Le Direct
Radio

ACE, Lama s’enfonce dans le faux

Depuis sa nomination le 25 juillet 2023 jusqu’à ce jour, le directeur général de l’Agence congolaise de l’environnement (ACE), Delphin Lama donne l’impression, si ce n’est peut-être le cas déjà, de ne rien comprendre de son rôle au sein de cet établissement public, au point d’affirmer tout haut qu’il n’a confiance en personne alors qu’il fait écrire des papiers de presse confirmant le contraire. Accuser ceux qui ne gèrent pas l’ACE d’être une bande de prédateurs alors que ces derniers ne sont pas payés depuis leur nomination et quand surtout on est le seul patron à bord, les bonnes consciences se demandent qui, dans ces deux cas, est prédateur!

Par Kokolo Jean

Le DG de l’ACE, Delphin Lama lors de la remise et reprise avec le chargé des missions, l’actuel DGA J.C Emene @Photo Droits tiers.

publié le 19 mai 2024 à 01:24:00

La tactique de Lama vise à tromper l’opinion, selon les syndicalistes, lorsqu’il avait pris surtout l’engagement d’évaluer les précédents travaux, de travailler au profit de la nation et de corriger les erreurs du passé. Dans cette optique, il aurait alors encouragé les agents et cadres à travailler et développer l’ACE…lui qui n’a confiance en personne. “Un tissu de mensonges cousu de fil rouge”, assène le collectif des permanents de la délégation syndicale.

En effet, sans la moindre preuve, M. Lama accuse l’ancien chargé des missions et actuel directeur général adjoint d’avoir, en son temps, minoré les recettes et que lui s’emploierait à restaurer aujourd’hui l’ordre dans la gestion des recettes ce, en associant les délégués syndicaux.

Les syndicalistes constatent malheureusement que persévérant dans ses mensonges, le DG nie n’avoir jamais procédé à l’engagement de nouveaux agents, encore moins délocalisé le siège de la direction générale, ni changé de logo de l’établissement à l’insu de la tutelle et du conseil d’administration. Encore un mensonge ignoble. Et pourtant, le rapport des ressources humaines et le mémorandum de la délégation syndicale sont clairs comme aussi le rapport préliminaire de l’Inspection générale des finances. Quant au changement de logo et la délocalisation du siège de l’établissement, la demande d’explication lui adressée par la tutelle dit tout.

Lorsque sieur Lama accuse son DGA de répandre de fausses informations sur lui en se servant des canaux non autorisés pour communiquer, les syndicalistes pensent qu’il devra également se souvenir du passage de certains membres de son cabinet notamment son chef de cabinet, Abraham Otshudi et un certain professeur Fimpa, l’un de ses conseillers dans les médias, pour attaquer tous ceux qui ne partageaient pas ses insuffisances.

Autres faits, nier n’avoir pas trouvé un million de dollars à la caisse, mais plutôt 900 000 $US et que ceux-ci auraient servi à payer les charges fixes de l’ACE de septembre 2023 à février 2024, l’on comprend clairement que Delphin Lama, de ses propres efforts n’a encore rien mobilisé car c’est justement depuis fin février 2024 que les agents ne sont plus payés, ajoute le collectif. Alors où serait passé sa prétendue maximisation de recettes tant vantée ?

Par ailleurs, depuis leur nomination, les administrateurs, les commissaires aux comptes y compris le DGA n’ont jamais été payés. Ils accusent tous des arriérés de plus ou moins 8 mois de salaires et ou indemnités. En plus, ils n’ont jamais perçu les frais d’installation moins encore les frais de fonctionnement pour le conseil d’administration depuis leur installation jusqu’ à ce jour. Le président du conseil d’administration n’a pas de véhicule, mais le directeur de cabinet du DG est doté d’un véhicule de fonction.

Dans l’une de ses réponses à la demande d’explications lui infligée par la tutelle le 6 janvier 2024, M. Lama avait alors soutenu dans sa réponse du 5 février 2024 concernant l’achat de 8 véhicules 4X4 que le décès du patron de la société (concessionnaire) qui avait retardé le processus d’acquisition. Et de préciser qu’il attendait la nomination d’un autre DG pour relancer le dossier, sinon tout reprendre à zéro. Mais curieusement aujourd’hui, Monsieur Lama change de version arguant qu’il s’agissait plutôt d’un crédit qu’une banque de la place devait octroyer à l’ACE, mais qu’elle se serait, par la suite, rebiffée. Comprenne qui pourra!

Au sujet des soins médicaux, sans associer la représentation du personnel et les ressources humaines, l’établissement tout entier a été seulement surpris de voir la note de service informant les uns et les autres de la nouvelle convention médicale. Pour preuve, les correspondances en protestation de la délégation syndicale existent. Signée de gré à gré à hauteurs de 3 500$ le mois, cette convention médicale, apprend-t-on de sources syndicales, serait actuellement passée à 15 000$ le mois. Et certains membres du cabinet du DG y amèneraient des individus inconnus de l’ACE.

Avec ce bras de fer ouvertement engagé d’une part entre le DG et ses collègues administrateurs, d’autre part, entre lui et les directeurs, mais aussi entre lui et la délégation syndicale soutenue par les agents, Delphin Lama peut avoir tous les soutiens du monde, mais il est clair qu’il creuse déjà sa propre tombe. D’après certaines indiscrétions, une interpellation en bonne et due forme sera bientôt actionnée, une fois le bureau définitif de l’Assemblée nationale, installé.

Nos tags

Élection
Ceni
Politique
GUERRE
Agression
Culture
Économie

La Première ministre Judith Suminwa a exprimé vendredi son ferme engagement à faire exécuter le programme d’actions du gouvernement calqué sur les six engagements du président de la République repris dans son son discours d’investiture, après sa réélection pour un second quinquennat.


Nation

Lors de la première réunion du gouvernement Suminwa vendredi à la Cité de l’Union africaine à Kinshasa, le président de la République, Félix Tshisekedi, a invité les nouveaux ministres à se mettre résolument au travail pour répondre aux attentes du peuple congolais.

Taux de change

DeviseCDF
1 Dollar Usa2,803.00 CDF
1 Euro3,044.90 CDF
1 Yuan384,59 CDF
1 FCFA 4,64 15686 CDF

Appel d'offres

Sélection des fournisseurs des équipements médicaux en faveur des projets du FCP III – Phase transitoire en Ituri et au Sud Kivu


offres d'emploi

logo

2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.

Ouragan cd




2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.