Le Direct
Radio

MCTC prend en compte toutes les revendications syndicales

Les agents et syndicalistes de l’ONATRA ont été marqués par les investissements réalisés à Lomé Container Terminal (LCT) au Togo par MSC et Terminal Investment Limited Sarl (TIL). Aussi voudraient-ils dupliquer ces modèles d’investissements ici en République démocratique du Congo via la modernisation rapide du port de Matadi, avec pour effets escomptés, la réduction drastique des coûts d’importation et d’exportation, à la satisfaction générale de la population.

publié le 13 mai 2024 à 01:55:18

Agents et syndicalistes sont d’avis que le nouveau concessionnaire prendra évidemment en compte toutes leurs revendications, sachant que Matadi Corridor Terminaux à Conteneurs (MCTC) prévoit une structuration qui assurerait la mise en place par l’État d’un fonds social afin de solder le passif social de l’ONATRA durement ressenti par les travailleurs et leurs dépendants.
Compte tenu des performances économiques actuelles enregistrées par la République démocratique du Congo et ses perspectives de croissance, il est plus que nécessaire que le pays investisse dans le développement de toutes ses infrastructures portuaires en même temps : Kinshasa, Matadi, Boma et Banana.

La concession des activités conteneurs au port de Matadi, conclue entre le gouvernement congolais et le consortium dont le géant mondial de l’armement Mediterranean Shipping Company (MSC), permettra de réduire de manière considérable les coûts d’importation et d’exportation, et bénéficiera à la population. C’est dans le cadre de cette concession, qu’une société d’exploitation de droit congolais, Matadi Corridor Terminaux à Conteneurs (MCTC), a été créée, avec la participation de l’ONATRA en tant qu’actionnaire. Cette entreprise tire profit d’un droit restreint à la seule manutention des conteneurs sur une zone délimitée à l’intérieur du port de Matadi. Notons que toutes les conditions préalables pour l’entrée sur le terminal ont été remplies, comme en atteste le procès-verbal validé par le conseil d’administration et l’assemblée générale de l’ONATRA.

-Partage d’expérience-

La construction du port de Matadi désormais actée, il fallait des échanges d’expériences entre les agents et syndicalistes de l’ONATRA et ceux de Lomé Container Terminal (LCT) au Togo.
Dans ce cadre, une mission a été effectuée par la partie congolaise du 5 au 8 février dernier à Lomé Container Terminal (LCT), cet hub de transbordement important pour le groupe MSC et leader mondial du transport de conteneurs. L’objectif de cette mission était de faire voir aux cadres et syndicalistes de l’ONATRA la capacité de MSC à développer des terminaux portuaires en Afrique, leur capacité à amener des volumes et la volonté de poursuivre le projet du Terminal à Containeur du port de Matadi, en République démocratique du Congo.

Les ambitions de MCTC riment avec la vision du président Félix Tshisekedi exprimée au cours d’une visite dudit Terminal à Lomé au Togo en 2020. MCTC est fier et honoré de contribuer à la mise en œuvre du volet infrastructure du programme du chef de l’État. Cette collaboration est un signe de l’engagement de MCTC à soutenir le développement et la modernisation des infrastructures en République démocratique du Congo, en accord avec les objectifs du gouvernement pour le progrès et la prospérité du pays. Cette vision consiste à voir Matadi être doté d’un terminal à conteneur moderne, ce qui mettra fin à la prolifération des ports illégaux et luttera contre le coulage des recettes.

Ce n’est pas tout. La concession va permettre l’équipement du terminal à conteneurs du port de Matadi avec des grues de dernière génération, portant ainsi le niveau de service aux meilleurs standards internationaux. Les travaux de construction des nouvelles infrastructures et l’acquisition de nouveaux équipements vont générer des revenus importants pour l’État et l’ONATRA sous forme de redevances de concession, ce qui est une première en RDC. De plus, la concession prévoit la formation et la mise à niveau des travailleurs ainsi que le transfert de technologie, ce qui permettra d’améliorer les compétences et l’efficacité des opérations portuaires. La concession contribuera également à sécuriser et à pérenniser les emplois des travailleurs de l’ONATRA. En effet, la MCTC s’est engagée à recruter en priorité les travailleurs de l’ONATRA. A travers cette concession, l’État et MCTC ont prévu une structuration qui assurerait la mise en place par l’État d’un fonds social afin de régler durablement le passif social de l’ONATRA.

Le président de la République a manifesté sa volonté lors d’un séjour passé à Doha au Qatar du 4 au 5 mars dernier. Quant au contrat de concession du port de Matadi, Christophe Lutundula, vice-Premier ministre, ministre des Affaires étrangères et Francophonie qui faisait le point de cette mission, a estimé qu’avant la fin de cette année 2024, les travaux de construction du port de Matadi vont commencer, à la grande satisfaction de toutes les parties. Au Togo, les agents et syndicalistes de l’ONATRA avaient soif d’en savoir un peu plus sur les avantages à tirer de la mise en concession du port de Matadi. Ici, il était question de dissiper les doutes et rencontrer les préoccupations légitimes de cette délégation. Et ce, lorsqu’on sait que c’est depuis 2016 que l’ONATRA a perdu plus de 75% de ses volumes de conteneurs traités au profit d’autres ports privés. Cette baisse d’activité a entraîné une diminution importante de ses revenus, ce qui a causé un manque d’investissements dans les infrastructures et les équipements, affectant considérablement la productivité et les performances du terminal.

