Le Direct
Radio

Dossier MCTC : pour qui roule l’intersyndicale de l’ONATRA hostile au dialogue ?

Contrairement à ce que raconte l’intersyndicale de l’ONATRA, du reste aux abois, il n’y aura pas licenciement de 5 000 agents, mais par contre l’engagement de tous ceux qui travaillent au port. Pendant qu’une forte délégation du concessionnaire se trouve à Kinshasa pour les formalités d’entrer dans le terminal, l’intersyndicale refuse tout dialogue et se livre à la propagation de fausses informations. Voilà pourquoi certains esprits lucides se demandent pour qui roule l’intersyndicale pour s’opposer à un projet qui cadre avec la vision du président de la République ?

Une séance de travail qui a réuni les responsables de MCTC et les dirigeants congolais. @Photo Droits tiers.

publié le 19 mai 2024 à 22:57:25

L’intersyndicale n’ayant pas de soutien des agents de l’ONATRA qui refusent de perdurer dans cette mauvaise pratique, va chercher le soutien dans la population des jeunes désœuvrés n’ayant aucune information sur la concession. Mais lentement et sûrement, l’on s’approche vers le début des travaux de modernisation du port de Matadi. Une modernisation qui n’a pas manqué de rencontrer la résistance des agents de l’ONATRA, dont certains visent à faire perdurer l’ancien système. Mieux, nombreux sont les Congolais qui se sont habitués à l’enrichissement facile au détriment de l’Etat congolais. Dans ce contexte, l’on peut multiplier et entretenir des ports illégaux, tout en s’attaquant à toute initiative de modernisation du port de Matadi. Et pourtant, tout le monde est d’avis que c’est depuis 2016 que l’ONATRA a perdu 75% de ses volumes de conteneurs traités au profit d’autres ports.

Cette baisse d’activité a entraîné une diminution importante de ses revenus, ce qui a entraîné un manque d’investissements dans les infrastructures et les équipements, affectant considérablement la productivité et les performances du terminal. C’est cet état des lieux qui a motivé la concession des activités conteneurs au port de Matadi, conclue entre le gouvernement congolais et le consortium comprenant le géant mondial de l’armement MSC Mediterranean Shipping Company (MSC), qui permettra sans nul doute de réduire de manière significative les coûts d’importation et d’exportation, ce qui profitera considérablement à la population.

-Pour un atterrissage en douceur-

Il s’est tenue à Kinshasa une réunion technique entre le ministère du Portefeuille, l’ONATRA et le concessionnaire Matadi Corridor Terminaux à Conteneurs. L’objectif était de partager la bonne information sur la concession, mais aussi rassurer les agents de l’ONATRA qui sont alimentés à longueur de journée par des rumeurs infondées. Surtout que Matadi Corridor Terminaux à Conteneurs est déterminé à transformer le terminal du port maritime international de Matadi de fond en comble et en faire un modèle de partenariat gagnant-gagnant entre la RDC et le Qatar. Le projet qui a été sur la table des discussions entre l’Emir du Qatar et le président Félix Tshisekedi, est l’une des retombées positives de la visite du chef de l’Etat aux Emiras arabes unis.

Pour sa part, LCT, leader mondial du transport maritime avec une forte connaissance dans la gestion des terminaux à conteneurs, voudrait transposer son expérience de longue durée et partager ses connaissances aux usagers de grand pool économique de la ville portuaire de Matadi. Ce groupe avec plus de 800 bateaux dans le monde et qui assure le transport des milliers des conteneurs, va permettre à la RDC d’être mieux connectée aux autres parties de la planète pour faire l’import et l’export. Le projet de modernisation du port de Matadi estimé à plus de 300 millions de dollars USD, s’échelonne sur deux étapes.

La première de 180 millions va s’étendre sur trois à quatre ans. Elle consiste à rénover et à moderniser le port de Matadi. La 2e de 120 millions de dollars, va servir à rénover et à moderniser les équipements afin de permettre aux conteneurs grues de faire les mouvements sans incidents.

