Le Direct
Radio

La PM, Judith Suminwa armée pour relever le défi

Elle succède à Sama Lukonde. Judith Suminwa a été nommée lundi Première ministre par le président Félix Tshisekedi. L’ex-ministre du Plan, une cinquantaine d’années, est la première femme à accéder à ce poste. Sa nomination met fin à une tradition qui, depuis l’indépendance, voudrait qu’un homme soit toujours chef de l’exécutif. Experte en développement, Suminwa a le profil d’une battante armée pour surmonter les grands défis.

Par Jeanric Umande

La nouvelle cheffe du gouvernement, Judith Suminwa @Photo Droits tiers.

publié le 2 avril 2024 à 03:00:00

Après de longues semaines de spéculations, Judith Suminwa a été nommée lundi 1er avril Première ministre à la place de Sama Lukonde, débarqué après un entretien à huis clos avec le président Tshikesedi. La dame de fer était pressentie à ce poste. Elle se veut plus technocrate que politique, une posture peu habituelle dans le microcosme politique congolais. Au ministère du Plan où elle évoluait, plusieurs experts interrogés par Ouragan ont loué ses qualités, mais sans s’avancer sur ses performances.

Charge lui revient désormais de relever le pari difficile d’un pays continent aux multiples problèmes. Comme Sama, la cheffe du gouvernement, méconnue du grand public, sera dans la lumière mais sans faire ombrage à Tshisekedi. Membre de l’Udps, son ascension est sûrement liée à sa compétence. Suminwa a fourbi ses armes aux côtés de François Mwamba au Conseil présidentiel de veille stratégique (CPVS) avant d’occuper le poste de ministre du Plan.

– Faire plus que son prédécesseur –

La première femme cheffe du gouvernement a rendez-vous avec l’histoire. Elle doit démentir les préjugés misogynes et démontrer qu’à compétence égale, la femme peut faire mieux qu’un homme. Ses premiers mots ont été évocateurs. Elle a promis au chef de l’État de bosser dur pour mériter sa confiance. “J’ai indiqué au chef de l’État qu’il pouvait compter sur ma loyauté et l’aider à bien mener le développement de notre pays (RDC) et que nous puissions, sur base de ses engagements lors de son investiture, travailler pour la paix et le développement et que le peuple congolais puisse bénéficier de ses ressources”.

Consciente de sa lourde responsabilité, elle sait que la tâche sera ardue mais affiche les velléités de résistance et donne les gages de réussir son challenge. “Je sais que la tâche est grande et les défis immenses. Avec le chef de l’État et avec l’appui du gouvernement, de toutes les institutions et de la population congolaise, on y arrivera”.

– Réaliser les promesses de campagne de Fatshi –

Pour son deuxième quinquennat, Tshisekedi a promis de créer des emplois, de diversifier l’économie, de développer l’agriculture, de poursuivre son plan de développement du Congo profond, mais aussi de protéger le pouvoir d’achat des ménages. Si Suminwa a réussi à piloter le programme PDL 145 territoires, elle devra montrer plus de caractère pour relever les défis sécuritaire, social et économique. Sur le plan sécuritaire, le brûlant dossier de la guerre du M23 la hante déjà. Elle n’a pas hésité, dans sa première prise de parole, à faire un clin d’œil aux populations meurtries de l’est du pays. “Mes pensées vont dans l’est et dans tous les coins du pays qui, aujourd’hui, sont confrontés à des conflits face à des ennemis cachés, qui ne se révèlent pas, mais que l’on trouvera et chassera d’une manière ou d’une autre. Je pense à toutes ces populations et je suis de cœur avec elles”, a-t-elle compati.

Autre défi, le social de la population. Des revendications ont fusé de partout pendant la campagne. L’actuel locataire du Palais de la Nation a été apostrophé par la population sur la vie chère. Suminwa fera face à ce chantier difficile. Elle devra inverser la tendance. Enfin, le roi dollar qui galope, doit être stoppé. La Première ministre hérite d’un pays déchiré aussi bien par la guerre que par une situation socio-économique catastrophique. Plus de discours, Suminwa sera jugée à l’œuvre. Aller sur le terrain pour tâter la vie des Congolais lui donnera un aperçu global de la situation que de s’affaler dans son fauteuil quotidiennement à la Primature.

Des machos ont prédit, dans plusieurs messages postés sur les réseaux sociaux, que cette femme ne réussirait pas. À Judith Suminwa de démontrer le contraire et de déjouer tous les pronostics négatifs qui la visent directement. Ses premières mesures donneront le ton de sa gouvernance, prévient un ancien membre du gouvernement. Rupture ou continuité, Suminwa doit opérer des choix forts pour se frayer le bon chemin.

– Qui est Judith Suminwa ? –

Judith Tuluka détient un diplôme d’études complémentaires en Travail dans les pays en voie de développement. Elle est également détentrice d’une maîtrise en économie appliquée. La cheffe du gouvernement congolais a fait ses études supérieures à l’Université libre de Bruxelles (ULB).

Bien avant, la successeure de Sama Lukonde était coordonnatrice adjointe du Conseil présidentiel de veille stratégique (CPVS), une structure technique qui fait le suivi et l’évaluation de la mise en œuvre des engagements du président de la République repris dans le programme commun du gouvernement.

Cette femme experte a travaillé en tant que stagiaire dans une banque avant d’être recrutée auprès d’une agence des Nations unies. Elle occupera le poste d’assistante administrative et financière. Plus tard, elle devint experte nationale dans un Projet d’appui communautaire dans l’est de la RDC pour le compte du Programme des Nations unies pour le développement (PNUD).

Nos tags

Élection
Ceni
Politique
GUERRE
Agression
Culture
Économie

Afin de vulgariser la langue, la culture et la littérature russes, l’ambassadeur de la Fédération de Russie au Congo-Kinshasa a lancé jeudi la semaine de la langue russe à l’université libre de Kinshasa (ULK) en présence de l’équipe dirigeante de cette alma mater.


Humanitaire

Le Collectif “SOS RD Congo pour Goma 2024” a récemment lancé une collecte de dons en nature et financiers pour venir en aide aux déplacés situés dans la périphérie de Goma. La première phase qui a pris fin le 7 avril, a permis de rassembler une quantité considérable de vêtements, chaussures, médicaments et de denrées alimentaires.

Taux de change

DeviseCDF
1 Dollar Usa2,780.00 CDF
1 Euro3,021.86 CDF
1 Yuan384.38 CDF
1 FCFA4,13665 CDF

Appel d'offres

Acquisition de 13 véhicules pour la Coordination de l’UC-PIF et ses Antennes Provinciales


offres d'emploi

logo

2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.

Ouragan cd




2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.