Le Direct
Radio

Salaire, le tabou brisé à l’hémicycle

Plus de secret sur le salaire des élus. Devoir de redevabilité oblige, le président de l’Assemblée nationale a mis les choses au clair. A la plénière de clôture de la session ordinaire, Vital Kamerhe a dévoilé la hauteur du salaire des élus. 14 millions de francs congolais. La rétribution à la Chambre basse ne dépasse pas donc cette barre-là. Mais l’annonce du niveau des émoluments des députés a aussitôt ravivé le débat sur les rémunérations jugées excessives des dirigeants politiques.

Par Landry Amisi

Vital Kamerhe, président de l’Assemblée nationale apprécie, à sa juste valeur, les efforts de réduction des émoluments de députés nationaux @Photo Droits tiers.

publié le 18 juin 2024 à 05:00:00

Nos élus ne touchent que 14 millions de francs congolais. L’opinion est désormais au parfum de ce que gagnent mensuellement les députés nationaux. Au lieu que la polémique s’éteigne, elle a, par contre, enflé. Les incrédules des chiffres ont rejeté tout en bloc, poussant le speaker à lever aussi le voile sur les “invisibles”, l’argent provenant du Trésor public sous la rubrique “Fonds de recherche”. Des montants importants qui permettent au bureau de gérer politiquement la Chambre. Cette enveloppe n’a rien avoir avec la rémunération officielle des députés telle que prévue par l’État congolais et retracée par la Cour des comptes.

– Des efforts fournis par les élus –

De la bouche de Kamerhe, le malentendu a été dissipé. Le speaker a fait prévaloir aux élus nationaux l’importance de la transparence et de la reddition des comptes. Les chiffres qu’il avance, peuvent être vérifiés, note un élu Udps, pas du tout contrarié par la révélation à la nation du salaire des représentants du peuple. Kamerhe défie les pessimistes de prouver que ces émoluments atteignent des sommes faramineuses comme répandues malencontreusement sur les réseaux sociaux. “Je mets quiconque au défi de prouver le contraire. Un député national touche, tout avantage confondu, 14 millions de francs congolais et les chefs de division à peu de 5 millions de francs congolais. Nous avons dit que nous allons restreindre la tension salariale”, éclaire-t-il, souhaitant ainsi mettre fin, une fois pour toute, à un débat acharné qui agace les élus auprès de leur base.

D’ailleurs, le président de l’Assemblée nationale s’est félicité de la rationalisation de la politique salariale des élus, une des promesses du chef de l’État. La réduction du train de vie des institutions est portée désormais par l’Assemblée nationale. Un bel exemple mais surtout un signal fort des députés qui sont toujours à l’écoute de la population, applaudit un chef d’un groupe parlementaire de la majorité qui rappelle que le régime actuel ne joue pas au poker avec le destin du pays.

– Le non de Fayulu –

Sur X, l’opposant Martin Fayulu a dégainé. Le leader de l’ECiDé conteste la version avancée par le président de l’Assemblée nationale. Affirmer que les députés de la précédente législature en RDC percevaient “tout avantage confondu” 14 millions de francs congolais par mois est une pure contre-vérité. Ce montant correspond uniquement à la rubrique “Émoluments”. Selon lui, il faut ajouter à cela les deux autres rubriques : “Avantages/Primes diverses” et “Réserve parlementaire”. Le candidat malheureux à la dernière présidentielle juge inacceptable de laisser propager de tels mensonges. “Dans d’autres pays, de telles actions entraîneraient la démission des responsables concernés”. De vive voix, le chef de file de Lamuka exige une enquête sérieuse et des sanctions appropriées. En août 2022, Fayulu avait déjà exprimé son indignation en découvrant que les députés percevaient jusqu’à 21 000 dollars par mois, qualifiant cette rémunération de disproportionnée comparée à celle des autres professions essentielles dans un pays où la majorité de la population vit avec moins de 2 dollars par jour.

– Un acte de solidarité –

Aux yeux du président de l’Assemblée nationale, les sacrifices que se sont imposés les députés, constituent un acte louable qu’il faut prendre en compte. VK ne s’en cache pas. Il admire ouvertement le patriotisme des députés car, dit-il, accepter de réduire le salaire est un geste fort. “Je voudrais vous remercier, vous honorables députés, d’avoir accepté que votre salaire qui était rejeté par la population, soit divisé par deux, et là c’est un geste de patriotisme”, congratule Kamerhe.

Pourtant, ceux-ci, confie-t-il, se décarcassent au quotidien pour soulager la souffrance de leurs électeurs. Une réalité qu’on tait alors que la population le vit au quotidien. “Je n’accepterai pas qu’on puisse ternir l’image d’une aussi grande institution. Donc, je voudrais dire à haute et intelligible voix que ça se passe au niveau de la banque et vous pouvez aller vérifier. Alors cessez d’inventer des histoires”, réprouve le speaker de la Chambre basse.

Si les méchantes langues pensent que cette annonce n’est que du saupoudrage, VK a imposé des lignes rouges. Pendant cet exercice, il n’y aura pas d’augmentation de salaire, a-t-il tranché. Un nouveau narratif que promeut Kamerhe, lui qui avait associé dès son avènement au perchoir le chef de l’IGF, Jules Alingete pour une franche collaboration afin de renforcer la transparence dans la gestion des finances de son institution. A vrai dire, il se veut l’antithèse de la gestion Mboso décriée de tous, laquelle a laissé les cadavres dans le placard. A la législature passée, une organisation de lutte contre la corruption avait épinglé dans son rapport les excès des ex-présidents de deux Chambres, Modeste Bahati (Sénat) et Christophe Mboso (Assemblée nationale), pour avoir dilapidé plus d’un milliard de dollars.


Nos tags

Élection
Ceni
Politique
GUERRE
Agression
Culture
Économie

Un groupe de communicateurs de l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS) vient de décerner un diplôme de mérite au directeur général du Fonds de promotion de l’Industrie, Bertin Mudimu Tshisekedi pour ses performances. La cérémonie s’est déroulée vendredi à Kinshasa au siège de cet établissement public.


Société

La langue russe est la voie de l’amitié, confie un diplomate russe. L’apprentissage de cette langue suscite aujourd’hui de l’intérêt auprès des Congolais.

Taux de change

DeviseCDF
1 Dollar Usa2,840.00 CDF
1 Euro3,093.04 CDF
1 Yuan391.39 CDF
1 FCFA 4,70 CDF

Appel d'offres

Liste restreinte : Partenaire facilitateur pour appuyer la Coordination Générale du Projet STAR-Est de la RDC dans la réalisation des activités des THIMO


offres d'emploi

logo

2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.

Ouragan cd




2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.