« Certainement rassurer l’ensemble des agents de l’ONATRA. Nous sommes là pour travailler main dans la main. C’est un investissement conséquent de près de 300 millions de dollars USD sur toute la durée de la concession. Nous sommes venus améliorer la qualité des services des armateurs. Nous sommes là pour moderniser les infrastructures, apporter des équipements neufs, permettre aux agents de l’ONATRA qui vont travailler dans le terminal d’être dans les meilleures conditions possibles avec la sécurité au maximum, parce que la priorité du groupe, c’est toujours la sécurité », indique Thibault Chaudet-Filmont, manager terminal investments.

Du côté Onatra, il y aura deux sortes des retombées : la redevance fixe qui se fait annuellement et la redevance variable qui marche en fonction du nombre des conteneurs.
« Nous sommes toujours à la recherche du développement intégral de notre pays et les infrastructures comme les ports et les aéroports en font partie. Et que tous les partenariats qui peuvent encourager ce développement sont les bienvenus à condition que ça soit du gagnant-gagnant. Nous sommes en train de travailler avec le partenaire pour que nous puissions atteindre ce niveau-là de gagnant-gagnant et rassurer les Congolais, surtout les travailleurs de l’ONATRA que la direction générale et le conseil d’administration sont à pied d’œuvre pour finaliser ce travail dans la vision fixée clairement par l’autorité du pays. MCTC est déterminé à renforcer les capacités des Congolais, car il compte utiliser la main d’œuvre locale dans un partenariat gagnant-gagnant avec l’ONATRA pour redorer l’image de marque du port public de Matadi.

-Créer un Fonds social-

Contrairement à ce que raconte un syndicaliste qui visiblement s’oppose à la vision du chef de l’Etat, la concession permettra la réhabilitation et la modernisation du terminal à conteneurs du port de Matadi, portant ainsi le niveau de service aux meilleurs standards internationaux. Les travaux de construction de nouvelles infrastructures et l’acquisition de nouveaux équipements vont générer des revenus importants pour l’État et l’ONATRA sous forme de redevances de concession. De plus, la concession prévoit la formation et le renforcement des capacités de travailleurs ainsi que le transfert des technologies, ce qui permettra d’améliorer les compétences et l’efficacité des opérations portuaires. La concession va sécuriser et pérenniser les emplois des travailleurs de l’ONATRA. En effet, MCTC s’est engagé à recruter en priorité les travailleurs de l’ONATRA en tenant compte de ses besoins opérationnels.

Signalons que dans le cadre de cette concession, l’État et MCTC ont prévu une structuration qui assurerait la mise en place par le gouvernement d’un Fonds social afin de régler durablement le passif social de l’ONATRA qui frappe durement les travailleurs et leurs familles. Pour rappel, les ambitions de MCTC sont alignées sur la vision du président, Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo. Ainsi, MCTC est fier et honoré de contribuer à la mise en œuvre du volet infrastructure du programme du chef de l’État. Cette collaboration reflète l’engagement du leader mondial du secteur à soutenir le développement et la modernisation des infrastructures en République démocratique du Congo, en accord avec les objectifs du gouvernement pour le progrès et la prospérité du pays.

Le Quotidien

Nos tags

Élection
Ceni
Politique
GUERRE
Agression
Culture
Économie

La Première ministre Judith Suminwa a exprimé vendredi son ferme engagement à faire exécuter le programme d’actions du gouvernement calqué sur les six engagements du président de la République repris dans son son discours d’investiture, après sa réélection pour un second quinquennat.


Nation

Lors de la première réunion du gouvernement Suminwa vendredi à la Cité de l’Union africaine à Kinshasa, le président de la République, Félix Tshisekedi, a invité les nouveaux ministres à se mettre résolument au travail pour répondre aux attentes du peuple congolais.

Taux de change

DeviseCDF
1 Dollar Usa2,803.00 CDF
1 Euro3,044.90 CDF
1 Yuan384,59 CDF
1 FCFA 4,64 15686 CDF

Appel d'offres

Sélection des fournisseurs des équipements médicaux en faveur des projets du FCP III – Phase transitoire en Ituri et au Sud Kivu


offres d'emploi

logo

2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.

Ouragan cd




2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.