Le Direct
Radio

Coulisses sur les acteurs étrangers du coup d’Etat déjoué

Le porte-parole de l’armée congolaise a révélé mardi le nom du troisième Américain impliqué dans un coup d’État déjoué à Kinshasa, tandis que les membres de la famille en Utah se sont réunis pour pleurer Christian Malanga, le chef excentrique de l’attaque effrontée qui visait le palais présidentiel le dimanche à l’aube.

Par AFP avec Ouragan

Les militaires congolais quadrillent la ville de Kinshasa @Photo Droits tiers.

publié le 24 mai 2024 à 04:16:00

Le général de brigade Sylvain Ekenge a déclaré à l’Associated Press que le troisième Américain était Taylor Thomson. Il n’a pas été possible de savoir immédiatement si Thomson faisait partie des personnes arrêtées ou tuées dimanche matin à la suite de l’attaque du Palais de la Nation et d’une autre attaque contre la résidence de M. Kamerhe, un proche allié du président Félix Tshisekedi.

Malanga, décrit comme un Américain naturalisé, a été tué dans une fusillade au Palais de la Nation après avoir résisté à son arrestation. Le Département d’Etat a déclaré qu’il ne pouvait pas confirmer que Malanga était un citoyen américain. Les deux autres Américains impliqués étaient un trafiquant de marijuana condamné et le fils de Malanga, Marcel, âgé de 21 ans. Les autorités tentent toujours de comprendre comment le jeune homme est passé de l’école de football de l’Utah à la tentative présumée de renverser le dirigeant de l’un des plus grands pays d’Afrique.

“Mon fils est innocent” , a écrit sa mère, Brittney Sawyer, dans un courriel adressé à l’Associated Press lundi. Mme Sawyer avait régulièrement publié des photos de famille sur les réseaux sociaux, dont une en décembre montrant Marcel, une jeune sœur et un bambin se serrant dans des pyjamas de Noël assortis. En 2020, elle a posté des photos de Marcel soulevant des poids et dansant pendant le confinement.

Dans un message publié sur Facebook tôt lundi, Mme Sawyer a écrit avec colère que son fils avait suivi son père. “Il s’agissait d’un garçon innocent qui suivait son père. Je suis tellement fatiguée de toutes ces vidéos qui sont postées partout et qui me sont envoyées. Dieu s’occupera de vous !”

Une vidéo qui a circulé sur les réseaux sociaux au cours du week-end montrait son fils aux côtés d’un homme blanc ensanglanté, dont l’identité n’était pas claire, tous deux couverts de poussière et entourés de soldats congolais. Marcel a les mains levées et un air effrayé sur le visage.

Lundi, au domicile de West Jordan de la mère de Christian Malanga, Chantal Malanga, des membres de la famille se sont réunis pour pleurer le leader décédé. Un flot continu d’amis est venu apporter des assiettes de nourriture et présenter leurs condoléances.

Sydney, un cousin de Christian Malanga, a affirmé à AP que la famille se sentait “le cœur brisé” et “tellement à vif” après avoir appris sa mort. Ils discutaient d’un éventuel enterrement dans l’Utah, a-t-elle dit, sans donner plus de détails.

On ne sait pas exactement comment Malanga a recruté les autres Américains pour son attaque contre l’État congolais. Son lien avec Benjamin Reuben Zalman-Polun, qui a plaidé coupable en 2015 de trafic de marijuana, semble s’être fait par l’intermédiaire d’une société d’extraction d’or créée au Mozambique en 2022, selon un journal officiel publié par le gouvernement mozambicain et un rapport de la lettre d’information d’Africa Intelligence.

L’homme d’affaires américain Cole Ducey, également cité comme responsable de la société minière dans le journal mozambicain, a déclaré avoir rencontré Christian Malanga lorsqu’ils ont été présentés par une connaissance commune il y a quelques années et qu’ils ont brièvement envisagé d’investir ensemble dans des concessions minières au Mozambique . Ducey a rappelé qu’il avait également rencontré Zalman-Polun, que Malanga avait croisé à Washington, D.C.

Ducey a précisé qu’ils n’ont jamais discuté de la situation politique en RDC ou du désir de Malanga de faire partie du gouvernement de ce pays. Ducey a ajouté qu’il avait finalement décidé de ne pas faire affaire avec les deux hommes.

“Nous avons simplement examiné quelques concessions minières au Mozambique” , a expliqué M. Ducey à propos de M. Malanga. “Je ne le connaissais pas très bien, mais d’après ce que j’ai compris, il n’était pas très intelligent.”

Il a indiqué n’avoir eu aucun contact avec Malanga et Zalman-Polun depuis environ deux ans et a été choqué de lire leur implication présumée dans une violente tentative de coup d’État .

“Je n’ai rien à voir avec cela et je n’ai pas été impliqué de quelque manière que ce soit” , a déclaré M. Ducey, qui se trouvait en Eswatini lundi, en faisant référence aux informations parues dans les médias congolais le citant parmi les attaquants.

La tentative de coup d’État présumée a commencé à la résidence de Kinshasa de Vital Kamerhe, élu mercredi à la présidence de l’Assemblée nationale. Deux de ses gardes ont été tués comme aussi un assaillant, selon les autorités.

Malanga, quant à lui, diffusait en direct une vidéo depuis le palais présidentiel dans laquelle on le voit entouré de plusieurs personnes en uniforme militaire qui se promènent au milieu de la nuit. Il a, par la suite, été tué alors qu’il résistait à son arrestation, ont indiqué les autorités congolaises qui n’ont pas précisé comment les assaillants avaient pu pénétrer dans le palais.

Dino Mahtani, qui a travaillé en RDC pendant des années en tant que journaliste puis conseiller politique auprès de l’ONU entre 2015 et 18, a déclaré à l’AP que Malanga avait probablement été piégé ou trahi. “Il est vraiment difficile d’imaginer comment 20, 30 gars ont pensé qu’en prenant d’assaut le palais présidentiel quand il n’y a personne à 4 heures du matin, ils pourraient en quelque sorte prendre le contrôle de l’État congolais”, a-t-il douté. “Il pourrait s’agir de comploteurs externes, mais étant donné ses relations étroites avec au moins l’un des commandants militaires actuels de Tshisekedi, il est possible que le complot ait été connu à l’intérieur du pays.”

Nos tags

Élection
Ceni
Politique
GUERRE
Agression
Culture
Économie

L’Observatoire de la liberté de la presse en Afrique (OLPA), a condamné avec véhémence les actes d’intimidation contre une responsable d’un média basé à Goma, capitale du Nord-Kivu, de la part des individus arborant la tenue de la Direction générale des migrations (DGM).


People

Une réponse inattendue mais digne d’un homme de Dieu. Le pasteur Marcello Tunasi est revenu sur les propos injurieux tenus par le polémiste, Denis Lessie, sur sa défunte femme, Blanche Tunasi. Sur ses réseaux sociaux, le représentant de l’Eglise La Compassion a publié un message de pardon. Le prédicateur invite également ses adeptes à prier pour “l’homme de pétage”, “car selon lui, il a besoin de restauration et d’amour”.

Taux de change

DeviseCDF
1 Dollar Usa2,805.00 CDF
1 Euro3,005.84 CDF
1 Yuan386.34 CDF
1 FCFA 4,63 64437 CDF

Appel d'offres

Consultant (firme) pour l’élaboration de l’EIES relative aux travaux prioritaires d’amélioration du système d’alimentation en eau potable de la ville de Kananga


offres d'emploi

logo

2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.

Ouragan cd




2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.