Voilà que LCT, une société anonyme créée en décembre 2008 suite à la signature du contrat de concession entre le groupement d’entreprises Terminal Investment Limited Sarl (TIL) et China Merchants Port Holdings Company Limited (CMPH), filiale de MSC et l’Etat togolais, leur a ouvert les portes. Opérationnel depuis 2014, LCT est un modèle de succès non seulement pour le Togo, mais aussi pour toute l’Afrique de l’Ouest.

Au terme de cette mission, les agents et syndicalistes de l’ONATRA étaient agréablement surpris. Car au port de LCT, ils ont constaté que il n’y a pas place aux désordres comme c’est le cas au port de Matadi. Thibault Chaudet-Filmont, Manager Terminal Investments, a avoué qu’ils ont été impressionnés par LCT et les investissements du groupe au Togo. Cela les a remotivés et a remis Matadi au cœur du projet et ils ont envie que le groupe MSC vienne investir au Congo en vue de développer le port de Matadi dans les jours et les années à venir.

-Rencontre entre les deux délégations syndicales-

Lors du face-à-face entre les délégations syndicales, les syndicalistes de l’ONATRA qui cumulent les arriérés de salaires et qui sont habitués aux mouvements de grève paralysant des fois le bon déroulement du travail, ont voulu savoir quelle politique LCT a mis en place pour avoir un climat social apaisé et un dialogue fluide avec les délégués du personnel. Il était également question de savoir comment les emplois ont été conservés lors de la mise en concession du port. A ses hôtes congolais, le directeur général adjoint a affirmé que LCT est une histoire des succès qui fait référence aujourd’hui dans la sous-région et en Afrique, et surtout dans le groupe TIL. Ainsi, l’entreprise est passée d’une performance grandissante pour être comparée aujourd’hui à des grands terminaux du monde. De l’avis du DG de LCT, son entreprise qui a commencé avec 300 travailleurs dispose à ce jour à 1600 employés. Elle a une organisation basée sur les valeurs et le respect mutuel. Le numéro un de LCT a réussi à construire un dialogue social, une culture qui appuie la productivité. Il a été créé des relations avec les actionnaires, les employeurs et les employés basées sur le principe gagnant-gagnant. Au même moment, les salaires des travailleurs ont évolué ces 10 dernières années et ont même triplé. LCT ne s’est pas arrêté là, non seulement qu’il donne un salaire correct à ses employés mais exige surtout aux sous-traitants de payer des salaires convenables.

-La formation, un volet important –

L’une des initiatives mises en place à LCT, c’est d’avoir installé un centre de formation où tous les opérateurs et les pointeurs suivent des formations avant d’être déployés dans le port. Ce centre fait un suivi sur les performances des opérateurs, l’efficacité de travail pour se rassurer que LCT donne une bonne qualité de service à l’armateur MSC. Partageant son expérience avec la délégation venue de Kinshasa, M. Kokou Edem Tengue, ministre de l’Economie maritime, de la pêche et de la protection côtière a affirmé qu’aujourd’hui, LCT fait partie des 100 premiers ports à containeurs du monde et de 4 premiers ports à containeurs d’Afrique derrière le Maroc, l’Egypte et l’Afrique du Sud. A son avis, le port a été l’un des projets le plus réussi du président, qui a permis au Togo de jouer son rôle dans la région. De quoi rassurer l’ensemble de la délégation de l’ONATRA, rentrée très satisfaite, et a hâte de voir le projet de la mise en concession du Terminal à conteneurs de Matadi prendre corps.

Nos tags

Élection
Ceni
Politique
GUERRE
Agression
Culture
Économie

L’Observatoire de la liberté de la presse en Afrique (OLPA), a condamné avec véhémence les actes d’intimidation contre une responsable d’un média basé à Goma, capitale du Nord-Kivu, de la part des individus arborant la tenue de la Direction générale des migrations (DGM).


People

Une réponse inattendue mais digne d’un homme de Dieu. Le pasteur Marcello Tunasi est revenu sur les propos injurieux tenus par le polémiste, Denis Lessie, sur sa défunte femme, Blanche Tunasi. Sur ses réseaux sociaux, le représentant de l’Eglise La Compassion a publié un message de pardon. Le prédicateur invite également ses adeptes à prier pour “l’homme de pétage”, “car selon lui, il a besoin de restauration et d’amour”.

Taux de change

DeviseCDF
1 Dollar Usa2,805.00 CDF
1 Euro3,005.84 CDF
1 Yuan386.34 CDF
1 FCFA 4,63 64437 CDF

Appel d'offres

Consultant (firme) pour l’élaboration de l’EIES relative aux travaux prioritaires d’amélioration du système d’alimentation en eau potable de la ville de Kananga


offres d'emploi

logo

2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.

Ouragan cd




2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.