Le Direct
Radio

Mer de Chine méridionale : Manille dénonce l'”usage illégal de la force” par Pékin

Les Philippines ont dénoncé lundi “l’usage agressif et illégal de la force” par la Chine lors d’un affrontement en mer de Chine méridionale la semaine dernière entre la marine philippine et les garde-côtes chinoises.

Par AFP

Cette photo prise et publiée le 23 juin 2024 par le bureau présidentiel des communications montre le président philippin Ferdinand Marcos s’adressant aux troupes au quartier général des forces maritimes de Chine méridionale des Philippines à Puerto Princesa, Palawan. – Marcos a déclaré le 23 juin que les Philippines “ne se laisseront intimider” par personne après un violent affrontement entre la marine philippine et les garde-côtes chinois en mer de Chine méridionale. @Photo par Handout / Presidential Communications Office (PCO) / AFP.

publié le 24 juin 2024 à 10:34:00

Des marins chinois armés de couteaux, de bâtons et d’une hache ont bloqué une mission de réapprovisionnement destinée aux soldats philippins stationnés sur un navire échoué sur un récif dans une zone revendiquée par les deux pays.

“Nous ne minimisons pas l’incident. Il s’agit d’un usage agressif et illégal de la force”, a déclaré le ministre philippin de la Défense, Gilberto Teodoro, lors d’une conférence de presse.

“Nous ne céderons pas un pouce, pas même un millimètre de notre territoire à une quelconque puissance étrangère, a-t-il ajouté, réitérant la politique du président Ferdinand Marcos sur la mer de Chine méridionale.

M. Teodoro a précisé que Manille continuerait à réapprovisionner son navire de guerre échoué sur le récif Second Thomas sans demander l’autorisation ou le consentement d’un autre État.

Nous ne considérons pas le dernier incident survenu à Ayungin (le récif Second Thomas) comme un malentendu ou un accident. Il s’agit d’un acte délibéré de l’administration chinoise visant à nous empêcher de mener à bien notre mission, a déclaré le ministre philippin.

Une garnison de la marine philippine stationne sur ce récif situé à environ 200 kilomètres de l’île de Palawan (Philippines) et plus de 1.000 kilomètres de la grande île chinoise la plus proche, Hainan.

Pékin a insisté de son côté sur le fait que ses garde-côtes s’étaient comportés de manière “professionnelle et avec retenue” rejetant la responsabilité de l’affrontement sur Manille.

Le président philippin Ferdinand Marcos a affirmé dimanche que son pays ne se laisserait pas “intimider” après cet affrontement. Il a toutefois souligné l’importance de régler les différends de manière pacifique.

Les incidents en mer entre la Chine et les Philippines se multiplient ces derniers mois, alors que Pékin redouble d’efforts pour faire valoir ses prétentions territoriales dans cette zone maritime contestée.

Nos tags

Élection
Ceni
Politique
GUERRE
Agression
Culture
Économie

Un groupe de communicateurs de l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS) vient de décerner un diplôme de mérite au directeur général du Fonds de promotion de l’Industrie, Bertin Mudimu Tshisekedi pour ses performances. La cérémonie s’est déroulée vendredi à Kinshasa au siège de cet établissement public.


Société

La langue russe est la voie de l’amitié, confie un diplomate russe. L’apprentissage de cette langue suscite aujourd’hui de l’intérêt auprès des Congolais.

Taux de change

DeviseCDF
1 Dollar Usa2,840.00 CDF
1 Euro3,093.04 CDF
1 Yuan391.39 CDF
1 FCFA 4,70 CDF

Appel d'offres

Liste restreinte : Partenaire facilitateur pour appuyer la Coordination Générale du Projet STAR-Est de la RDC dans la réalisation des activités des THIMO


offres d'emploi

logo

2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.

Ouragan cd




2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.