Le Direct
Radio

Tentative de coup d’État : “prendre le pouvoir par la force n’a pas de place dans la République” (Lucha)

“La prise de pouvoir par la force ou l’élimination d’un adversaire politique n’a pas sa place dans la République qui se veut démocratique”, a réagi la Lucha, après l’annonce d’une tentative de coup d’État déjouée par l’armée dans la nuit du dimanche visant le Palais de la Nation et la résidence privée du député national Vital Kamerhe à Kinshasa.

Par Alexis Emba

Des militants de la LUCHA, mouvement citoyen, lors d’une manifestation à Kinshasa @Photo Droits tiers.

publié le 20 mai 2024 à 14:40:30

Le mouvement citoyen “Lutte pour le changement” déplore la facilité avec laquelle les assaillants ont assiégé le haut lieu des institutions politiques du pays. L’organisation atteste une possible complicité au sein de l’appareil de l’État.

Pour la Lucha, cet incident grave suscite de sérieuses questions sur les défaillances du système de sécurité. “Comment des assaillants lourdement armés sont-ils entrés au pays ? comment ont-ils pu atteindre le Palais de la Nation sans grande difficulté ? Pourquoi les services de renseignements, si prompts à arrêter les voix critiques, n’ont pas pu déjouer cette attaque?”, s’est-elle interrogée dans un communiqué consulté dimanche par Ouragan.

Le mouvement pro-démocratie estime qu’en cette période critique, les autorités congolaises doivent s’abstenir d’instrumentaliser cette tentative de coup d’État pour restreindre davantage l’espace civique, régler les comptes aux adversaires politiques ou carrément justifier des violations de droits humains.

Au contraire, dit-il, elles doivent saisir l’occasion pour comprendre la colère légitime de la population congolaise face à la gouvernance actuelle du pays caractérisée par la prédation, la corruption, l’amateurisme, le favoritisme et le népotisme.

En outre, la Lucha fait observer que réprimer ceux qui dénoncent pacifiquement la mauvaise gouvernance actuelle au pays, à l’instar du camarade Mwamisyo Ndungo King détenu à Goma depuis avril 2022, pour avoir critiqué l’état de siège ou encore de l’activiste politique Gloria Sengha arrêtée dans la capitale Kinshasa le vendredi 17 mai 2024, pour s’être mobilisée contre la vie chère, ne fait que légitimer ce genre de tentative bien que désespérée.

Au regard de cet événement malheureux, l’organisation recommande qu’une enquête sérieuse et approfondie soit diligemment ouverte pour faire la lumière. Elle exhorte les dirigeants à éviter au pays une nouvelle crise politique alors que la situation sociopolitique et sécuritaire est déjà délétère.

Une attaque armée visant le Palais de la Nation et la résidence du vice-Premier ministre honoraire de l’Economie et candidat de l’Union sacrée à la présidence du bureau de l’Assemblée nationale, Vital Kamerhe, a été déjouée dans la nuit du dimanche 19 mai par l’armée régulière. La hiérarchie militaire a, dans un bref communiqué, dénoncé cette tentative de coup d’État, avant d’appeler l’ensemble de la population au calme et assurant que la situation est sous contrôle.

Nos tags

Élection
Ceni
Politique
GUERRE
Agression
Culture
Économie

La Première ministre Judith Suminwa a exprimé vendredi son ferme engagement à faire exécuter le programme d’actions du gouvernement calqué sur les six engagements du président de la République repris dans son son discours d’investiture, après sa réélection pour un second quinquennat.


Nation

Lors de la première réunion du gouvernement Suminwa vendredi à la Cité de l’Union africaine à Kinshasa, le président de la République, Félix Tshisekedi, a invité les nouveaux ministres à se mettre résolument au travail pour répondre aux attentes du peuple congolais.

Taux de change

DeviseCDF
1 Dollar Usa2,803.00 CDF
1 Euro3,044.90 CDF
1 Yuan384,59 CDF
1 FCFA 4,64 15686 CDF

Appel d'offres

Sélection des fournisseurs des équipements médicaux en faveur des projets du FCP III – Phase transitoire en Ituri et au Sud Kivu


offres d'emploi

logo

2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.

Ouragan cd




2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.