Le Direct
Radio

UDPS, opération “Qui veut devenir mandataire”

Les cybercafés et bureautiques de fortune autour de la 10e rue Limete industriel, dans les environs de la permanence de l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS), ont fait de bonnes affaires dans la soirée du 10 avril 2024. CV et lettres de motivation… et surtout lettres des ambitions ont été rédigés et imprimés à la queue leu leu. Les clients sont tous estampillés, UDPS.

Par Landry Amisi

La permanence de l’Udps envahie par les cadres venus déposer leurs dossiers d’ambition en vue d’éventuelles nominations dans les entreprises publiques @Photo Droits tiers.

publié le 12 avril 2024 à 02:16:00

Le parti présidentiel, première force politique du pays, n’a rien communiqué sur sa réunion convoquée le 10 avril 2024 par son secrétaire général, Augustin Kabuya Tshilumba, au siège national situé à la 10e rue Limete à Kinshasa. Pourtant, la réunion était consacrée, selon le communiqué daté du mardi 9 avril, sous seing du SG, sur “les enjeux politiques de l’heure”.

Et le communiqué poursuivait qu’au regard de l’importance de la matière inscrite à l’ordre du jour, le secrétaire général de l’UDPS informe aux élus nationaux que la présence de chacun et chacune est indispensable. “Que s’est-on donc dit à l’UDPS ?”. En tout cas, l’engouement dans les cybercafés et bureautiques de fortune aux alentours de la permanence du parti présidentiel aura trahi la confidentialité de la principale résolution de la réunion.

Un coup d’œil, type paparazzi, d’un limier du bihebdomadaire Ouragan qui, par le hasard des circonstances, s’est retrouvé dans un cyber sur avenue Gerberas, révèle le destinataire et les ampliataires de la fameuse lettre d’ambition. Il s’agit de M. Tezo Kia-Nsi, chargé de gérer les ambitions auprès d’Augustin Kabuya. En clair, tout le monde, élu national ou non, membre de l’UDPS/Tshisekedi fait part à M. Tezo de ses ambitions de diriger telle ou telle autre entreprise publique. À l’instar de cette lettre que le limier du bihebdomadaire Ouragan a lorgné : “J’ai l’ambition d’être DG de l’entreprise, régie financière”. Nul doute, Tezo Kia-Nsi aura des migraines non seulement dans sa lecture de toutes les lettres d’ambition et pièces jointes mais surtout pour comprendre qui veut être mandataire de quelle entreprise.

Déjà “entreprise, régie financière”, ça doit donner du tournis! Et par-dessus tout, certains observateurs de la classe politique, contactés par Ouragan, redoutent que les militants de l’Udps admettent mal dans leur majorité l’obligation qui s’impose au parti présidentiel, quoique large vainqueur de dernières législatives, d’ouvrir les entreprises du Portefeuille à d’autres regroupements politiques de l’Union sacrée.

À ce jour, le Portefeuille dispose de 63 entreprises et établissements publics dont ceux relevant du domaine parapublic. Il s’agit notamment de 21 sociétés commerciales avec statuts de société anonyme conformément aux actes uniformes de l’OHADA dont il capte, à travers la DGRAD, les dividendes des sociétés commerciales, à savoir la Société commerciale des transports et des ports (SCTP ex-ONATRA), la Régie des voies aériennes (RVA), la Regideso, la Caisse d’épargne du Congo (CADECO), la Comminière, la Société des mines d’or de Kilo-Moto (SOKIMO), la Société nationale d’assurances (SONAS), les Lignes maritimes congolaises (LMC ex-CMDC), la Gécamines, la SONAHYDROC (ex COHYDRO), la Société nationale des chemins de fer congolaise (SNCC), la Société congolaise des postes et des télécommunications (SCPT ex-OCPT), la Compagnie des voies maritimes (CVM ex-RVM), la Société nationale d’électricité (SNEL), la SCMK-Mn (ex-Kisenge Manganèse, la SAKIMA, la SODIMICO, COBIL ou encore la Société de charbon de Makala). Il est également des sociétés minières et pétrolières d’économie mixte dont il tire des dividendes, Sacim Crown mining SARL, Alphamin BISIE ainsi que FINA-CONGO, ENGEN DRC, TOTAL RDC et SOCIR.

La liste des sociétés d’économie mixte se complète avec la Cimenterie de Lukala, les entreprises agro-industrielles Midema, Kwilu-Ngongo, Socope ainsi que les sociétés financières et de services ci-après, Sonal, BCDC, Seguse SA et Amicongo SA.

Le Portefeuille aligne aussi des entreprises parapubliques dont il jouit d’une part des recettes captées par la DGRAD à travers les dividendes sur les parts ou actions cédées à l’État dans le capital d’une entreprise minière d’exploitation à savoir, Frontier SA, Alphamin, Metalkol, Société du Katanga mining, Congo Dongfang… Mabende. Il y a aussi douze établissements publics dont il capte l’excédent de gestion : Cnss, Ogefrem, Occ, FPI, Fonet, Inpp, Onapac, Iccn, etc.

Nos tags

Élection
Ceni
Politique
GUERRE
Agression
Culture
Économie

L’Inspection générale des finances a été conviée à la 8e édition du forum Géoscience qui a eu lieu le jeudi 16 mai 2024 à l’université de Kinshasa. A cette occasion, l’inspecteur général des finances, chef de brigade des marchés publics, Gabriel Kabanangi, représentant le numéro un de l’IGF- Jules Alingete, a sensibilisé les étudiants de l’université de Kinshasa sur le travail abattu par le service de contrôle supérieur enraciner la bonne gouvernance au pays.


Aviation

La filiale Westminster Aviation Security Services va assurer la sûreté dans cinq aéroports congolais. Ouragan avait annoncé la nouvelle. Le contrat signé le 14 avril dernier entre la filiale britannique et le gouvernement congolais porte sur le financement, le développement, la maintenance, la formation et l’exploitation des services de sécurité dans les cinq aéroports congolais.

Taux de change

DeviseCDF
1 Dollar Usa2,775.00 CDF
1 Euro2,992.28 CDF
1 Yuan383.56 CDF
1 FCFA4,13665 CDF

Appel d'offres

Acquisition de 26 Motos Tout terrain destinées aux Coordinations Provinciales du PADRIR


offres d'emploi

logo

2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.

Ouragan cd




2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.