Le Direct
Radio

535 millions USD évaporés, le réseau du groupe ERG démantelé par l’ARSP

L’Autorité de régulation de la sous-traitance dans le secteur privé (ARSP) a démantelé un vaste réseau d’associés figurant dans une affaire de prête-noms à la tête de neuf entreprises sous-traitantes ayant des marchés dans Boss Mining, Metalkol, Comide et Frontier SA, sociétés issues du groupe ERG.

Par Alexis Emba

Le DG de l’ARSP, Miguel Kashal Photo Droits tiers @Photo Droits tiers.

publié le 20 avril 2024 à 12:11:22

Ces associés figurants ont été manipulés par leurs partenaires expatriés qui leur ont caché des transactions énormes évaluées à hauteur de 535 millions USD réalisées en 2023. Ces montants faramineux échappent à l’Etat congolais.

Pour parvenir à ces conclusions, une séance d’audition a été organisée par le patron de la sous-traitance au cours de laquelle ont pris part toutes les parties concernées, à savoir M. Pavel, représentant du groupe ERG, des avocats, des directeurs de l’ARSP et tous les associés figurants de neuf sociétés de sous-traitance notamment Rocada, Roche solide, Standard fiable, Technologies global, Etalon SA, Surtek, Socom, Transversal et Vision.

Au cours de cette séance, il a été établi que la multinationale Eurasian Ressources Group ERG appartenant à des sujets russes et Kazakhs s’est malicieusement arrangée pour créer neuf sociétés sous-traitantes citées ci-haut dans lesquelles les Congolais ont été placés avec des parts sociales fictives en les faisant passer, par la suite, pour des associés majoritaires dans le but d’échapper à la loi sur la sous-traitance qui octroie des avantages aux nationaux de détenir plus de 50% des parts dans une entreprise de sous-traitance.

Ce système de prête-nom a donc servi à couvrir leur mafia qui vise à expédier les richesses financières vers l’étranger au détriment de l’économie congolaise à travers un circuit financier non élucidé, s’il faut tenir compte des chiffres d’affaires révélés séance tenante.

Ce sont des montants colossaux qui échappent au pays car tous les paiements se font dans les circuits bancaires inconnus de prétendus actionnaires majoritaires qui ne touchent que 500 ou 1000 dollars le mois et qui n’ont jamais touché aux dividendes alors que le chiffre d’affaires réalisé au cours de l’année 2023 est évalué à hauteur de 535 369 909 67 USD suivant la répartition ci-après :

  1. Surtek : exécute à l’entreprise minière Metalkol à Kolwezi le marché de fourniture des réactifs pour un chiffre d’affaires de 227 111 448 38 USD réalisé en 2023 ;
  2. Etalon S.A : fourniture des réactifs auprès de Metalkol pour un chiffre d’affaires 97 638 695 44 USD en 2023 ;
  3. Roche solide SAS, fourniture des réactifs auprès de Metalkol pour un chiffre d’affaires de 81 638 906 14 USD en 2023 ;
  4. Standard fiable SAS : fourniture de la chaux et du calcaire auprès de Metalkol, pour un chiffre d’affaires de 52 422 600 USD en 2023 ;

Et ces chiffres d’affaires réalisés sont évalués à 535 369 909 67 USD or chaque actionnaire congolais (associé figurant) n’a pu toucher que 6 000 USD par an, soit un montant de 500 USD par mois dans l’ignorance des bénéfices réalisés par les entreprises dans lesquelles ils occupent des fonctions importantes (DG et DGA.).

Ainsi, grâce à la clairvoyance du gendarme de la sous-traitance, cette mafia financière vient d’être démasquée. Obsédé par la matérialisation de la vraie classe moyenne congolaise selon la vision du chef de l’Etat Félix Tshisekedi, le directeur général de l’ARSP, Miguel Kashal Katemb, entend prendre des sanctions appropriées face au groupe ERG.

Par ailleurs, devant cette escroquerie, les Congolais ont reconnu avoir été floués par ces expatriés indélicats, lesquels ont, du reste, profité de leur nativité pour les extorquer. Se faisant le protecteur des intérêts des Congolais dans ce secteur, le gendarme de la sous-traitance est plus que jamais déterminé à lutter contre cette mafia dans la droite ligne de la politique du chef de l’État, Félix Tshisekedi, celle de la création d’une classe moyenne véritablement congolaise.

Nos tags

Élection
Ceni
Politique
GUERRE
Agression
Culture
Économie

Grâce au protocole d’accord signé entre l’Agence pour le développement et la promotion du projet grand Inga (ADPI-RDC) et la société natural oilfield service limited (NOFLS), il sera construit, dans les mois à venir, un barrage d’une capacité minimale de 7000 MW sur un potentiel de 42000 MW.


Nation

Une fausse alerte a été lancée cette semaine contre Barnabé Muakadi Muamba, le DG de la Direction générale des impôts autour d’un prétendu déguerpissement irrégulier des occupants de l’immeuble Avé Maria situé dans la commune de la Gombe.

Taux de change

DeviseCDF
1 Dollar Usa2,780.00 CDF
1 Euro3,021.86 CDF
1 Yuan384.38 CDF
1 FCFA4,13665 CDF

Appel d'offres

Acquisition de 13 véhicules pour la Coordination de l’UC-PIF et ses Antennes Provinciales


offres d'emploi

logo

2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.

Ouragan cd




2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.