Le Direct
Radio

Kinshasa : les élèves de l’école Lemfu sensibilisés sur l’hygiène menstruelle

Les élèves de l’école Lemfu située dans la commune de Ndjili, dans la partie Est de Kinshasa, ont été sensibilisés à l’occasion de la Journée mondiale de l’hygiène menstruelle célébrée le 28 mai de chaque année.

Par Alexis Emba

Mme Jeanne Selenge Adjelani, directrice ai et représentante du secrétaire général à la santé, entourée des responsables d’écoles et des élèves lors de la Journée mondiale de l’hygiène menstruelle célébrée le 28 mai de chaque année @Photo Ouragan.

publié le 29 mai 2024 à 20:03:48

Selon Mme Jeanne Selenge, la cheffe intérimaire à la Direction générale de l’hygiène et salubrité publique (DHSP), cette journée était l’occasion de sensibiliser les filles sur l’hygiène menstruelle qui constitue un tabou dans nos familles.

Nous voulons à ce jour rompre le silence en sensibilisant les adolescentes sur l’hygiène menstruelle qui constitue un tabou dans nos familles où on n’en parle pas, a-t-elle déclaré.

Elle a invité les garçons à accompagner les filles dans leurs périodes de menstruation car, souligne-t-elle, ce phénomène est naturel mais il est lié à la vie de la jeune fille et de la femme.

Photo Ouragan#Mme Jeanne Selenge Adjelani, directrice ai et représentante du secrétaire général à la santé, entourée des responsables d'écoles et des élèves lors de la Journée mondiale de l'hygiène menstruelle célébrée le 28 mai de chaque année

Mme Selenge a, par ailleurs, fait observer que le silence actuel sur la menstruation prive les femmes et les filles d’accéder à une bonne information au sujet de leur corps, leur santé, leurs droits à l’éducation et au respect de leur dignité. Elle a ajouté qu’une mauvaise hygiène menstruelle peut entraîner des risques d’infections considérables conduisant à des handicaps divers ou même affecter la fécondité.

Pour y remédier, la représentante du secrétaire général à la santé a prôné un dialogue politique et plaidé activement pour l’intégration de la gestion de l’hygiène menstruelle dans les politiques nationales et locales de développement des programmes et des projets; d’améliorer les infrastructures sanitaires en milieu scolaire en vue d’augmenter la fréquentation scolaire des filles, leur participation et maintien à l’école même pendant leurs périodes de menstruation. Et aussi d’organiser de rencontres et débats sur la question afin déstigmatiser et lever les tabous sur un phénomène biologique pourtant naturel.

A l’occasion, Mme Jeanne Selenge a salué les efforts du gouvernement qui, avec l’appui de la Banque mondiale, a lancé un vaste Programme d’accès aux services d’eau et assainissement (PASEA) pour notamment remédier à la précarité menstruelle au niveau des écoles et des communautés.

– Mise en place des cliniques dans des écoles –

Dans son intervention, Kamuanya Cornelie, membre du comité de Kinshasa, a plaidé pour la sensibilisation accrue des filles sur l’hygiène menstruelle en incluant dans le programme scolaire, la révision à la baisse du prix des serviettes hygiéniques pour les rendre accessibles à toutes; la construction dans chaque école des installations sanitaires appropriées et entretenues de manière à permettre leur utilisation en période de menstrues. A cela, elle a ajouté la mise en place des cliniques dans les écoles pour aider les filles à faire face aux problèmes de santé en période de menstruation, la création de plus d’espace d’interaction sur l’hygiène menstruelle et enfin la participation des garçons à ces échanges.

– Des kits remis aux écoles –

Au passage, des kits ont été remis à certaines écoles, grâce au projet PASEA, pour faire face à cette problématique. Il s’agit notamment des dispositifs de lavage des mains, des serviettes ou bandes hygiéniques réutilisables; des savons; de la brochure “Monde Bolingo”, document élaboré pour l’éducation à l’hygiène menstruelle.

M. Marcellin Wambe, responsable du projet PASEA/CEP-O, a souligné que ce document qui sera mis à la disposition de tout le monde, contribue à l’éducation à l’hygiène menstruelle dans des écoles et communautés.

Il a insisté sur le fait que la CEP-O intervient pour apporter son soutien à l’éducation à l’hygiène menstruelle, même dans les milieux ruraux. “Nous voulons que l’éducation à l’hygiène menstruelle soit connue de tous, mieux gérée et surtout qu’elle ne soit plus un tabou”, a-t-il fait savoir.

Le projet PASEA, a-t-il rappelé, intervient dans quatre provinces (Kwilu, Kasaï, Kasaï oriental, Kasaï central) pour aider les filles à mieux gérer leurs menstruations et aussi à réduire l’absentéisme à l’école. “Dans les zones d’intervention du PASEA, les écoles vont aussi bénéficier des kits mais surtout des infrastructures appropriées y compris des toilettes séparées pour filles et garçons, question de permettre aux filles d’utiliser leurs serviettes hygiéniques dans des meilleures conditions”, a-t-il assuré.

Instaurée en 2014, cette Journée célébrée cette année sous les thèmes mondial : “Ensemble pour un monde respectueux des menstruations” et national : “l’éducation sur la menstruation change tout”, a été marquée par des saynètes présentées par le groupe “Parlement d’enfants”.

Nos tags

Élection
Ceni
Politique
GUERRE
Agression
Culture
Économie

Un groupe de communicateurs de l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS) vient de décerner un diplôme de mérite au directeur général du Fonds de promotion de l’Industrie, Bertin Mudimu Tshisekedi pour ses performances. La cérémonie s’est déroulée vendredi à Kinshasa au siège de cet établissement public.


Société

La langue russe est la voie de l’amitié, confie un diplomate russe. L’apprentissage de cette langue suscite aujourd’hui de l’intérêt auprès des Congolais.

Taux de change

DeviseCDF
1 Dollar Usa2,840.00 CDF
1 Euro3,093.04 CDF
1 Yuan391.39 CDF
1 FCFA 4,70 CDF

Appel d'offres

Liste restreinte : Partenaire facilitateur pour appuyer la Coordination Générale du Projet STAR-Est de la RDC dans la réalisation des activités des THIMO


offres d'emploi

logo

2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.

Ouragan cd




2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.