Le Direct
Radio

Forages et lampadaires surfacturés, Odep et Licoco font bloc derrière l’IGF pour exiger la vérité des chiffres

La Ligue congolaise de lutte contre la corruption (Licoco) et l’Observatoire de la dépense publique (Odep) s’élèvent avec fougue contre “les chantages, menaces et intimidations” exercés par les ministres très bien connus comme des grandes pilleurs des richesses du pays en complicité avec les étrangers et prédateurs illégaux. “Les deux organisations considèrent que les précités violent la liberté d’opinion et d’expression garantis par la Constitution”.

Par Dan Kalala Kalambay

L’inspecteur général des finances, Jules Alingete @Photo Droits tiers.

publié le 13 avril 2024 à 15:26:54

Sans les citer nommément, le secrétaire exécutif de la Licoco, Ernest Mpararo, et le président du Conseil d’administration (P-CA) de l’Odep, le prof Florimond Muteba ont, ce n’est point une révélation, dans leur viseur, les ministres des Finances, Nicolas Kazadi Kadima-Nzuji et son collègue de Développement rural, François Rubota. Dans leur communiqué conjoint daté du 12 avril 2024, la Licoco et l’Odep rappellent que le ministère de Développement rural a signé, le 21 avril 2021, un contrat d’installation de 1 000 forages et de construction de stations mobiles de traitement d’eau dans 1 000 localités à travers le territoire national, pour un coût global de 398 982 383,41 USD, soit “398 982 USD en moyenne par station”.

Les deux organisations rapportent qu’à ce jour, 71 816 829 USD ont été payés au prestataire, représentant 241 stations finies. Par sa lettre n°1893/CAB/MIN.FINANCES/TRES/FMP/2023 du 24 août 2023 adressé au ministre d’Etat, ministre du Développement rural, l’argentier national a fustigé le décalage entre l’exécution physique et l’exécution financière du pays et a, en même temps, conditionné les prochains paiements par la livraison intégrale de 241 stations par le titulaire du marché.

Depuis, aucun autre paiement n’a été effectué, soutiennent Mpararo et Muteba.

Et de poursuivre, “en ce qui concerne le marché d’installation des lampadaires dans la ville de Kinshasa, le ministère des Finances a été saisi le 10 juin 2022, par le gouverneur de la ville province de Kinshasa” , en vue de solliciter le financement du projet d’acquisition et d’implantation de 2 594 kits solaires auprès de la société Solektra pour un montant total de 13 693 370,82 USD, “suivant le contrat signé en date du 31 mai 2022 entre le ville de Kinshasa et ladite société”. Mais face à la confusion qui s’en est suivie, le secrétaire exécutif de la Licoco et le P-CA de l’Odep encouragent l’IGF à rendre publiques les informations sur les détournements de deniers publics et sur la mauvaise gouvernance dans le but de faire reculer la
prédation financière dans le pays.

Et cela conformément à la convention des Nations unies sur la lutte contre la corruption. “La société civile rappelle que les deniers publics sont la propriété de toute la population et personne ne peut empêcher au souverain primaire d’être informé sur la manière dont ces fonds sont gérés”, soulignent la Licoco et l’Odep.

Les deux structures de la mouvance de la société civile invitent ainsi “ceux de gestionnaires publics qui sont hostiles à la redevabilité de s’abstenir de gérer les fonds publics”. Aussi Mpararo et Muteba exigent que soient publiés les noms des sites où l’on va installer les stations des forages et que les prix de chaque forage soient au préalable évalués.

La Licoco et l’Odep soutiennent, en effet, que les experts consultés par leurs soins estiment que les prix sont trop élevés. Autres exigences, la mise en place d’un comité de suivi de ces projets dont les coûts sont au-delà de 300 millions de dollars avec une participation de la société civile.

Mpararo et Muteba tiennent également à ce que soient mises à la disposition de la population, les informations sur l’implantation de 2 594 kits solaires auprès de la société Solektra pour un montant total de 13 693 370,82 USD, suivant le contrat signé le 31 mai 2022 entre le ville de Kinshasa et cette société.

Nos tags

Élection
Ceni
Politique
GUERRE
Agression
Culture
Économie

L’Inspection générale des finances a été conviée à la 8e édition du forum Géoscience qui a eu lieu le jeudi 16 mai 2024 à l’université de Kinshasa. A cette occasion, l’inspecteur général des finances, chef de brigade des marchés publics, Gabriel Kabanangi, représentant le numéro un de l’IGF- Jules Alingete, a sensibilisé les étudiants de l’université de Kinshasa sur le travail abattu par le service de contrôle supérieur enraciner la bonne gouvernance au pays.


Aviation

La filiale Westminster Aviation Security Services va assurer la sûreté dans cinq aéroports congolais. Ouragan avait annoncé la nouvelle. Le contrat signé le 14 avril dernier entre la filiale britannique et le gouvernement congolais porte sur le financement, le développement, la maintenance, la formation et l’exploitation des services de sécurité dans les cinq aéroports congolais.

Taux de change

DeviseCDF
1 Dollar Usa2,775.00 CDF
1 Euro2,992.28 CDF
1 Yuan383.56 CDF
1 FCFA4,13665 CDF

Appel d'offres

Acquisition de 26 Motos Tout terrain destinées aux Coordinations Provinciales du PADRIR


offres d'emploi

logo

2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.

Ouragan cd




2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.