Le Direct
Radio

Aquaculture, le cadre stratégique national tracé

La République démocratique du Congo est confrontée à l’insécurité alimentaire et nutritionnelle. Dans la lignée des actions entreprises par le gouvernement congolais à travers le ministère de Pêche et élevage, figure l’élaboration du document stratégique du secteur aquacole. L’atelier de validation des résultats des travaux d’actualisation du plan et stratégie nationale de développement de l’aquaculture en RDC a pris vendredi à Kinshasa.

Par Alexis Emba

Les experts et ingénieurs œuvrant dans le secteur aquacole venus de provinces étaient en atelier de deux jours à Kinshasa pour valider deux documents importants devant améliorer la situation alimentaire et nutritionnelle des populations @Photo Droits tiers.

publié le 22 juin 2024 à 17:56:50

Les documents qui étaient sous examen, traduisent la volonté et l’engagement du gouvernement à travers le ministère de Pêche avec l’appui financier et technique de la FAO, de doter le pays de ce précieux cadre stratégique national. La secrétaire générale à la Pêche et élevage, Mme Pascaline Mbangu Kikumbi, a souligné l’importance de ces documents, lesquels permettront de développer la production nationale dans le pays et aussi de servir de tableau de bord pour les investissements nationaux et étrangers.

A l’ouverture, elle avait exhorté les participants à plus de sérieux et de responsabilité dans les délibérations, question de produire un travail de qualité et avec objective. “Les amendements et contributions que vous devez apporter, doivent concourir à la validation de ces documents dans le but de mieux vendre les potentialités du pays”, a-t-elle recommandé.

Mme Mbangu a, par ailleurs, remercié la FAO et d’autres partenaires techniques et financiers du ministère de tutelle œuvrant sans relâche pour l’épanouissement de ce secteur. Ces documents, a dit Judicaël Pazou de la FAO, permettront d’améliorer sensiblement et durablement la production en ressources piscicoles, de contribuer à la sécurité alimentaire et nutritionnelle ainsi que de créer de revenus et d’emplois décents. Pour le chef des opérations, ces travaux ont débouché sur la validation de ces documents au niveau national.

Les participants ont mis leurs connaissances ensemble parvenant au final, doter le pays d’un outil adapté au contexte actuel et aligné aux normes et principes internationaux en matière de gestion des ressources naturelles.

M. Pazou a remercié les autorités congolaises pour leur confiance sans cesse renouvelée à la FAO, à travers son accompagnement technique et financier, avant de réitérer son ferme engagement à travailler la main dans la main avec l’exécutif dans sa politique visant à améliorer la situation de la sécurité alimentaire et nutritionnelle des populations.

– Une aquaculture organisée réduit l’insécurité alimentaire –

Le Dr Gabriel Kombozi, coordonnateur du projet, a fait savoir que le développement de l’aquaculture constitue une activité d’avenir pour le pays au regard du potentiel inexploité. L’expert assure qu’une fois organisé et développé dans ses différentes orientations, le secteur aquacole va contribuer à améliorer et à réduire l’insuffisance alimentaire de la population ainsi que des importations de poissons et réserve des devises, à créer d’emplois et la croissance de la production intérieure brute afin d’aboutir à la réduction de la pauvreté.

Il a expliqué que le plan national de développement de l’aquaculture (PNDA) donne la localisation des zones à hauts potentiels aquacoles à travers le territoire national, définit les orientations aquacoles adaptées à chaque zone de production, circonscrit les techniques d’exploitation appropriées.

En revanche, la stratégie nationale de développement de l’aquaculture (SNDA) fixe les modalités de mise en œuvre du projet pour le développement harmonieux du secteur , définit les grandes orientations et les dispositions spéciales et temporaires nécessaires à la mise en œuvre des projets.

Quarante-quatre (44) membres venus de provinces (Kinshasa, Kongo central, Nord-Kivu, Sud-Kivu, Kwilu) dont 35 en présentiel et 9 en ligne ont pris part aux travaux.

Nos tags

Élection
Ceni
Politique
GUERRE
Agression
Culture
Économie

Un groupe de communicateurs de l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS) vient de décerner un diplôme de mérite au directeur général du Fonds de promotion de l’Industrie, Bertin Mudimu Tshisekedi pour ses performances. La cérémonie s’est déroulée vendredi à Kinshasa au siège de cet établissement public.


Société

La langue russe est la voie de l’amitié, confie un diplomate russe. L’apprentissage de cette langue suscite aujourd’hui de l’intérêt auprès des Congolais.

Taux de change

DeviseCDF
1 Dollar Usa2,840.00 CDF
1 Euro3,093.04 CDF
1 Yuan391.39 CDF
1 FCFA 4,70 CDF

Appel d'offres

Liste restreinte : Partenaire facilitateur pour appuyer la Coordination Générale du Projet STAR-Est de la RDC dans la réalisation des activités des THIMO


offres d'emploi

logo

2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.

Ouragan cd




2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.