Le Direct
Radio

Mianzuila et Okoto inquiets du bradage du diamant de la Miba

Depuis plusieurs années, le gouvernement congolais s’évertue à remettre à flot la société minière de Bakwanga, dont la relance pose problème. Des millions de dollars ont été mis à la disposition des gestionnaires de cette société sans pour autant parvenir à relancer de manière durable la production de cet ancien fleuron de l’économie est-kasaïenne.

Par Martin Tshimanga

Une vue de la Miba, la géante minière de Bakwanga à Mbuji-Mayi, chef-lieu du Kasaï oriental @Photo Droits tiers.

publié le 15 juin 2024 à 20:45:35

Pour justifier cet echec, les dirigeants de la Miba évoquent toujours plusieurs raisons. Mais pour le président actuel du Conseil d’administration du géant minier qui s’est exprimé à la presse locale, “cette situation est due au fait que la Miba vend très mal son diamant”.

De retour à la tête de la société minière basée à Mbuji-Mayi, Jean-Charles Okoto n’a eu besoin que de très peu de temps pour déceler les obstacles qui empêchent la relance de la Miba. L’un des freins majeurs est lié à la commercialisation de la production. Le PCA estime que les pierres précieuses extraites par la société minière de Bakwanga n’ont jamais été bien vendues.

“La Miba, depuis qu’elle a été créée, vend très mal son produit”, a-t-il déclaré lors de la signature d’un partenariat pour la commercialisation de diamant avec une société du Botswana. Le deal est l’une des retombées de la dernière visite de travail du président Félix Tshisekedi dans ce grand pays producteur de diamant au monde.

Les propos de M. Okoto viennent corroborer la thèse soutenue depuis toujours par Claude Mianzula, un ancien consultant de la Miba. Alors sous contrat avec la société minière, cet expert évaluateur des diamants bruts n’avait cessé de rappeler aux dirigeants de la Miba que la production n’était pas bien vendue. “Quand le PCA affirme que la Miba vend très mal son produit, Jean-Charles Okoto veut tout simplement dire que les produits sont vendus à des prix qui ne convenaient pas c’est-à-dire à des prix fortement inférieurs à ceux pratiqués sur le marché international”, explique l’ancien consultant de la Miba dans une interview accordée à Ouragan.cd.

Seul contre tous, dans une société où l’inversion des valeurs était devenue la mode, Mianzula avait vu les conclusions de sa longue expérience dans le domaine rejetées en bloc et qualifiées d’ineptie. Malgré cela, l’homme est resté droit dans ses bottes même s’il était inquiet de voir cette société faire perdre à l’Etat congolais chaque année des centaines de millions de dollars.

Par la suite, ses observations lui ont attiré des ennuis de tout genre dont la résiliation du contrat. Quoi qu’il en soit, l’expert s’estime aujourd’hui heureux qu’un haut cadre de la société minière de Bakwanga apporte de l’eau à son moulin en ayant la même perception que lui sur la commercialisation de la production de la Miba. Mianzula pense que c’est un pas de géant accompli dans les efforts visant la relance de cet ancien poumon économique de la RDC. “Il ne suffit pas de produire seulement mais il faut aussi savoir bien vendre pour permettre à la société de faire face à ses multiples charges”, souligne l’expert évaluateur.

La société minière de Bakwanga, jadis poumon économique de la ville de Mbuji-Mayi, fait face à des difficultés énormes pour sa relance. Toutes les promesses de sa relance se sont avérées vaines, surtout avec l’imposture de l’ex-ministre des Finances, Nicolas Kazadi qui a plongé cette entreprise dans le gouffre.

Nos tags

Élection
Ceni
Politique
GUERRE
Agression
Culture
Économie

Un groupe de communicateurs de l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS) vient de décerner un diplôme de mérite au directeur général du Fonds de promotion de l’Industrie, Bertin Mudimu Tshisekedi pour ses performances. La cérémonie s’est déroulée vendredi à Kinshasa au siège de cet établissement public.


Société

La langue russe est la voie de l’amitié, confie un diplomate russe. L’apprentissage de cette langue suscite aujourd’hui de l’intérêt auprès des Congolais.

Taux de change

DeviseCDF
1 Dollar Usa2,840.00 CDF
1 Euro3,093.04 CDF
1 Yuan391.39 CDF
1 FCFA 4,70 CDF

Appel d'offres

Liste restreinte : Partenaire facilitateur pour appuyer la Coordination Générale du Projet STAR-Est de la RDC dans la réalisation des activités des THIMO


offres d'emploi

logo

2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.

Ouragan cd




2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.