Le Direct
Radio

La cheffe de l’OMC appelle à “garder la tête froide” si Trump devait imposer des tarifs douaniers

La directrice générale de l’Organisation mondiale du commerce Ngozi Okonjo-Iweala a appelé mardi les partenaires commerciaux des États-Unis à « garder la tête froide » si Donald Trump devait redevenir président et frapper, comme il s’y est engagé, les produits importés de 10% de droits de douane.

Par AFP

publié le 16 avril 2024 à 19:09:36

Si cela devait se produire, Mme Okonjo-Iweala espère que “les autres membres [de l’OMC] garderaient la tête froide et ne riposteraient pas, afin qu'[ils puissent] préserver le système commercial mondial”.

Le mois dernier, le candidat du parti républicain avait défendu sur la chaîne CNBC sa volonté d’imposer des droits de douane de 10% aux produits importés aux États-Unis, assurant qu’une baisse des impôts en limiterait les effets pour les consommateurs américains. .

Je suis un grand défenseur des droits de douane pour deux raisons. Tout d’abord pour leur efficacité économique, lorsque d’autres pays tentent de profiter de vous (…) mais au-delà de l’aspect économique, cela vous donne le pouvoir de négocier avec les autres pays, avait expliqué l’ancien président américain.

La directrice générale de l’OMC a une vision plus pessimiste des choses que Donald Trump sur les effets d’une telle décision.

“Je pense que cela aboutira très probablement à une approche du tac au tac des autres membres, qui chercheront également à imposer ce type de taxe en retour”, at-elle déclaré lors d’une intervention au centre de réflexion Washingtonien Peterson Institute for International Économie.

“Et puis je pense que ce sera chacun pour soi, ce qui bouleverserait la stabilité et la prévisibilité du commerce” mondial, estime-t-elle, suggérant fortement de négocier.

“Si cela ne marche pas et si nous ouvrons le système, tout le monde va perdre”, at-elle déclaré, insistant : “c’est une situation perdant-perdant, où il ne peut y avoir de vainqueur”.

J’espère que cela deviendra évident, afin que cela n’arrive pas, a dit Ngozi Okonjo-Iweala.

“Je ne contrôle pas l’élection américaine et donc nous croisons les doigts”, at-elle ajouté.

Lors de son mandat, Donald Trump avait imposé des tarifs douaniers punitifs notamment sur les importations de produits chinois pour forcer Pékin à s’asseoir à la table de négociation et à faire des concessions pour rééquilibrer la balance commerciale. Une politique qui in fine n’avait pas réellement modifié les équilibres commerciaux entre les deux premières puissances économiques mondiales.

Donald Trump avait également imposé des tarifs douaniers punitifs à l’Union européenne, qui avait riposté en surtaxant les produits américains.

Joe Biden, son successeur et rival pour l’élection de novembre 2024, avait apaisé les relations avec les alliés européens, mais maintenu la pression sur la Chine.

Nos tags

Élection
Ceni
Politique
GUERRE
Agression
Culture
Économie

L’Observatoire de la liberté de la presse en Afrique (OLPA), a condamné avec véhémence les actes d’intimidation contre une responsable d’un média basé à Goma, capitale du Nord-Kivu, de la part des individus arborant la tenue de la Direction générale des migrations (DGM).


People

Une réponse inattendue mais digne d’un homme de Dieu. Le pasteur Marcello Tunasi est revenu sur les propos injurieux tenus par le polémiste, Denis Lessie, sur sa défunte femme, Blanche Tunasi. Sur ses réseaux sociaux, le représentant de l’Eglise La Compassion a publié un message de pardon. Le prédicateur invite également ses adeptes à prier pour “l’homme de pétage”, “car selon lui, il a besoin de restauration et d’amour”.

Taux de change

DeviseCDF
1 Dollar Usa2,805.00 CDF
1 Euro3,005.84 CDF
1 Yuan386.34 CDF
1 FCFA 4,63 64437 CDF

Appel d'offres

Consultant (firme) pour l’élaboration de l’EIES relative aux travaux prioritaires d’amélioration du système d’alimentation en eau potable de la ville de Kananga


offres d'emploi

logo

2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.

Ouragan cd




2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.