Le Direct
Radio

“Le peuple fissuré”, ce que cache les œuvres de l’artiste Sisqo Ndombe

 

Dans le calme feutré, les œuvres de Sisqo Ndombe se dressent comme des témoins silencieux de la condition humaine. Il peint ses tableaux en décrivant la réalité africaine contemporaine d’où le concept : Peuple fissuré. “Mes œuvres sont le reflet d’une réalité souvent ignorée, celle d’un peuple laissé-pour-compte, abandonné par ceux qui sont censés le protéger et le guider”, déclare l’artiste à Ouragan.

Par Patrick Mputu

Sisqo Ndombe, artiste peintre en pleine réalisation de l’une de ses œuvres @Photo Ouragan.

publié le 12 avril 2024 à 01:57:00

Les productions de peintre offrent un regard poignant sur les profondes cicatrices sociales et économiques qui marquent les populations africaines. Chaque coup de pinceau révèle une histoire, chaque nuance exprime une douleur. Les visages figés dans un mélange d’angoisse et de résignation, les paysages déchirés par la négligence et l’avidité.

Tout raconte le récit d’un peuple écartelé entre ses aspirations et la réalité brutale de son quotidien. “Mes productions sont l’expression de la douleur collective, de l’incertitude face à un avenir qui semble s’éloigner chaque jour un peu plus. Je veux que mes œuvres soient un miroir dans lequel chacun puisse se reconnaître, un appel à la prise de conscience et à l’action”, explique-t-il.

Sisqo exprime la dure vérité : celle d’un peuple abandonné par des dirigeants qui ont failli à leur devoir. Ainsi, ses tableaux deviennent des miroirs déformants où se reflètent les inégalités flagrantes, la corruption endémique et l’absence criante de perspectives d’avenir.

Pourtant, au cœur de ce désespoir palpable, une lueur d’espoir est visible. Car chaque brisure porte en elle le potentiel d’une renaissance. Sisqo ne condamne pas, il interpelle. Son art invite à la réflexion, à la prise de conscience collective et à l’action. “Dans chaque fissure, il y a une opportunité de reconstruction, une chance de renouveau”, souligne-t-il.

Mais “le noir” (comme ses proches l’appelent), ne se contente pas de dépeindre le désespoir : “Mon art est un cri d’espoir, une invitation à transcender nos divisions et à œuvrer ensemble pour un avenir meilleur”, a-t-il précisé.

À travers une palette artistique, l’artiste exprime un cri silencieux, une douleur difficile à extérioriser qui submerge la vie quotidienne des Africains. Ainsi donc, l’art peut être un phare d’espoir de tout un peuple.

https://www.instagram.com/reel/C5K8wQiIC9Y/?igsh=eTVwYzAxM2FzemEz

Nos tags

Élection
Ceni
Politique
GUERRE
Agression
Culture
Économie

L’Inspection générale des finances a été conviée à la 8e édition du forum Géoscience qui a eu lieu le jeudi 16 mai 2024 à l’université de Kinshasa. A cette occasion, l’inspecteur général des finances, chef de brigade des marchés publics, Gabriel Kabanangi, représentant le numéro un de l’IGF- Jules Alingete, a sensibilisé les étudiants de l’université de Kinshasa sur le travail abattu par le service de contrôle supérieur enraciner la bonne gouvernance au pays.


Aviation

La filiale Westminster Aviation Security Services va assurer la sûreté dans cinq aéroports congolais. Ouragan avait annoncé la nouvelle. Le contrat signé le 14 avril dernier entre la filiale britannique et le gouvernement congolais porte sur le financement, le développement, la maintenance, la formation et l’exploitation des services de sécurité dans les cinq aéroports congolais.

Taux de change

DeviseCDF
1 Dollar Usa2,775.00 CDF
1 Euro2,992.28 CDF
1 Yuan383.56 CDF
1 FCFA4,13665 CDF

Appel d'offres

Acquisition de 26 Motos Tout terrain destinées aux Coordinations Provinciales du PADRIR


offres d'emploi

logo

2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.

Ouragan cd




2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.