié le 5 juillet 2024 à 01:49:00

La mesure devrait concerner tous les anciens étudiants ayant terminé leur parcours académique. La démarche du ministre honoraire reprenait la période allant de 1961 à 2021 sur toute l’étendue du pays en faveur d’anciens étudiants qui n’ont jamais retiré leurs diplômes pour l’une ou l’autre raison. C’est ainsi qu’un montant de 10 $ US avait été fixé pour ceux ayant fait seulement le cycle de graduat et 20 $ pour la licence en raison de deux diplômes.

Le 23 mai de la même année, le recteur de l’université de Kinshasa, Jean-Marie Kayembe signait un communiqué pour appuyer et confirmer l’instruction du ministre Muhindo Nzangi. Le communiqué indiquait le compte bancaire N°0100101729015 USD logé à EQUITY-BCDC. Le paiement devrait s’effectuer jusqu’au mois d’août 2023. Les anciens étudiants se sont alors empressés de payer. Depuis lors, silence radio.

Plus d’une année après, aucun requérant n’a obtenu son diplôme. Muhindo Nzangi n’a signé ou homologué même un seul diplôme. De plus, il a quitté le ministère de l’ESU pour celui du Développement rural dans le gouvernement Suminwa depuis le mois de mai 2024.

En attendant la continuité de l’action de l’Etat par son successeur, on se pose plusieurs questions : Combien de requérants ont payé sur toute l’étendue du pays? Pourquoi les diplômes n’ont jamais été délivrés? Combien a-t-on perçu ? L’argent est-il encore logé à la banque ? Si oui, combien ? Si non, quels sont les mouvements effectués et pour quelle finalité ? Quelle est la structure qui devrait imprimer ces diplômes ? Quel est le délai pour obtenir le précieux césame ? Voilà autant de questions qui nécessitent des explications claires.

Pendant que l’opinion est scandalisée et choquée par les détournements à grande échelle au Sénat, au gouvernement avec les projets des lampadaires, forages, Kinshasa zéro trou, Kin Elenda, RAM, cartes d’identité, on n’est pas à l’abri d’une autre opération mafieuse. Le pays a atteint le sommet de l’Himalaya des détournements.

Si des millions de dollars détournés pour de grands projets au pays agacent les Congolais, les 10 dollars pour un diplôme paraissent négligeables. Et pourtant, c’est beaucoup d’argent lorsqu’ on observe le nombre des demandeurs potentiels des diplômés universitaires sur l’ensemble du pays. Cet argent peut aller au-delà du montant alloué à l’installation des lampadaires et des forages. Attention ! Cette affaire est une probable ou réelle escroquerie d’Etat qui peut passer inaperçue. Les services de contrôle et la justice sont appelés à inquiéter. C’est leur objet d’être sinon on dira que tous sont complices et personne ne croira encore en eux.

– Un pays sans documents officiels avec des moratoires sur tout –

Les Congolais n’ont ni permis de conduire, ni cartes d’identité, ni diplômes, ni cartes roses depuis des années. Les anciens étudiants n’utilisent que des attestations de réussite et/ou tenants-lieu dans leurs dossiers. Mais ces attestations ne sont pas acceptées partout; surtout à l’étranger. Avec le nouveau gouvernement, bien des ministères viennent de changer de dénominations. Cela implique la modification des en-têtes des documents imprimés. L’année scolaire 2023-2024, par exemple, vient de s’achever mais les écoliers n’ont pas de bulletins car ils doivent changer d’en-tête à l’instar du ministère. Une dépense supplémentaire pour les parents et l’Etat. Quel gâchis ! Un autre moratoire sur les bulletins scolaires? A quoi servent ces changements intempestifs et cosmétiques sans un impact positif sur le fond ?

– Les langues se délient –

Un ancien étudiant de l’Université de Kinshasa vient d’adresser une correspondance au recteur pour réclamer ses diplômes (voir les courriers en annexe). Les réclamations pourraient s’étendre sur tous les établissements d’enseignement supérieur et universitaire du pays. Pour que nul ne dise qu’il ne savait rien, il est temps d’apporter des réponses idoines aux requérants. Vivement les diplômes à ceux qui ont payé !

Monsieur le ministre Muhindo Nzangi, où sont les diplômes ?

Gomez Maya

Nos tags

Élection
Ceni
Politique
GUERRE
Agression
Culture
Économie

Contrairement à ce que pensent les Congolais, la République démocratique du Congo n’exporte plus de l’énergie électrique. Par contre, elle importe l’électricité notamment de la Zambie et de la République Centrafricaine pour pallier le déficit de la SNEL.


Économie

Douze contrats de sous-traitance ont été signés entre les entrepreneurs congolais et la société Kamoa-Copper, filiale de la grande firme minière internationale Ivanhoé.

Taux de change

DeviseCDF
1 Dollar Usa2,840.00 CDF
1 Euro3,093.04 CDF
1 Yuan391.39 CDF
1 FCFA 4,70 CDF

Appel d'offres

Liste restreinte : Partenaire facilitateur pour appuyer la Coordination Générale du Projet STAR-Est de la RDC dans la réalisation des activités des THIMO


offres d'emploi

logo

2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.

Ouragan cd




2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.