Le Direct
Radio

Le HCR alerte sur la situation précaire des réfugiés au Congo-Kinshasa

La RDC héberge 527 mille réfugiés venus de pays limitrophes et connaît plus de 7 millions des déplacés internes (réfugiés potentiels) suite aux conflits armés récurrents. Les chiffres sont vraiment énormes et alarmants. La représentante du Haut commissariat des Nations unies pour les réfugiés (UNHCR) a appelé la communauté internationale à offrir la solidarité à la République démocratique du Congo qui porte un lourd fardeau.

Par Alexis Emba

La représentante du HCR, Mme Angèle Dikongué Atangana, a participé à la cérémonie de clôture d’une série d’activités organisée à Kinshasa dans le cadre de la Journée mondiale des réfugiés @Photo Droits tiers.

publié le 29 juin 2024 à 13:27:37

Mme Dikongué a démontré que le grand Congo, pays reconnu pour son hospitalite légendaire, mérite mieux et a besoin de la solidarité de la communauté internationale car, dit-elle, la RDC, malgré ses propres problèmes internes notamment ceux liés à la guerre dans la partie est, n’a jamais fermé ses frontières pour accueillir les personnes en détresse en quête de refuges pour préserver leurs vies.

La représentante du HCR s’est exprimée vendredi lors de la clôture d’une série d’activités organisée par son agence à Kinshasa, en marge de la Journée mondiale des réfugiés célébrée cette année sous le thème : “Pour un monde qui accueille les personnes forcées de fuir”. La fonctionnaire de l’ONU a lancé un appel pressant à l’unité autour de toutes les personnes frappées par le fléau de déplacement forcé.

– Appel à la paix –

Mme Dikongué a exhorté toutes les parties prenantes à se mobiliser en faveur de la paix, un patrimoine commun de l’humanité.
“Nous appelons à la paix pour tous, à la paix dans le monde, en Afrique, dans l’est de la RDC”, a-t-elle lancé, avant de demander à toute la communauté de s’engager à être des agents de la paix car sans la paix, “il n’y a rien qui puisse se réaliser”.

– Le gouvernement pour l’inclusion des réfugiés –

Le gouvernement congolais a réitéré sa volonté de poursuivre le plaidoyer pour l’inclusion des réfugiés dans le système national, “La Commission nationale pour les réfugiés (CNR) a réaffirmé sa volonté d’assurer, au nom de l’exécutif congolais, la protection et de poursuivre le plaidoyer auprès de différentes instances gouvernementales pour l’inclusion des réfugiés dans le système national afin de leur détacher de l’assistance humanitaire qui ne favorise pas leur auto-prise en charge”, a souligné Franklin Kinsweme Bilenga, le représentant de ce service public.

Egalement directeur des affaires sociales, il a fait savoir que les personnes déplacées de force disposent des capacités qui peuvent développer le milieu d’accueil. Il est donc important d’être solidaire avec elles et de travailler à la recherche des solutions durables à leurs problèmes.

La représentante du HCR a confié que le gouvernement à travers la CNR, travaille en étroite collaboration avec l’agence onusienne dans la recherche des solutions durables sur la situation des réfugiés. “Nous travaillons au quotidien avec le gouvernement congolais, par le biais de la Commission nationale des réfugiés, une entité du ministère de l’Intérieur, pour la protection des réfugiés, la recherche de solutions durables”, a confirmé Mme Atangana.

– Près de 20% du montant reçu jusque-là –

Mme Dikongué a, par ailleurs, noté que sur un montant de 250 millions de dollars américains, le HCR n’a reçu que près de 20% pour prêter main-forte aux personnes en détresse.

“Par rapport aux efforts que nous déployons pour secourir les déplacés, les moyens nous manquent cruellement. Nous avons parlé avec toute la communauté humanitaire. Et sur un montant de 250 millions de dollars américains, nous avons reçu seulement près de 20%”, a-t-elle déploré.

Visibkemwnt agacé, elle a demandé à la communauté internationale de mobiliser plus d’efforts pour disposer des moyens afin d’assister les personnes en souffrance. Au-delà de tout, “il faut que le monde s’embarque pour la paix durable parce qu’il est difficile pour quelques organisations de continuer à prendre en charge tous ces millions de personnes”.

– Les prouesses des réfugiés saluées –

Le Pr. Willy-Patrick Ikansha, représentant du directeur général de la Haute école de commerce de Kinshasa (HEC, ex ISC), a soutenu les initiatives entrepreneuriales développées par des réfugiés exposés sur le site de cette Alma mater.

“Nous saluons et soutenons les initiatives entrepreneuriales développées par des réfugiés exposés aujourd’hui sur notre site. En tant que communauté éducative, il est de notre devoir de développer une sensibilité collective envers la situation des réfugiés”, a martelé le Pr. Ikansha.

Cette Journée a été auréolée par la prestation d’un groupe de ballet des réfugiés et l’exposition d’articles produits par ces personnes déplacées de force.

Nos tags

Élection
Ceni
Politique
GUERRE
Agression
Culture
Économie

Contrairement à ce que pensent les Congolais, la République démocratique du Congo n’exporte plus de l’énergie électrique. Par contre, elle importe l’électricité notamment de la Zambie et de la République Centrafricaine pour pallier le déficit de la SNEL.


Économie

Douze contrats de sous-traitance ont été signés entre les entrepreneurs congolais et la société Kamoa-Copper, filiale de la grande firme minière internationale Ivanhoé.

Taux de change

DeviseCDF
1 Dollar Usa2,840.00 CDF
1 Euro3,093.04 CDF
1 Yuan391.39 CDF
1 FCFA 4,70 CDF

Appel d'offres

Liste restreinte : Partenaire facilitateur pour appuyer la Coordination Générale du Projet STAR-Est de la RDC dans la réalisation des activités des THIMO


offres d'emploi

logo

2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.

Ouragan cd




2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.