Le Direct
Radio

Grâce Bilolo recalé, Vuemba dénonce une justice à deux vitesses

L’annulation de l’élection de Grâce Bilolo au poste du gouverneur du Kongo central démontre une justice non seulement malade, mais désarçonnée, s’offusque à Ouragan, Jean-Claude Vuemba, l’ex-député de Kasangulu.

Par Rich Ntumba

Jean-Claude Vuemba dénonce une justice à deux vitesses, après l’annulation par le Conseil d’État, de l’élection de Grâce Bilolo. @Photo Droits.

publié le 22 mai 2024 à 13:18:46

L’arrêt du Conseil d’État siégeant en matière de contentieux de l’élection de gouverneur dans la province du Kongo central a suscité beaucoup de questionnements. Pour l’opposant Jean-Claude Vuemba, le Conseil d’État signe un scandale et ternit davantage l’image d’une justice moins efficace. Le leader Ne Kongo s’étonne de voir l’élection de Grâce Bilolo et son adjoint être annulée pour tricherie, mais que le Conseil confirme cependant l’élection des sénateurs, pourtant tous ont été votés le même jour et par les mêmes députés provinciaux présumés corrompus.

« J’ai appris l’annulation de l’élection du gouverneur du Kongo central et son vice par le Conseil d’État. Mais ce qui est étonnant, ce sont les cinq députés provinciaux accusés soit disant de tricherie, qui ont voté les sénateurs. On se pose maintenant la question, pourquoi annuler l’élection du gouverneur et son adjoint, mais vous laissez les sénateurs alors qu’ils sont tous sortis de mêmes élections. La justice doit être neutre. Nous savons que notre justice est plus que malade, elle est désarçonnée », a fustigé l’ancien président de l’Assemblée provinciale du Kongo central.

– Les Né Kongo disent non à l’arrêt du Conseil d’État –

L’arrêt des juges du Conseil d’État a suscité un tollé général au Kongo central. Le mauvais perdant, Guy Bandu est pointé du doigt. Plusieurs notables accusent le candidat malheureux, d’être à la manœuvre pour écarter Grâce Bilolo qui l’a loyalement et largement battu dans les urnes.

Dans leur prononcé, les juges du Conseil d’État ont retiré 5 voix à Grâce Bilolo en référence aux 5 députés provinciaux qui avaient été assistés le jour du vote. On se demande par quelle magie les juges ont su que les 5 députés provinciaux assistés au moment du vote avaient voté pour le candidat Grâce Bilolo ? Les juges du Conseil d’État n’ignorent pas que le vote est secret. Et puis, même après avoir soustrait 5 voix à Grâce Bilolo, ce dernier arrive toujours en tête et obtient la majorité avec 18 voix sur 35 votants. Pire encore, l’arrêt du Conseil d’État accorde 60 jours à la CENI pour organiser un nouveau scrutin alors que la loi électorale dans son article 173 parle de 7 jours à dater de la notification. Les juges du Conseil d’État ont répondu aux caprices de Guy Bandu , a dénoncé un notable Ne Kongo.

Dans son arrêt rendu public lundi 20 mai, le Conseil d’État siégeant en matière de contentieux de l’élection de gouverneur a annoncé l’annulation des résultats du scrutin du 29 avril dernier donnant pour vainqueur le budimbiste Grâce Bilolo.

Nos tags

Élection
Ceni
Politique
GUERRE
Agression
Culture
Économie

La Première ministre Judith Suminwa a exprimé vendredi son ferme engagement à faire exécuter le programme d’actions du gouvernement calqué sur les six engagements du président de la République repris dans son son discours d’investiture, après sa réélection pour un second quinquennat.


Nation

Lors de la première réunion du gouvernement Suminwa vendredi à la Cité de l’Union africaine à Kinshasa, le président de la République, Félix Tshisekedi, a invité les nouveaux ministres à se mettre résolument au travail pour répondre aux attentes du peuple congolais.

Taux de change

DeviseCDF
1 Dollar Usa2,803.00 CDF
1 Euro3,044.90 CDF
1 Yuan384,59 CDF
1 FCFA 4,64 15686 CDF

Appel d'offres

Sélection des fournisseurs des équipements médicaux en faveur des projets du FCP III – Phase transitoire en Ituri et au Sud Kivu


offres d'emploi

logo

2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.

Ouragan cd




2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.