Le Direct
Radio

Kinshasa, les arrêts de bus devenus des sites de décharges publiques

Kinshasa fait face à un sérieux problème de gestion des déchets. Trouver une solution urgente à cette crise devient un impératif. Aucune des 24 communes de la capitale n’échappe à cette triste réalité. Même la commune de Gombe, réputée miroir de la ville et centre des institutions, a été atteinte par ce fléau.

Par Lydie Matadi

Une décharge d’ordures improvisée sur le boulevard du 30 juin à Kinshasa devant l’arrêt Sabena @Photo Ouragan.

publié le 12 avril 2024 à 01:52:00

Le boulevard du 30 juin, la plus belle avenue de la capitale et du pays, présente depuis quelque temps une image peu reluisante. Il s’observe à chaque arrêt de bus des ordures, apparemment jetées de façon volontaire car bien emballées dans des sacs-poubelle. Les habitués de cette commune, aussi bien les visiteurs que les résidents, assistent ainsi impuissants à cette invasion d’immondices presque à chaque croisement des avenues.

Alors que cette artère du centre-ville de Kinshasa a été toujours bien entretenue, les sacs de détritus semblent remplacer les plantes ornementales le long de la voie. De Sabena, Sonas, Galeries présidentielles, Regideso, en passant par Mandela, Vodacom, chaque arrêt de bus possède sa décharge. À se demander s’il s’agit d’un concours pour primer l’arrêt qui va rassembler la plus grosse décharge d’immondices. Le défi est de taille d’autant plus que les petits gestes écolos sont négligés par la mairie.

La population kinoise, coutumière de ces espaces publics, est obligée de côtoyer au quotidien ces déchets et humer cette odeur nauséabonde comme s’il s’agissait d’un air parfumé aux fleurs. Un Kinois rencontré devant l’arrêt Sabena, en train d’attendre calmement le taxi, n’a pas caché son ras-le-bol de voir autant de déchets exposés sur le boulevard du 30 juin.

Yango Hôtel de ville bakangi too nini, bazotala nanu ba postes na bango? Entendez – Est-ce qu’il y a encore des activités à l’Hôtel de ville ? Ils ne sont préoccupés que par les discussions politiques liées au partage des postes de gestion?, a-t-il râlé.

Jeanine, agent d’une entreprise publique, a exprimé sa désolation de voir autant d’immondices s’amonceler sur le boulevard du 30 juin. Pire, la quantité augmente chaque jour qui passe. “Dans le temps, c’était impossible de voir des dépôts d’ordures entassés à autant d’endroits le long du boulevard. Ça fait la honte. L’autorité doit assainir ces lieux et même chasser ou arrêter les personnes qui viennent chaque jour déposer leurs sacs-poubelle à des endroits où les autres fréquentent à longueur de journée”, s’est-elle emportée.

Elle a conseillé aux riverains excédés d’alpaguer le bourgmestre de la Gombe lors de ses apparitions publiques. Le gouvernement provincial est invité à mener une véritable campagne d’assainissement le long du boulevard du 30 juin, une avenue qui ressemble de plus en plus à un site de décharge publique à cause de multiples poubelles placées à chaque arrêt de bus.

Nos tags

Élection
Ceni
Politique
GUERRE
Agression
Culture
Économie

Afin de vulgariser la langue, la culture et la littérature russes, l’ambassadeur de la Fédération de Russie au Congo-Kinshasa a lancé jeudi la semaine de la langue russe à l’université libre de Kinshasa (ULK) en présence de l’équipe dirigeante de cette alma mater.


Humanitaire

Le Collectif “SOS RD Congo pour Goma 2024” a récemment lancé une collecte de dons en nature et financiers pour venir en aide aux déplacés situés dans la périphérie de Goma. La première phase qui a pris fin le 7 avril, a permis de rassembler une quantité considérable de vêtements, chaussures, médicaments et de denrées alimentaires.

Taux de change

DeviseCDF
1 Dollar Usa2,780.00 CDF
1 Euro3,021.86 CDF
1 Yuan384.38 CDF
1 FCFA4,13665 CDF

Appel d'offres

Acquisition de 13 véhicules pour la Coordination de l’UC-PIF et ses Antennes Provinciales


offres d'emploi

logo

2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.

Ouragan cd




2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.