Le Direct
Radio

Le schéma Fayulu du dialogue rejeté par l’AVC

« Une manœuvre suspecte ». « Une panne de stratégie ». Le patron de l’exécutif du parti Autre vision du Congo (AVC) a qualifié le plan de dialogue proposé l’opposant Fayulu de “jeu malsain” qui trahit sa proximité avec les ennemis de la paix. À Ouragan, Maître Magloire Kasongo a posé des questions légitimes sur les motivations découlant de cette initiative.

Par Patrick Mputu

L’AVC Magloire Kasongo accuse Fayulu de jeu dangereux avec le M23. @Photo Droits tiers.

publié le 6 juillet 2024 à 09:24:00

Le secrétaire général de l’AVC a exprimé de sérieuses préoccupations quant à la récente proposition du leader de l’Ecidé visant à instaurer un “dialogue au format CENCO 2” pour résoudre le conflit dans l’Est de la RDC.

“[…] je me dois d’attirer votre attention sur les graves préoccupations que soulève la récente proposition de l’opposant Martin Fayulu concernant le conflit qui ravage l’Est de notre pays. Ces inquiétudes ne sont pas de simples accusations, mais des questions légitimes sur les motivations de certains acteurs politiques dans cette crise complexe”, a-t-il expliqué.

L’axiome de l’ex-candidat à la présidentielle de décembre 2023 bien que séduisante en apparence, reconnaît maître Kasongo, suscite des interrogations sur les véritables intentions des anti-pouvoirs. “Notre pays a déjà connu de nombreux dialogues par le passé, mais force est de constater que ceux-ci n’ont pas apporté de solutions durables. Que peut donc apporter ce nouveau dialogue proposé par Martin Fayulu ? Si les rebelles du M23, qui ont déjà saboté à plusieurs reprises les traités de Luanda et de Nairobi, n’ont pas respecté ces accords internationaux, comment pourraient-ils s’incliner devant un dialogue national qui ne les concerne pas directement ?” s’est-il interrogé.

Le numéro 2 de la formation politique de Didier Budimbu (actuel ministre des Sports) a également rappelé que l’insistance de l’opposition pour une concertation, malgré les échecs passés, pourrait indiquer une connivence avec les rebelles du M23. “Il est légitime de se demander si l’opposition, en proposant ce dialogue, ne cherche pas à offrir une plateforme de légitimation aux groupes rebelles, plutôt que de soutenir les efforts concrets du gouvernement pour restaurer l’autorité de l’État dans la région”, a-t-il fait savoir.

Face à ces inquiétudes, a ajouté le tribun, l’opposition joue un double jeu, lâche-t-il, potentiellement en soutenant les rebelles au détriment des intérêts de la République. En contraste avec ces propositions de dialogue, a-t-il rappelé, le président Tshisekedi a adopté une approche pragmatique et efficace pour résoudre le conflit dans l’Est.

Dès son premier quinquennal, fait-il remarquer, le chef de l’État a pris des mesures concrètes pour renforcer l’autorité de l’État et les capacités des forces armées congolaises. Il s’agit notamment de :

-L’amélioration des conditions des militaires : le président Tshisekedi a réitéré son engagement à améliorer les conditions de vie des militaires et de leurs familles, ainsi que les conditions de travail des forces armées pour accroître leur efficacité) ;

-La promulgation de la loi sur la programmation militaire : cette loi cruciale, promulguée en décembre 2022, vise à renforcer significativement les capacités des Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC) ;

-Le renforcement de l’unité nationale : le garant de la nation a appelé les FARDC à former un seul corps, unifié dans sa mission de défendre les institutions du pays et notre peuple ;

-Le respect du droit international humanitaire : dans la conduite des opérations militaires, Tshisekedi fils veille scrupuleusement au respect du droit international humanitaire.

“Face à ces efforts concrets du gouvernement, la proposition de l’opposition apparaît non seulement comme une distraction, mais potentiellement comme une manœuvre dangereuse. Nous devons nous interroger : y aurait-il une complicité entre certains opposants et les groupes rebelles ?” s’est demandé Kasongo.

En alerte, l’AVC appelle tous les Congolais à rester vigilants face à ces tentatives de saper l’autorité de l’État. «[…] je réaffirme notre position : nous dénonçons toute tentative de l’opposition de jouer un double jeu dans ce conflit et appelons au renforcement continu de l’autorité de l’État. Nous encourageons tous les Congolais à se rallier derrière le président Tshisekedi et sa stratégie pour résoudre le conflit », indique le collaborateur de Budimbu.

De vive voix, maître Magloire Kasongo encourage ses concitoyens à rester unis car, développe-t-il, les Congolais sont capables aussi bien de ramener la paix durable dans la partie Est de la RDC que construire rapidement un pays plus fort et prospère.

Nos tags

Élection
Ceni
Politique
GUERRE
Agression
Culture
Économie

Contrairement à ce que pensent les Congolais, la République démocratique du Congo n’exporte plus de l’énergie électrique. Par contre, elle importe l’électricité notamment de la Zambie et de la République Centrafricaine pour pallier le déficit de la SNEL.


Économie

Douze contrats de sous-traitance ont été signés entre les entrepreneurs congolais et la société Kamoa-Copper, filiale de la grande firme minière internationale Ivanhoé.

Taux de change

DeviseCDF
1 Dollar Usa2,840.00 CDF
1 Euro3,093.04 CDF
1 Yuan391.39 CDF
1 FCFA 4,70 CDF

Appel d'offres

Liste restreinte : Partenaire facilitateur pour appuyer la Coordination Générale du Projet STAR-Est de la RDC dans la réalisation des activités des THIMO


offres d'emploi

logo

2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.

Ouragan cd




2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.