Le Direct
Radio

Henoch Kiyombo : “l’objectif de Ciné sous les étoiles est de faire la promotion des films congolais”

Une année déjà que “Ciné sous les étoiles” fait son bonhomme de chemin. Comme son nom l’indique, les projections des films se passent en plein air avec l’objectif de faire la promotion des films congolais, mais pas que. Le concept se veut aussi comme un vecteur de lien social.

Par Grady Mugisho

Henoch Kiyombo est entrepreneur, comédien et acteur congolais @Photo Droits tiers.

publié le 28 mai 2024 à 02:21:00

Pour célébrer ce premier anniversaire marqué par quelques embûches et neuf projections dans les villes de Kinshasa et Lubumbashi, Henoch Kiyombo, directeur de Ciné sous les étoiles, a organisé le 26 mai, au terrain Comète à Lingwala, une projection spéciale du tout récent film “Zamiri” du réalisateur congolais, Flavien Muamba. Le pari a été relevé avec brio. Plusieurs personnes ont répondu à l’appel.

Bosseur né, l’acteur et comédien Henoch ne jure que sur la valorisation du cinéma congolais. Il a mis en place “Ciné sous les étoiles” pour permettre aux Congolais de regarder les films de leurs concitoyens. Depuis une année, ce concept marche bien. Si Kinshasa et Lubumbashi ont pu profiter de quelques projections, Kiyombo a révélé à Ouragan qu’il compte, avec sa structure, aller à la conquête d’autres provinces, comme Nord-Kivu (Goma), Sud-Kivu (Bukavu)… L’ambition reste la même : installer ce concept sur toute l’étendue de la RDC. Un rêve donc !

Quel est le bilan faites-vous de ce premier anniversaire du Ciné sous les étoiles ?

Le bilan est satisfaisant et assez considérable. En une année, ce sont plus de 8 éditions du Ciné sous les étoiles et une installation dans deux villes, dont Kinshasa et Lubumbashi. Une année d’une très belle expérience. En tout cas, j’ai beaucoup appris.

Pourquoi avoir mis en place ce concept ?

L’idée m’est venue suite à un constat fait dans l’industrie du cinéma congolais. Un manque total d’infrastructures (pour la distribution de nos films) des salles de cinéma capables de sortir des contenus locaux dont la population peut facilement accéder. Alors, pour faire simple et répondre à cette question, l’idée était de créer un rendez-vous qui va habituer les Congolais à suivre nos films. Et ce rendez-vous, c’est Ciné sous les étoiles qui veut, dans ses actions, d’abord populariser et ensuite accompagner les sorties et les avant-premières des films congolais en les projetant en plein air.

En plein air ?

Tout simplement parce que ce concept se veut itinérant. Donc on peut organiser partout et atteindre facilement la population de classe moyenne comme celle de la basse classe.

Est-ce qu’il y a un aspect social que ce concept met en valeur?

Bien sûr que oui ! Au-delà d’être un événement populaire et attractif qui réunit des familles, amis et inconnus, dans un cadre naturel et agréable, pour ne pas dire champêtre, Ciné est un vecteur de lien social. C’est un vrai lieu de découverte.

Avez-vous rencontré des difficultés depuis l’existence de cette initiative ?

Attendez ! Voulez-vous que je lâche une larme ? Pour vous dire honnêtement, c’est plutôt une année de dur labeur, de rejet, de travail sans relâche avec parfois envie d’abandonner. Depuis le début jusqu’aujourd’hui, Ciné sous les étoiles s’organise presque sur financement propre. Et vous n’imaginez pas le sacrifice, la privation et les efforts cautionnés pour tenir cette initiative. Si ce n’était pas la passion et l’amour de la chose, j’aurais déjà arrêté et concentré mes revenus durement gagnés pour aller aux champs. Mais on a une lutte à mener. Une lutte demande des sacrifices et des semences. C’est ça qui nous aide à tenir le coup. Mais je n’oublie pas ici les personnes qui nous aident dans l’ombre et quelques partenaires qui commencent à nous accompagner. Nous les remercions et prions que ces liens nous amènent encore très loin.

Quels sont vos prochains objectifs ?

Les principaux objectifs du Ciné sous les étoiles sont d’installer ce concept dans 5 grandes villes dans un premier temps : Kinshasa, Lubumbashi, Goma, Bukavu et Kisangani. L’idée est d’avoir donc des espaces “Ciné sous les étoiles” où les Congolais commenceront à aller régulièrement suivre des films congolais. Et pourquoi pas à l’avenir couvrir toute la RDC? C’est un rêve. Donc ce concept se veut et s’assume comme une plateforme de distribution de films. Déjà au mois de juin, nous serons à Goma pour voir les possibilités d’installation du concept. Avant la fin de l’année ou au début de l’année prochaine, nous pourrons aller aussi à Bukavu et Kisangani.

Nos tags

Élection
Ceni
Politique
GUERRE
Agression
Culture
Économie

Un groupe de communicateurs de l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS) vient de décerner un diplôme de mérite au directeur général du Fonds de promotion de l’Industrie, Bertin Mudimu Tshisekedi pour ses performances. La cérémonie s’est déroulée vendredi à Kinshasa au siège de cet établissement public.


Société

La langue russe est la voie de l’amitié, confie un diplomate russe. L’apprentissage de cette langue suscite aujourd’hui de l’intérêt auprès des Congolais.

Taux de change

DeviseCDF
1 Dollar Usa2,840.00 CDF
1 Euro3,093.04 CDF
1 Yuan391.39 CDF
1 FCFA 4,70 CDF

Appel d'offres

Liste restreinte : Partenaire facilitateur pour appuyer la Coordination Générale du Projet STAR-Est de la RDC dans la réalisation des activités des THIMO


offres d'emploi

logo

2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.

Ouragan cd




2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.