Le Direct
Radio

Gouvernorales au Kasaï oriental, l’abbé Pierre Kabamba décrie la corruption

Le président du Cadre de la société civile congolaise a fait des révélations fracassantes sur les scrutins des gouverneurs et vice-gouverneurs qui se sont déroulés au Kasaï oriental de 2006 à 2018. Le prélat a éventré le boa lundi 15 avril au cours d’une interview exclusive accordée à Ouragan.cd.

Par Martin Tshimanga

L’abbé Pierre Kabamba appelle le chef de l’État à nommer les gouverneurs @Photo Ouragan.cd.

publié le 16 avril 2024 à 08:24:14

Le président de la commission Justice et paix du diocèse de Mbuji-Mayi révèle dans cet entretien que de 2006 à 2018, tous les gouverneurs élus au Kasaï oriental, l’ont été par voie de corruption et tricherie. Mais six ans après, il craint que les mêmes pratiques décriées à l’époque souillent à nouveau la nouvelle élection du gouverneur et vice-gouverneur prévue d’ici fin avril conformément au calendrier de la Centrale électorale.

Comment comprendre que nous ayons passé le premier quinquennat du chef de l’État avec l’Udps majoritairement à l’Assemblée provinciale mais que la province ait sombré dans le noir, s’est-il ainsi interrogé.

A ses yeux, cet échec est l’œuvre des gouverneurs élus par corruption et tricherie. D’ailleurs, dit-il, la nouvelle élection des gouverneurs doit être considérée comme provisoire par le chef de l’État car ne devant s’atteler que pour une période d’une année. “Il doit nommer les gouverneurs en revenant sur la territoriale des non-originaires. Le président doit dissoudre toutes les Assemblées provinciales qui ne font absolument rien”, s’est revolté l’abbé Pierre Kabamba.

Le président du Cadre de la société civile rappelle que le Kasaï oriental est un patrimoine commun. Mais, “nous regrettons de constater encore la corruption des députés provinciaux par des candidats gouverneurs et sénateurs. Nous avons cette fois-ci un bon manager qui peut relever la province avec le social et les projets de développement. Cela va profiter à notre peuple”, a-t-il ajouté.

Malheureusement comme par le passé, tous les députés provinciaux ont été convoqués à Kinshasa pour leur imposer un candidat. Selon l’homme de Dieu, cette attitude signifie clairement que “la corruption gangrène encore notre système politique congolais”.

Lors du premier quinquennat du président Tshisekedi, le Kasaï oriental était l’unique province qui a été dirigée par 4 gouverneurs. Pire, tous de l’Udps. Ce revers est l’oeuvre de certains hauts cadres de l’Udps basés Kinshasa. “Ce sont eux les auteurs du blocage pour le décollage de la province”, pestent les jeunes de la Lucha Kasaï oriental, qui invitent avec insistance le président de la République à s’impliquer personnellement dans le casting des animateurs des instituions provinciales.

Nos tags

Élection
Ceni
Politique
GUERRE
Agression
Culture
Économie

L’Observatoire de la liberté de la presse en Afrique (OLPA), a condamné avec véhémence les actes d’intimidation contre une responsable d’un média basé à Goma, capitale du Nord-Kivu, de la part des individus arborant la tenue de la Direction générale des migrations (DGM).


People

Une réponse inattendue mais digne d’un homme de Dieu. Le pasteur Marcello Tunasi est revenu sur les propos injurieux tenus par le polémiste, Denis Lessie, sur sa défunte femme, Blanche Tunasi. Sur ses réseaux sociaux, le représentant de l’Eglise La Compassion a publié un message de pardon. Le prédicateur invite également ses adeptes à prier pour “l’homme de pétage”, “car selon lui, il a besoin de restauration et d’amour”.

Taux de change

DeviseCDF
1 Dollar Usa2,805.00 CDF
1 Euro3,005.84 CDF
1 Yuan386.34 CDF
1 FCFA 4,63 64437 CDF

Appel d'offres

Consultant (firme) pour l’élaboration de l’EIES relative aux travaux prioritaires d’amélioration du système d’alimentation en eau potable de la ville de Kananga


offres d'emploi

logo

2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.

Ouragan cd




2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.