Le Direct
Radio

Pétrole, l’Angola et l’Ouganda zappent la RDC dans des ZIC

Entre le pétrole et la sécurité du régime, Kinshasa a visiblement fait le choix de la sécurité. Pourtant, la Banque mondiale pousse la RDC à revendiquer ses droits dans ce dossier brûlant et marqué d’incertitudes, le contrat ZIC, Zone d’intérêts communs.

Par Popol Rabuni

La raffinerie de SOCIR sur la côte angolaise @Photo Droits tiers.

publié le 11 juin 2024 à 03:19:00

Il s’agit des accords d’exploitation commune du pétrole signés par la RDC et l’Angola en 2006 et l’Ouganda en 2011. Concernant l’Angola, douze ans après, Dans son rapport inhérent à la loi de finances 2018, la commission ECOFIN et de contrôle budgétaire de l’Assemblée nationale déplore que Kinshasa et Luanda n’aient jamais conclu un quelconque traité ou convention en ce sens, sinon que la Société nationale des hydrocarbures (SONAHYDROC), ex-COHYDRO, pour la partie congolaise, et la Sonangol, pour la partie angolaise, n’ont convenu que d’un liminaire d’un accord de partenariat en 2006. Comment pouvait-il en être autrement, quand le ministre en charge du Pétrole et gaz de l’époque à l’époque, négociateur du ZIC, Lambert Mende Omalanga a nié toutes les garanties et des avantages au profit de la RDC qu’il vantait antérieurement…devant l’Assemblée nationale. “Ai-je dit ça moi!”, s’emportait., le président Kamerhe en est resté ébahi, comme en groggy.

Juin 2023, Didier Bidimbu était à Luanda pour négocier les conditions d’exploitation de l’or noir du ZIC. Plus aucune suite. Sinon que près d’une année plus tôt, en août 2022, la Banque mondiale a démontré dans un rapport aux autorités congolaises combien, entre 2009 et 2021, la RDC a manqué d’encaisser 78,8 milliards $US suite à l’exploitation par l’Angola des blocs pétroliers situés dans les zones maritimes auxquelles la RDC a pourtant droit en toute souveraineté!

Prenant en compte la production du pétrole et du gaz, la Banque mondiale estime que ses estimations pourraient être en-deça de ce que pompe et gagne l’Angola. Le rapport de la Banque mondiale a déjà été remis au Conseil présidentiel de veille stratégique CPVS, dirigé par François Muamba Tshishimbi.

Le rapport met en exergue les blocs 15, 15/06 et 31 situés au Kongo central. Produisant jusqu’à 500 000 barils par jour, le bloc 15, à lui seul, est en même de faire basculer les revenus jusqu’à une exponentiation plus que prévue. Pourtant c’est dès la fin des années 1990, même sous Mobutu que l’Angola tire profit de cette manne. Leur exploitation s’est poursuivie par ENI, TotalEnergies, et Galp avant de les passer à Somoil, ExxonMobil ou encore à Chevron.

Autre ZIC, celui portant sur le pétrole du Graben albertine. L’Ouganda a préféré faire cavalier solitaire, ignorant carrément l’accord sur la zone d’intérêt commun (ZIC) conclu avec la RDC. Petroleum Authority of Uganda annonce une production de 60 000 barils/ jour. Ce n’est un secret pour personne que l’Angola et l’Ouganda jouent un rôle décisif dans le domaine sécuritaire de la RDC, mais, pour autant, Kinshasa doit sauver la face pour marquer tant soit peu sa souveraineté.

Nos tags

Élection
Ceni
Politique
GUERRE
Agression
Culture
Économie

Un groupe de communicateurs de l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS) vient de décerner un diplôme de mérite au directeur général du Fonds de promotion de l’Industrie, Bertin Mudimu Tshisekedi pour ses performances. La cérémonie s’est déroulée vendredi à Kinshasa au siège de cet établissement public.


Société

La langue russe est la voie de l’amitié, confie un diplomate russe. L’apprentissage de cette langue suscite aujourd’hui de l’intérêt auprès des Congolais.

Taux de change

DeviseCDF
1 Dollar Usa2,840.00 CDF
1 Euro3,093.04 CDF
1 Yuan391.39 CDF
1 FCFA 4,70 CDF

Appel d'offres

Liste restreinte : Partenaire facilitateur pour appuyer la Coordination Générale du Projet STAR-Est de la RDC dans la réalisation des activités des THIMO


offres d'emploi

logo

2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.

Ouragan cd




2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.